Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 septembre 2014 4 18 /09 /septembre /2014 08:00
DEFI 130: COCON
Pour répondre au défi 130 lancé par Lenaïg pour les Croqueurs de mots : herbe et béton.
 
Une île, un pavillon, vivre dans un cocon
S’entourer d’air et d’eau, libre comme les oiseaux
Un arbre à l’horizon, bien rare est le gazon
Une vie en autarcie, le bonheur a un prix
 
Résidence d’été pour vacanciers aisés,
Au soleil retirée, loin des cités polluées,
Flottant entre deux rives sans craindre la dérive
Alanguie et cuivrée, oisive et mordorée
 
Sur le lac déposée, elle semble naviguer
Loin des rues goudronnées et sans voiture au pied
Des visites fréquentes nuisent à cette indolente
Un bateau amarré s’étiole sur un quai
 
Elle aime à le secouer, entendre l’eau clapoter
Contre sa coque dure, ce doux bruit la rassure
C’est un peu le garant d’un lien au continent
Grand terrain des passions, de l’herbe et du béton
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Ma cabane au Canada ? Sa réputation n'est pas surfaite !
Répondre
M
Comme j'aimerai vivre sur cette île minuscule....
Bonne nuit
Monelle
Répondre
H
Une évasion loin de nos vies, c'est bon ça
Répondre
D
On a envie d'aller se nicher dans ce lieu de rêve et ...d'évasion
Bonne soirée
Répondre
C
Maison flottante ou île à étages ? Au moins elle fait rêver...
Répondre
J
jouer les Robinson a un prix. et j'aime ta rêverie. Mais je trouve que la nature sur cet ilot n'a plus beaucoup de place
Répondre
M
Tu as raison, mais c'est évidemment un caprice de riches au Canada dans la région des mille îles!
F
Cela existe pour de bon ? C'est le rêve ! Heureux ceux qui ont la chance de posséder un tel trésor!
Répondre
M
Eh oui ça existe au Canada, mais toi tu n'as rien à leur envier avec ton île!
D
On se laisserait bien voguer au fil de l'eau comme on se laisse voguer au fil de ton poème ;)
Merci pour ce partage!!!
Bisous
Domi.
Répondre
M
Merci Domi, il faut dire que le thème donne envie de rêverie!
F
une vie bien agréable loin du bruit de la ville, de sa pollution
Répondre
M
C'est certain, mais il y a de quoi tourner un peu en rond!
P
Bonsoir Mansfield,
J'ai eu la même idée que Jill en regardant cette belle photo. Je vous imaginais ramant vers ce lieu magique. Je tiens à vous dire que j'aime votre manière d'écrire et que les mots que vous employez dans vos poèmes sont toujours justes et recherchés. C'est la synthèse de tout cela qui fait que vos écrits sont à la fois agréables à lire et pleins d'une certaine profondeur.
Votre poème est un bel hymne à la liberté, il me plait.
Bonne soirée Mansfield, à bientôt
Répondre
M
Merci Pascal, il faut dire que j'écris en pensant au lecteur et en ayant une petite musique dans la tête, il faut que "ça balance", enfin bref, je me laisse porter, comme vous pouvez le lire. A très bientôt.
H
Bonjour Mansfield,

Un joli petit pavillon , entouré de verdure et d'eau c'est le rêve du paradis sur terre.
Bises bien amicales.

Henri.
Répondre
M
Merci Henri, rêver pour mieux appréhender le réel, en fait!
C
Ce cocon est superbe, en images et en mots. Merci pour cette rêverie emplie d'âme et cette bulle de bonheur simple et élégant. J'espère que tu as passé de belles vacances, gros bisous.
Cendrine
Répondre
M
Merci Cendrine, les vacances au Canada où se trouvent ces petites îles habitées l'été uniquement ont été trop courtes bien sûr, mais j'ai la récompense de retrouver mes blogs amis pour avoir l'illusion d'y retourner!
L
Un lieu privilégié !
Répondre
M
Oh Liza, il faut que j'aille sur ton blog pour mon petit rab de vacances!
J
un paradis..;quelques semaines le temps de se dire : j'aime la ville !
un poème et une photo qui incite à la dérive Mansfield, j'aime beaucoup
Répondre
M
Merci Josette, je cours sur ton blog!
J
A voilà où tu allais l'autre jour à la rame, petite cachotière.... Un îlot pour jouer les Robinson à proximité de la terre ferme, chouette, merci mansfield...
Répondre
M
C'es vrai ça, je n'y avais même pas pensé!
L
Bonjour Mansfield, merci beaucoup : magnifique rêverie qui nous fait nous évader, de la réalité ennuyeuse et du béton, et même de l'herbe ! De l'air et de l'eau, bravo !
Répondre
M
Merci Lénaïg, il faut bien se faire une petite part de rêve!

Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens