Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 septembre 2014 1 22 /09 /septembre /2014 08:00
Pour le défi 130 lancé par Lenaig pour les Croqueurs de mots : évasion
J’ai beau habiter au zoo et être l’attraction principale chaque jour au moment du repas, j’ai beau m’exécuter devant un parterre de curieux ne songeant qu’à flasher mon plongeon dans l’eau glacée, j’ai beau rejouer la grâce et m’emparer agilement du poisson que l’on me jette, il existe un instant que personne ne peut me voler. Un moment où je m’évade, où j’oublie que je ne vis pas sur ce pôle dont on me parle tant et où ma carcasse se fait légère.
C’est qu’une fois dans l’eau, je suis dans une matrice protectrice et j’évolue  sans entendre les crépitements des appareils photos ou les cris des enfants, les applaudissements de la foule. Je m’évade dans un monde où tout est léger, rien ne blesse, mes larges pattes s’ébattent et n’ont pas de prise. Je danse, je vole, je virevolte, je fonce, je suis fusée, je suis... libellule. En sortant de l’eau, je prolonge ce bonheur, les poils hérissés, fuyant la foule, je me réfugie dans une bulle d’apesanteur, en moi. 
DEFI 130: MON POLE A MOI
Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Tant de blancheur emprisonnée ! Qui dira en effet la mélancolie de l'ours ?
Répondre
E
Une splendide évasion. C'est très émouvant!
Répondre
L
devenir léger il a sa solution, le pauvre...
Répondre
J
Superbe idée' et je sens bien quand il se voit libellule cet ours dans l eau, quelle évasion!
Répondre
C
Oui, on a toujours cette impression, en voyant les animaux enfermés, qu'il leur reste une toute petite part de liberté, un lien avec la nature que ni les grillages ni les flashes ne peuvent leur retirer.
Répondre
P
Bonsoir Mansfield,
Votre texte me fait plaisir, il rejoins ce que je pense depuis longtemps sur les zoos. Quel dommage d'enfermer des animaux juste pour que les visiteurs les regardent quelques instants. Autant je me régale à regarder des documentaires où les animaux évoluent dans leur milieu naturel, autant je ne suis pas emballé en les voyant coincés entre quatre murs, tournant en rond toute la journée.
Bonne nuit Mansfield
Répondre
L
Bonjour Mansfield. J'arrive aussi et je suis ravie. De ce que j'ai lu, même si c'est triste, au fond. Heureusement qu'il lui reste l'évasion, à cet ours, qui lui met du bonheur dans sa vie. Merci beaucoup, bises.
Répondre
J
évasion intérieure pour les prisonniers des zoos en effet ... beau texte et touchante image
Répondre
L
On entend peu en effet la pensée de ces animaux vivant en milieu fermé loin de leur environnement naturel !
Répondre
D
Je pense que ces ours ne sont pas fait pour cette vie en captivité pas plus que certains fauves ou animaux ayant besoin de grands espaces pour vivre sereinement!!!
Et pourtant c'est vrai que nous aimons les observer!!! Il existe toutefois des zoos qui respectent leurs besoins!!!
Merci pour ton partage.
Bisous
Dômi.
Répondre
A
Le zoo un peu comme une prison pour les animaux, heureusement qu'il a trouvé sa bulle de liberté...
Répondre
F
un moment de calme ce plongeon
Répondre
H
Bonjour Mansfield;

Les animaux au zoo font le bonheur des visiteurs, mais ils sont quand même en cage. La liberté doit certainement leur manquer, même s'ils ont la protection. Excellente manière de relever ce défi.
Bises amicales.

Henri.
Répondre
M
Merci d'avoir écrit cela, d'avoir prêté une âme à cet ours blanc. J'ai toujours beaucoup de peine de voir ces animaux prisonniers dans les zoos mais si dans certains (pas tous) ils ont beaucoup d'espace. Belle semaine
Répondre
J
Bonjour Mansfield, c'est bien d'avoir donné la parole à un animal de zoo...eux qui ont perdu leur liberté sauvage pour une cage soit disant dorée....merci, jill
Répondre

Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens