Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 08:00
DEFI 132: JUSQU'AUX OS
Défi 132 pour les Croqueurs de mots, chez dimdamdom59: expression de la langue française revisitée à ma manière et en poésie.
 
Aujourd’hui une pluie fine a balayé l’automne
Octobre et ses jours plats s’imposent monotones
Séquestrent les couleurs et installent la nuit
Dans un ciel  aux nuages bas, ouatés, bleuis
 
Mes pas se font pesants et puis soudain légers
La ville en gémissant effraie les marronniers
Leurs  troncs sont  gris, luisants,  leurs branches desséchées
Et la brume s’incruste partout dans la cité
 
J’avance et le vent claque, s’enroulant à mon cou
Il m’étrangle, il m’enivre et je tombe à genoux
Sur l’asphalte où se collent les restes mordorés
Des habits de lumière dont se parait l’été
 
Il semble que la bourrasque m’a taillé un costume
En me plaquant au corps les poussières du bitume
L’eau ruisselle sur mes bras, s’infiltre sous ma peau
Et profond en moi ; JE SUIS TREMPEE JUSQU'AUX OS
 
 
 
 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
On frissonne en vous lisant. Vite un grog !
Répondre
J
Des vers très suggestifs. J'en suis glacée moi aussi
Répondre
L
Dès qu'il pleut je pense la même chose que toi !
Répondre
E
Superbe illustration!
Répondre
É
Au moins tu sais comment te soigner et tu as tout sous la main. De jolis mots pour illustrer cette expression ! Bonne soirée
Répondre
M
C'est vrai, je n'y avais même pas pensé comme quoi!
D
C'est exactement ce que j'ai ressenti aujourd'hui, en plus d'être mouillée jusqu'aux os, je me suis sentie glacée aussi ;)
Mais ainsi va la vie, nous nous balançons au rythme incessant des saisons.
Merci pour avoir rempli ce défi jusqu'au bout!!!
Normalement lundi c'est Harmonie qui sera à la barre, puis la quinzaine suivante je vous laisse quartier libre ;)
Bisous Mansfield et bonne nuit, n'oublie pas on dort une heure de plus ;)
Domi.
Répondre
M
Merci à toi, j'étais debout à six heures ce matin hélas, impossible de rester au lit!
H
Joli poème sur l'automne romancé et réaliste; j'aime beaucoup.
Cordialement
Répondre
M
Merci, un commentaire qui me va droit au coeur!
J
Pour une fois cette expression a pris des accents poétiques. Une très belle interprétation. Amitiés. Joëlle
Répondre
M
Merci à toi, à bientôt Joëlle!
P
Bonsoir Mansfield,
En lisant votre poème je me suis senti glacé jusqu'aux os. Vous avez su avec aisance me faire ressentir ce que vous décrivez. Comme je vous envie d'écrire aussi bien, mais je pense que ce doit quand être du travail.
Bonne soirée
Répondre
M
C'est vrai j'aime y penser et puis je pose les mots sur le papier mais je ne me casse pas trop la tête quand même, rassurez-vous!
F
il ne faut pas rester sous la pluie et trempé tu risques d'être malade
Répondre
M
C'est pourquoi, je me sèche vite fait!
A
L'automne a frappé
L'été lui a cédé la place
la brume connaît son chemin
le froid lui emboîte le pas
Novembre approche
Il est là, au bout de la route
Vas vite te réchauffer
au pieds de la cheminée
Répondre
M
En lisant ton poème pas de souci, j'obtempère!
L
sèche toi vite...
Répondre
M
C'est fait, atchoum!
M
Bravo en alexandrins en plus.... Merci de ces quelques instants de beauté automnale
Répondre
M
merci Martine, à bientôt!
J
Bonjour Mansfielfd.... Ne prends pas froid, là je te conseille un grog avec une aspirine ;-) et le sèche cheveux.... merci, jill
Répondre
M
Heureusement le soleil est revenu, merci à toi, bonne semaine!

Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens