Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mars 2015 4 12 /03 /mars /2015 15:20
DEFI 140: LES PINS

 

Jeudi libre en poésie pour ce 140ème défi chez Jeanne fadosi pour les Croqueurs de mots. J’y associe ma participation au thème « L’arbre » chez Suzâme, en textoésies.

 

 

Branches chargées, ouvertes

Ou nues, blanchies, offertes

Aux caprices du temps

Au ciel qui se vend

Avide de caresses

D’étreintes, de tendresse

Tel un amant fougueux

Prisonnier et heureux

Ils dansent avec l’hiver

Et sa blonde lumière

Qui satine les troncs

Comme bas de nylon

Géant des matins clairs

Ils veillent, solitaires 

Bienveillants patriarches

Depuis les hautes marches

De la forêt

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
Bonsoir Mansfield,
C'est joliment dit pour nous faire comprendre que ces pins rivés au sol de leur montagne voyagent quand même au travers du vent qui les caresse, du soleil qui les inonde, et ils tendent leurs bras pour étreindre l'immensité du ciel qui leur appartient.
J'ai beaucoup aimé le commentaire de Dimdamdom.
Une bonne semaine à vous, à bientôt
Répondre
L
Le beau printemps est revenu, comme un rêve endormi tout l'hiver les branches des arbres se chargent de fleurs que j'ai plaisir à te t'offrir afin de te souhaiter un bon dimanche gros bisous
Répondre
M
Merci Gégouska, bonne semaine à toi!
C
Ils dansent avec l'hiver et font tourner le temps, jusqu'au printemps qui vient.
Répondre
M
Pour notre plus grand bonheur!
F
Un bel hommage à cet arbre si odorant ! Chez nous c'est le" pin laricio qu'on trouve ne majorité .
Répondre
M
Je garde un très beau souvenir des vôtres en effet!
A
lu et approuvé par une amoureuse des arbres :-)
Répondre
M
Merci Adrienne de ton passage sur mon blog
L
Je regarderai désormais les pins qui bordent les rivages de mon île d'une autre manière !
Répondre
M
Ah tu vois, ils ont toujours majesté et noblesse!
É
Bonjour Mansfield. C'est un très joli poème pour évoquer ces forêts des sommets. Bon week-end
Répondre
M
Bonne semaine à toi, à bientôt
J
les arbres nous enseignent tant de choses ! et nous les malmenons tant ! merci
bises et belle fin de semaine
Répondre
M
Merci Jeanne, bonne semaine à toi
J
géants tutélaires les arbres nous enseignent le vent...
Répondre
M
Comme c'est joliment dit!
M
Ton poème est très beau. Il me plait d'autant plus que j'aime beaucoup les pins. Ici je suis gâtée avec les forêts de pin le long des dunes du littoral. Belle journée
Répondre
M
Petite veinarde profites-en bien! Bonne semaine à toi
D
Tout homme est tiraillé entre deux besoins, le besoin de la Pirogue c'est-à-dire du voyage, de l'arrachement à soi même et le besoin de l'Arbre c'est-à-dire de l'enracinement, de l'identité. Et les hommes errent constamment entre ces deux besoins en cédant tantôt à l'un, tantôt à l'autre; jusqu'au jour où ils comprennent que c'est avec l'Arbre qu'on fabrique la Pirogue!!! (Mythe mélanésien de Vanuatu)
Bises Mansfield :)
Domi.
Répondre
M
Wouaou, quelle jolie réflexion! Sagesse et lucidité, j'aime beaucoup
F
que de beaux arbres
Répondre
M
Merci Flipperine, bonne semaine à toi
L
s'ils savaient comment tu les décris ils seraient encore plus beaux plus hauts, plus forts !
Répondre
M
Merci Catiechris, ils sont si beaux qu'on a envie de s'arrêter, de les regarder et d'oublier ses soucis du moment, une vraie thérapie!
C
C'est beau, un arbre comme un homme !
Répondre
M
Ainsi disait Verhaeren: ce saule-là, je l'aime comme un homme!
R
Bravo, passage rapide mais bises amicales
Répondre
M
Bise Renée à bientôt!
J
Bonjour Mansfield... Il n'en reste que la tête en vieillissant... et nous nous perdons tout en vieillissant, merci à toi, jill
Répondre
M
Eh oui, ah misère mais tant pis, oublions tout ça pour ne voir que le beau!

Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens