Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mai 2015 4 28 /05 /mai /2015 11:13
DEFI 146: ACCEPTATION
Sujet libre pour ce 146ème jeudi en poésie chez lilousoleil, pour les Croqueurs de mots.
 
Je me suis inspirée du texte de Madeleine Gagnon inscrit sur l’une des 44 chaises fixées face à la gare du Palais à Québec, œuvre nommée « Rêver de nouveau le monde »
 
UNE ACCEPTATION DE L’ABSENCE
Quand le manque n’est plus un poison
Quand le cœur épouse la raison
Apaisement et renaissance
 
UN RENONCEMENT A L’EXPLICATION
De lèvres qui mentent avec aplomb
Changer de cap et d’horizon
Souscrire à toute tentation
 
UNE CONNAISSANCE DU VERTIGE
Et de l’oubli dans la passion
Plaisir, désir ou émotion
Exercice de haute voltige !
 
UN BONHEUR DE LA RENCONTRE
Y croire encore passé vingt ans
Aimer la vie, prendre son temps
Plus rien ne presse, jeter sa montre
 

 

DEFI 146: ACCEPTATION
Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Un bel écho par-delà les mers... et les chaises
Répondre
J
une découverte que cette poétesse et qui t'a inspirée finement des vers dans lesquels chacun peut sans doute se reconnaître
belle fin de semaine
Répondre
D
Si je te disais que ton poème me parle, moi qui suis assise entre toutes ces chaises!!!
Alors pour me consoler je me dis que .... Nous avons besoin de la tristesse pour connaître le bonheur, du bruit pour apprécier le silence et de l'absence pour savourer la présence. Quelle ironie non ?
Bises Mansfied
Domi.
Répondre
É
A Bordeaux il y a eu une exposition avec des chaises l'an dernier, un peu dans le style e ta photo...
Répondre
C
Je ne connaissais ni ces chaises ni Madleine Gagnon. Alors, merci pour ton beau texte, et aussi pour la découverte. Accepter, c'est progresser sur un chemin de sagesse bien difficile à parcourir.
Répondre
L
oui à tout ! je ressens ton ressenti et ton expression !
Répondre
A
Accepter est déjà un début de la sagesse
Vivre sans montre est une grosse étape
Juste garder l'essentiel à portée de main quoi qu'insaisissable !
Répondre
N
Tout cela me parle fortement.
Je n'ai plus d'urgences.
Je vis.
Bisous !
Répondre
M
J'avoue qu'en ce moment, j'ai du mal à écrire. Aussi j'admire tout ce que cela t'a inspiré.

"UN BONHEUR DE LA RENCONTRE
Y croire encore passé vingt ans
Aimer la vie, prendre son temps
Plus rien ne presse, jeter sa montre"

Tout à fait d'accord avec toi

Douce journée Mansfield
;)
Répondre
F
prendre le tps rien que le tps de prendre le tps
Répondre
D
j'aimais déjà beaucoup la citation, et j'apprécie aussi ton texte ... prendre le temps de ne plus compter le temps. bises
Répondre
M
Une très belle interprétation de cette citation. 4 conditions au bonheur. J'en rajouterai une vivre pleinement le moment présent, je m'y efforce mais je n'arrive pas à abandonner la montre. Très difficile pour moi
Répondre
R
J'aime bien celle du vertige mais....c'est plus de mon âge! Bisesssssss
Répondre
L
La phase de renoncement me convient bien !
Répondre
J
Ta définition de chaque phrase, je n'aurais fait mieux...et en rimes, bravo Mansfield... ;-)
Répondre

Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens