Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 août 2015 4 13 /08 /août /2015 08:00
CET AGE-LA
A cet âge-là, pas une ride
Dans le sourire ou dans les rêves
Et le regard demeure placide
Face à la vie dressant son glaive
 
On se projette, on voit très loin
Le bleu du ciel est espérance
Si l’horizon semble incertain
Chacun pourtant croit en sa chance
 
Le soir réveille des désirs
Jusque-là enfouis sous la peau
Peines d’amour et soupirs
Peuvent encore se noyer dans l’eau
 
L’enfance se raccroche un peu
Telle une peluche, on la caresse
Elle chaperonne sorties et jeux
Avant que les épreuves ne blessent
 
 
 
 
 
 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Oui, c'est tout à fait cela. Ah! si l'on pouvait, au moins ralentir le temps parfois...
Joli poème Mansfield
;)
Répondre
C
Tu as raison, les vraies rides, ce sont celles qui se forment dans notre esprit quand nous cessons d'espérer. Soyons, autant que nous le pourrons, adolescents "en esprit", ouverts sur tous les possibles de la vie.
Répondre
L
Très joli comme texte
Répondre
É
Une période charnière : on voudrait être plus âgé, autonome, réaliser ses rêves, découvrir l'amour...
Répondre
F
Une période pas toujours facile entre l'enfance et le passage à l'âge adulte.Mais ils ont la vie devant eux
Répondre
M
Très beau On peut rester jeune toute sa vie si on continue à croire en sa chance et dans le ciel bleu voir l'espérance.
Répondre
J
Le bel âge comme on le nomme ou l'âge ingrat, qui n'a pas ses petites rebellions d'ado... et ses grands rêves... ;-)
Répondre

Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens