Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 octobre 2015 1 26 /10 /octobre /2015 08:00
IL ME SEMBLE...
 
Il me semble que si nous avions ce tableau chaque jour, si la mer s’invitait à notre réveil,  un ciel limpide  s’offrait à nos regards, des tuiles rougeoyaient au soleil, des voiliers incitaient au grand large, si des palmiers dansaient tout le long du rivage, une eau claire miroitait en écailles tremblantes, si le regard couvrait la côte et l’horizon, si la pluie ne durait que le temps d’une chanson, nos fenêtres n’auraient pas vraiment de barreaux, et nos vies éclairées de rayons tropicaux s’étioleraient doucement, pieds dans l’eau. A moins que l'ennui compagnon des rivages lointains, ne nous fasse regretter notre rythme trépidant....
 
Partager cet article
Repost0

commentaires

J
ou que l'appel du grand large soit plus fort que l'aspiration à la contemplation ...
Répondre
É
Que c'est beau, ce panorama derrière la fenêtre ! Un bel endroit en Martinique ? J'adorerais me réveiller tous les matins avec cette superbe vue. Une de mes tantes a vécu dans la banlieue de Fort-de-France, sur une colline et la vue sur la baie était magnifique...
Répondre
E
C'est un peu la réflexion que je me fais par rapport à mon coin de Normandie littorale.
Répondre
L
Les diverses facettes de la rêverie devant une fenêtre ouvrant sur un paysage enchanteur, tu nous emmènes loin par la pensée, merci Mansfield.
Répondre
C
On a souvent envie d'y croire. Pourtant, les "barreaux" sont partout en ce monde, et parfois les plus dures prisons se trouvent dans des lieux splendides qui devraient apaiser les âmes.
Répondre
D
belle vue - et je pense que tu ne t'ennuierais pas ....
pour moi qui suis en retraite, je suis ébahie de voir que rarement, je ne fais "rien" ... bonne soirée
Répondre
C
Une vue superbe, et les mots pour l'accompagner également !
Répondre
L
C'est un plaisir de contempler ce beau paysage belle soirée à toi gros bisous
Répondre
S
Bien au-delà de ton écriture si justement descriptive, ton tableau nous traverse. Les paysages contemplés ne restent que dans les âmes disponibles, protégées de ce monde qui entraîne, entrave et provoque le questionnement autant que l'inquiétude. Notre appréhension du temps n'est pas la même selon les âges et les activités. L'époque nous a propulsé avec internet dans l'instantanéité. Que gardons-nous après la fermeture de l'écran? Merci pour cette très belle page. A bientôt. Suzâme
Répondre
L
ça vacille ça tangue entre les deux, l'agitation ou le repos !
Répondre
F
Comment s'ennuyer devant un tel paysage ? Certains s'ennuient partout! Moi je n'hésite pas! Je choisis la mer, les palmiers et le reste!
Répondre
P
superbe vue quelle chance
Répondre
R
non moi je regrette justement ces endroits..........Bisousssssss
Répondre
F
un paysage de rêve
Répondre
J
Bonjour Mansfield... Ah l'importance du paysage depuis nos fenêtres, si nous devions déménager un jour c'est le bord de mer qui me ferait le plus plaisir.... ;-) merci...
Répondre

Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens