Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 février 2016 1 29 /02 /février /2016 08:00
COMMUNIQUER

C’était samedi soir, un bar comme un autre. Une scène et un groupe, guitaristes et chanteur, de la musique pour tous les âges, Manu Chao, Mark Knopfler, de la bonne musique, des spots lumineux, on siffle, on applaudit, on chante aussi, on n’ose pas encore danser.

On consomme, une pinte de Guiness, un verre de vin, un coca, une assiette à partager, un burger, des frites. On est entre amis, on s’amuse, on échange, un week-end comme un autre, une fin de soirée banale.

Il y a ces filles qui entrent, elles sont trois, portent des bottes, des shorts, ont  des cheveux blonds, une coiffure afro, elles s’installent. Aussitôt absorbées, silencieuses, immobiles, concentrées, elles m’intriguent. Pas un bruit à leur table, pas un chuchotement, pas une parole échangée. Rien. Isolées ensemble, au coude à coude, elles parviennent à ne pas se regarder, une réussite ! Car ces rencards entre filles, ces retrouvailles après une semaine de travail ont un but. Vite, vite, ouvrir son sac, sortir son téléphone portable, s’installer confortablement, se pencher sur son siège, croisant les jambes, provoquante sans le savoir et… pianoter, pianoter… Une soirée d’enfer !

Partager cet article
Repost0

commentaires

É
Oui, c'est assez étrange. Pas vraiment de communication entre elles. Elles pourraient être n'importe où, chacune seule, pour pianoter...
Répondre
C
Tu décris bien là notre étrange sociabilité moderne : tant d'"amis", et tant de solitude ; tant de communication, et si peu d'échanges.
Répondre
S
Ton observation est juste. Aucune alerte ne pourra hélas changer leurs comportements et peut-être déjà les nôtres à notre insu. Oui, cela me fait peur que les tablettes et smartphone élaborés avec des applications de compensation de vie s'améliorent à chaque nouvelle série et rendent addict des millions de doigts s'amusant à glisser sur un mauvais petit miroir. A bientôt.
Répondre
J
Je trouve cela terrifiant. On communique à l'autre bout de la terre et pas avec sa voisine de table. Dure réalité d'aujourd'hui ! Bonne pause à toi. Amitiés. Joëlle
Répondre
L
C'est dommage c'est tellement intéressant d'entrer en communication avec les autres sans téléphone portable...!
Bon dimanche amicales pensées
Répondre
B
On en vient à les détester, ces téléphones....
Répondre
C
La maladie du siècle, c'est bien triste, tout ça !
Répondre
W
C'est une scène que l'on peut observer souvent, et pas seulement chez les ados...
Répondre
J
Comme beaucoup de nouveautés leur usage se régulera je suppose. Mais c'est vrai que c'est déroutant de voir ces humains qui se côtoient sans être là pour ceux qui sont à leurs côtés
Bises
Répondre
L
Et oui c'est la loi du portable..
Répondre
D
tous les jours sous nos yeux des évènements qui interrogent. Des copines en attente de sortir en boite, des copains qui ne viennent pas, des recherches sur des sites de rencontre. Toi, par contre, tu as passé une bonne soirée entre amis et avec de la bonne musique. Bises
Répondre
H
Bonjour Mansfield,

Le téléphone portable, un groupe de jeunes qui n'ont rien a se dire, ils pianotes à longueur de journée, sans avoir semblent-il rien à se dire. Dommage. Je vais me réinscrire à la réception de ton blog que je ne reçois plus depuis longtemps.
Bises bien amicales.

Henri.
Répondre
L
J'aime bien les soirées entre filles. On parle régime et en mangeant des frites et de la bière ...
Répondre
R
La vie de nos jour devient étrange on s'envoie un sms alors qu'on est cote a cote!!!!!!!!Absurde
Répondre
F
Et on voit cela de plus en plus et n'importe où; chacun vit dans son monde et il n'y a plus de vraie communication.J'ai vu un jour au restaurant,un homme se retrouver tout seul à table: tous ses collègues étaient sortis pour répondre au téléphone! C'est lamentable!
Bonne semaine
Répondre
M
Et oui helas c'est comme dans le train. Chacun vit dan son monde. .... virtuel
Répondre
J
Eh oui l'art de s'isoler en communiquant , une maladie du siècle qui n'a pas fini de prendre de l'ampleur.
Merci pour ton commentaire sur mon blog , des souvenirs presqu' identiques pour ces années d'études , Une mention particulière pour l'anatomie première et deuxième année , ses exigences dans la façon de la restituer pour l'examen, une bête noire qui exigeait bien des heures de travail !
Bonne journée
Répondre
J
Eh oui Mansfield la maladie de ce siècle !!! Heureusement d'autres savent vivre pour de vrai !
Répondre
N
Bizarre, non ?
S'assoir près des autres, sans rien dire, juste pour se sentir vivre...
Insoutenable.
Répondre

Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens