Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 août 2016 1 15 /08 /août /2016 08:00
DE VELOURS
A vingt-deux heures il fait nuit. Ça n’a l’air de rien comme ça mais ça commence. Les nuits rallongent...  En journée, août est à son zénith, le soleil est chaud, juste comme il faut, pour justifier la saison. On s’entasse sur des plages, on bulle aux sommets avec les edelweiss. On travaille avec ou  sans la clim, une lumière vive de plein été accompagne nos efforts. Les J.O. occupent nos loisirs, un peu. « La fille de Brooklyn » aussi, on tourne ses pages sur un transat, on ne la quitte qu’à la tombée de la nuit.
La nuit, c’est bien le problème. Elle arrive trop tôt, trop vite. Elle est chaude, enveloppante, se déguste à la terrasse des cafés, au bord d’un lac,  dans l’odeur de foin coupé. Ou accoudé à la rambarde du balcon... Elle emprunte ses couleurs à la lune et à un ciel particulièrement clair et étoilé, ses odeurs aux fleurs dont elle exhausse les parfums. Elle s’étend, elle grignote le jour. Elle fraîchira, foncera peu à peu. Nous sommes à la période des nuits de velours, assez longues encore. Blottissons-nous dans leur douceur.
Partager cet article
Repost0

commentaires

L
un peu de repos ne fait pas de mal, pour moi aussi une longue coupure...Avec les jours plus courts... Mais ce n'est pas grave finalement la journée est toujours pleine d'imprévu !
Répondre
C
J'adore cette période de l'année où on savoure la fin de l'été avec la pointe de regret qui le rend si précieux - tandis qu'il s'éloigne, à pas de nuit de velours. Tu décris bien cela.
Répondre
C
La nuit d'été qui entre à pas de velours par la fenêtre ouverte : sensation délicieuse !
Répondre
M
C'est tout à fait ça. Comme toujours je ressens la même chose que toi. C'est très agréable
Merci Mansfield
;)
Répondre
H
Bonjour Mansfield, Mais comme c'est beau une nuit d'été tu as réussie par tes mots à nous en rappeler le coté poétique. Bises bien amicales. Henri.
Répondre
M
Tu sais bien dire les nuits d'été...
Au bord de l'eau je les aime mais pas la canicule qui empêche de dormir... Enfin, profitons de cet été qui passera trop vite...
Bises Mansfield
Répondre
M
Comme tu décris bien ces débuts de nuit d'été. Je préfère les livres du fils Musso que ceux de son père. Je ne lirai pas la fille de Broklin. J'ai fait l'erreur d'acheter Le précédent Central Park. Je l'ai lu jusqu'au bout mais je n'ai pas accroché à l'histoire loufoque. Bonne soirée
Répondre
É
Les jours raccourcissent depuis le 21 juin et ça commence à se sentir. Ici : ni pluie, ni orage : il fait très chaud. Bonne soirée
Répondre
L
Cest si bon la nuit..
Répondre
J
Après quelques orages, les nuits d'août ont pris un petit brin de fraîcheur qui nous permet de mieux nous reposer. Les gens sont encore en vacances , les immeubles sont vides. La vie n'a pas encore repris ! Douce nuit à toi. Bises. Joëlle
Répondre
R
Elles sont belles mais rétrécissent profitons en pleinement. Bisessssss
Répondre
L
La nuit est belle en aout.
Répondre
L
L'heure d'été, toujours... et les heures bleues de plus en plus longues. Vous avez l'air de peindre l'humeur du temps à petits traits précis et suaves.
Répondre
L
... pardon, il faut lire : vous avez l'art...
J
Bonjour Mansfield... bien que le soir rafraîchisse quand même au 15 août, il est bon de profiter de la lune au jardin, au balcon, en terrasse de ville... avant que l'automne ne s'en vienne mettre un terme à tout cela, belle journée aussi... jill
Répondre

Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens