Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mai 2017 2 23 /05 /mai /2017 23:34
AVATAR
 La semaine sainte. C’est le titre d’un roman d’Aragon. Peu aisé à la lecture, une foultitude de personnages, de descriptions de lieux, d’habits, importants les vêtements que portent nos élus,  de sentiments. Des questionnements sur soi, sur ce à quoi l’on croit. Est-on de la vieille garde, vénère-t-on la royauté poussive et maladive du vieux roi Louis XVIII. Espère-t-on le retour de l’Aigle Bonaparte? Raille-t-on le petit caporal? Vers qui vont les espoirs, pour qui vibre Paris ? L’un s’enfuit à la sauvette, l’autre se fait attendre. Les cent jours se précipitent. Et deux régimes sont à bout de souffle. Le récit d’Aragon fourmille d’anecdotes, d’habitudes, évoque les métiers d’autrefois, annonce une bouffée de modernisme.  Or nous sommes en 1815, durant la semaine des Rameaux…
Puisqu’il s’agit d’Aragon, l’allusion au communisme du 20ème siècle n’est pas loin. Porteuse d’espoir la Russie de Staline ? L’espoir, le renouveau en politique, les attentes d’un peuple, ses illusions, tout ça me parait contemporain. Très 21ème.  Nous vivons actuellement la désorganisation d’un monde, le rajeunissement des pensées. Pas de Roi, pas d’Empereur toutefois. A la tête du pays, c’est notre avatar que nous avons porté. Jeune, beau, enthousiaste, pressé, sûr de soi et conquérant. Sans titre ni particule. Et dont les ailes de cire doivent se préserver du soleil.
Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Après ces élections qui laissent un goût amer, il reste l'espoir qui s'accroche en dépit de tout. Car il faut espérer de peur de désespérer...
Un billet très intéressant que j'apprécie comme toujours
Merci Mansfield
Répondre
C
La roche tarpéienne n'est pas loin du Capitole ! Que ce jeune conquérant ne l'oublie jamais. Après Austerlitz, il y a Sainte-Hélène ! Merci pour cette lecture d'Aragon.
Répondre
J
Certains ont pour emblème: " Qui ose , gagne ".... l'avenir nous le dira. Ton analyse est très intéressante. Bises et belle journée à toi. Joëlle
Répondre
C
Je trouve ton analyse particulièrement lucide. C'est bien cela : un avatar. Mais de qui ? des électeurs, ou de la classe politique entière, cherchant à se survivre ? L'avenir le dira, et lui seul a raison en politique. Aragon ne dirait pas le contraire, aujourd'hui, s'il connaissait "la fin de l'histoire".
Quant à nous, les électeurs, il me semble que de plus en plus, nous sommes des spectateurs.
Répondre
É
La jeunesse, le désir de conquérir le monde et d'agir vite, ne font pas tout. S'il commence déjà à imposer sa réforme du travail par ordonnances, je crains beaucoup pour l'avenir. Bon après midi
Répondre
S
Bien ton billet , il est sympa
Répondre
L
Aragon, dont j'aime tant la poésie, chantre de la Résistance, aveugle volontaire aux exactions staliniennes, même après le vingtième congrès de 1956 "ce coup de poignard sur les paupières"... De "La semaine Sainte", je ne retiens que la plume puissante, somptueuse.
Du présent, je tire un optimisme qui n'est ni béat, ni crédule, ni idéaliste, mais pragmatique, actif. Engagé, et loin de toute idéologie.
Bises humanistes.
Répondre
R
Le peuple a souvent besoin de renouveau tant il se lasse aussi vite ou est mal gouverné...Bisous
Répondre
F
Je ne connais pas ces textes d'Aragon.Le communisme ,on a vu ce qu'il a fait . Notre jeune président, porte tous l'espoir d'un peuple qui a envie de neuf et d'un monde nouveau . Souhaitons-lui bonne chance.
Bonne journée
Répondre
M
Je le souhaite ce vent de renouveau et pourtant on se prend à douter en écoutant le tout et son contraire que bien des journalistes nous servent déjà, il aura besoin de garder force et détermination !
Pour ses adversaires, la fête a déjà commencé !
Répondre
J
Eh oui Mansfield... notre monde tjs en attente du meilleur en politique, illusion et désillusion ici aussi...sans doute que oui, car pas de sceptre magique pour l'élu... ;-)
Répondre

Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens