Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 avril 2018 1 30 /04 /avril /2018 08:00
OSER ET POUVOIR

On peut être comme lui, derrière les vitres d’une fenêtre et observer la vie des autres, de loin. A l’abri du vent et de la pluie. Privé du soleil et des parfums de l’été. Et se dire que c’est mieux. Ne rien brusquer, ne pas oser, se contenter de… Les jours passent, égaux. En toute sécurité, ne rien apprendre de soi, sur soi. Ne pas évoluer.

On peut bondir de l’autre côté, écouter les oiseaux, le nez au vent. S’étaler au soleil, choisir de sauter par le balcon et construire son futur. En toute liberté, se réaliser, découvrir ce qu’on a dans le ventre.

Nous sommes capables d’ouvrir une fenêtre, de décider. Lui dépend de notre bon vouloir.

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Il est remarquable ton texte et s'accorde si bien à l'image de l'adorable minou!
La Liberté... pas évident de la préserver mais quand nous l'avons, vivons la pleinement!
Liberté et libre arbitre en un monde où tant de personnes en sont privées...
Pour différentes raisons...
tant que nous pouvons choisir, faisons-le!
Merci pour ce billet qui résonne très intensément dans la tête et le coeur
Gros bisous et belle journée
Cendrine
Répondre
É
Bonsoir Mansfield. Les miens aiment passer les journées dans le jardin, mais la nuit je les fais rentrer, contents ou pas. Bonne soirée
Répondre
C
Tu as raison. La liberté, ce n'est pas d'être hors du monde et de ses tracas, mais de pouvoir eller et venir entre ce monde toujours difficile et nous-même.
Répondre
L
Le pauvre... il lui faut une chatière!
Répondre
L
Ah ça, avec l'âge, on devient frileux ! on apprend la patience et la solitude a parfois du bon... :)))

Selon mon expérience, certains chats aussi ! J'en ai eu qqs uns qui aimaient mieux se lover dans notre lit que de courir la campagne.... il fallait les pousser dehors, ces gros pépères (ou mémères !) !


Mais la jeunesse piaffait devant l'obstacle ... contrainte par les impératifs familiaux, les responsabilités parentales, les longues journées de travail... les périodes de chômage imprévues avec recherches acharnées... La prise de risque en se lançant "à son compte" où l'on ne compte plus les heures...

Je ris en te lisant... j'avais tant rêvé !

Quand je vois la vie trépidante des mes "grands et petits"... ! Peu d'évasion...

Gros bisous
Répondre
A
Simple, concis et tellement vrai !
Joyeux 1er mai Mansfield !
Répondre
M
c'est si vrai que nos animaux dépendent de nous . Mais j'aime l'indépendance et la liberté du chat qui a de la chance d'avoir un jardin dont il franchit facilement les limites. Bises
Répondre
C
Rêver avec vous d'être un chat sauvage.
Répondre

Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens