Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juin 2018 1 11 /06 /juin /2018 08:00
Elvio Chiricozzi, Si apri e poi si chiuse, 2017

Elvio Chiricozzi, Si apri e poi si chiuse, 2017

Il arrive sur le soir, doucement. Il mange d’abord les couleurs de l’après-midi qui  noircit. Le vent fraîchit, souffle par rafales. Les nuages pèsent sur nos crânes en surchauffe. Le silence se fait momentanément,  comme si chacun guettait les premiers signes. Par les fenêtres entrouvertes on ne perçoit que des bruits des couverts que l’on pose pour le dîner. Les balcons sentent la terre, le parfum des fleurs est entêtant. Et leurs couleurs tranchent sur le gris du béton et du ciel. Les premiers grondements font fuir les oiseaux qui piaillaient jusque-là, insouciants. Une sirène glapit au loin. La pluie clapote sur les toits, on ne l'entend pratiquement pas. Mais dans la rue les voitures chuintent plus qu'elles ne roulent. Il faut rentrer le linge sur le balcon. Se préparer aux trombes d'eau, à ces torrents qui dévalent et emportent tout sur leur passage. 

Et puis, rien. Absolument rien. Le calme, des trottoirs à peine luisants, les tuiles des maisons un peu plus sombres, un peu plus lisses. A  quand l'orage? 

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Et pas d'orage à la clef? Tu peins parfaitement l' atmosphère pesante de l'avant orage qu'on espère tout en le redoutant, certains d'être ensuite libérés de son étau. Quand rien ne se passe, on sait que ce n'est que partie remise....Les colères du ciel, comme les nôtres, nous apaisent!
Répondre
C
Magnifique texte et photo!
Une maestria d'étincelles qui entre dans le regard, faisant exploser des certitudes et nous rappelant que nous sommes des petits êtres qu'un titan orageux peut piétiner! Nous sommes aussi adaptogènes et opiniâtres alors nous essayons, sur nos barques d'existence de ramer entre deux eaux/tempêtes...
Le temps de l'attente avant le grand capharnaüm, tu l'exprimes tellement bien, bravo!
Gros bisous et belle soirée, dans l'entre-deux...
Cendrine
Répondre
F
L'attente avant l'orage ... c'est bien raconté . Et c'était une fausse alerte !
En ce moment, certains ne sont pas épargnés.
Bonne soirée
Répondre
M
De belles impressions si bien contées Manfield, en ce moment pluies et orages nous guettent, ce matin encore au réveil ce bruit de l'averse, insistant, hier j'ai du faire contre un mur de clôture "le chemin de l'eau" qui s'étalait en flaques, elle surgit partout comme si la terre n'en voulait plus...
Bises Mansfield
Répondre
É
Bonjour Mansfield. Nous n'avons pas eu d'orage non plus... Juste de la pluie...
Répondre
J
La météo t'avait bien préparée mentalement !!!! Mais les orages secs, çà existe ou pas ? Bonne soirée. Bises. Joëlle
Répondre
A
On s'y croirait ! Jolie description !
Répondre
M
Très belle description de cette ambiance particulière d'avant l'orage. Belle photo. Bises
Répondre
C
"Atmosphère, atmosphère..." On sent l'orage venir. Merci, Mansfield.
Répondre
L
J'aime bien les orages d'été. A condition qu'ils n'emportent pas tout sur leur passage et qu'ils ne fassent pas de dégâts.
Répondre
M
Tu l’as échappé belle... pour cette fois ! J’aime beaucoup ce texte : toute l’attente est là comme si le monde s’arrêtait pour guetter et subir les foudres du ciel.
Répondre

Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens