Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 avril 2019 1 29 /04 /avril /2019 08:00
QUEL BIEN FOU!

Lors d'un déménagement on transporte, on emballe, on protège. On monte et descend, se gare, mal le plus souvent, et  on surveille le trafic dans la rue afin de ne pas bloquer la circulation. On s'arrache un ongle ou se provoque un tour de rein. On crie, on s'énerve, on fatigue. On érafle, déforme, casse. On jure,  peste, souffle. On salit, sème du polystyrène, du scotch, du carton. On astique, balaie, passe l'aspirateur et la serpillière. On sandwiche, on Snickers, on canette. 

Enfin bref, on se fait ch... auffer les bras, les jambes, les méninges. Et quel bien fou ça fait quand c'est fini! 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Oh, comme c'est bien décrit. C'est tellement vrai. 17 déménagements à mon actif! Ouf!
:)
Répondre
M
N'est-ce pas? Je viens d'aider ma fille pour le sien. Ce fut éprouvant car tout devait être fait dans un délai très court.
F
Ayant fit une vingtaine de déménagements (mon époux était militaire ) je comprends ton soulagement quand c'est fini! Mais c'est aussi l'occasion pour faire du vide! Bonne soirée
Répondre
M
J'imagine tout à fait cette vie itinérante de garnison qui peut parfois se révéler cocasse.
L
Et le plaisir est de déballer les cartons dans lesquels on trouve bien des surprises ... Comme autant de paquets cadeaux
Répondre
M
Tout à fait. C'est un moment très particulier. Bonne semaine à toi Liza!
C
Je suis contente, je viens de commander ton livre en version papier et j'ai hâte qu'il arrive...
Mon impatience de bélier!
J'ai du mal à lire sur l'ordinateur, mes yeux sont trop sollicités par l'épilepsie. Je préfère de toute façon le papier alors je vais guetter la livraison du paquet.
Ensuite, je m'installe avec un bon petit thé et du chocolat fondant et je savoure ton récit!
Gros bisous
Cendrine
Répondre
M
Oh merci Cendrine. Je te souhaite une bonne lecture et admire ton courage. Merci encore!
C
Superbe texte! Tellement approprié en cette situation.
J'ai tant déménagé dans ma vie... Quand j'ai atteint l'âge de 25 ans, j'avais déjà déménagé 13 fois!
Vraiment pas marrant...
Trouver ses marques avec ça c'est super compliqué
Trop mignon ton minou, une frimousse charmante
Bon courage surtout et de gros bisous agrémentés de petites clochettes parfumées pour te souhaiter un délicieux mois de Mai
Cendrine
Répondre
M
Je ne te le fais pas dire ! J'ai beaucoup déménagé et avec des chats aussi, d'ailleurs ! Une fois dans l'escalier avec des bottes un peu grandes je me suis cassé le petit orteil d'un pied ! Haïe de me !
Joli ton minou, tout pareil à ma Bulle Bulotte !
Répondre
M
Ouille, c'est souvenir que tu dois préférer oublier!
J
En 46 ans de mariage, un appart, deux maisons, un appart… plus on vieillit plus on le redoute, sans oublier qu'un jour on place ses parents et vend leur maison, à vider ! Déménager perturbe nos "compagnons" même si ici il a l'air prêt ;-) et la vie repart ailleurs, avec un grand ouf ;-)
Répondre
M
Tu décris tout à fait bien cette phase qui est le tournant d'une vie!
L
Alors ça, profondément exact !!! Nous en sommes à notre 9ème déménagement, sans compter la maison de mes parents (une catastrophe !) ...
Je compatis de tout coeur
Mais chaton a trouvé son bonheur... Rien de mieux qu'un carton...
Bisous Mansfield
Répondre
M
Oh oui c'est vrai pour le chat mais quand on déménage on le met en pension, ailleurs, sinon c'est le capharnaüm!
É
Ah oui, c'est tout à fait ça ! Bon après-midi !
Répondre
M
Bonne semaine à toi, à bientôt!
C
Déménager, c'est souvent une épreuve physique que vous décrivez bien. C'est aussi une épreuve psychologique que Lydie Flem rapporte avec émotion dans son livre, "Comment j'ai vidé la maison de mes parents". Je vous le conseille.
Répondre
M
A placer dans liste de lecture merci Catheau!

Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens