Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 décembre 2019 1 23 /12 /décembre /2019 08:00
AUX ANTIPODES

Penser Noël c'est pour la plupart d'entre nous, ici, dans cette partie de l'hémisphère, penser froid, neige, feu de cheminée, vent frais du matin. Nous sommes conditionnés, préparés à, persuadés que Noël est  l'un des cadeaux de l'hiver. Le manteau rouge du père, les pattes gelées des rennes, la cheminée dont il faudrait réduire le feu, les draps de laine des bergers guidés par l'étoile, la glace de Laponie, les nuits permanentes des pays du grand Nord, la chaleur, la lumière procurées par les bougies. Quand on vécu ces Noëls-là, quand la température ne grimpe pas au delà de 25 degrés, on ne peut pas vivre la magie autrement.

Mais de l'autre côté, quand on vit Noël au soleil, qu'on décore des palétuviers et que Santa Claus étouffe sous son costume,  on ne pense qu'au repas de crabes sur la plage, aux plongeons dans la mer, ou aux barbecues hivernaux. 

Ici ça déboussole, ça dérange, ces Noëls autrement. Et que dire quand Noël, à Sydney, en Australie, frôle les 50 degrés, brûle les forêts, précipite les populations vers les hôpitaux, raréfie l'eau potable? Quand les incendies polluent l'air des villes, quand les gouvernements privilégient l'industrie au détriment de la santé? Que dire, aux antipodes, où le traîneau du père Noël  n'est qu'une carcasse de bois noirci? Noël n'a plus d'illusion, d'éclat. Il s'efforce malgré tout de respecter les traditions.

Partager cet article

Repost0

commentaires

écureuil bleu 08/01/2020 20:54

Bonsoir Mansfield. Tous mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année : une bonne santé, de l'amour et beaucoup de petits et grands bonheurs. Ces incendies un peu partout dans le monde sont très inquiétants, tout comme la disparition de nombreuses espèces.

Cendrine 25/12/2019 15:05

Absolument remarquable ce que tu as écrit!
Les incendies en Australie sont un thème qui me bouleverse. Malgré tout ce qu'on a vécu avec Christophe en cette fin novembre et pendant décembre, j'ai suivi avec beaucoup d'émotion ces terribles évènements et je me suis bien rendue compte qu'on en parlait peu alors que c'est crucial. L'écosystème en crève, les humains en souffrent tant aussi, les animaux, la vie...
Que pouvons-nous faire si rien n'est fait à grande échelle?
Les petits gestes comptent mais il faut prendre de vastes décisions et s'y tenir...
Merci d'avoir si bien évoqué ce thème qui nous concerne tous, habitants de la terre.
Je te souhaite un Noël plein de bonheur, de la manière dont tu souhaites le vivre, avec ceux que tu aimes
Gros bisous Mansfield
Cendrine

Catheau 23/12/2019 08:32

Merci de parler de ces incendies en Australie. Un de mes fils habite Sydney avec femme et enfants.
: des cendres et des feuilles d'eucalyptus brûlées sur les plages, de la suie noire sur les voitures, un air irrespirable et un nouveau-né que l'on ne peut guère sortir. Et la pluie qui n'est pas prévue avant deux mois. C'est dramatique !

jill bill 23/12/2019 08:18

Le monde, ce cher monde, c'est le mot, qu'importe le continent finalement, Noël froid, Noël chaud, désillusionne pour l'avenir… allez bon Noël Mansfield...

Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens