Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mai 2020 1 18 /05 /mai /2020 08:00
Edward Hopper, Rooms By The Sea, 1951

Edward Hopper, Rooms By The Sea, 1951

Nous voici libérés. D'une autorisation de sortie. Des contrôles sans crier gare, des contraintes horaires. Nous voici bien dégagés derrière les oreilles, nos couleurs sont rafraichies, le fleuriste, le fromager, le Mac Donald nous accueillent, le caviste aussi. On s'exerce librement à la course à pied, les chiens ne servent plus d'alibi aux promenades. 

A part ça, on s'étiole. Défense de s'éloigner de plus de cent kilomètres. Peut-être qu'en chaussant des bottes de sept lieues... Le ciné, le resto, le bistro du coin, nada. Les magasins, ouais, bof. Essayer, acheter quoi? Toucher, porter, reposer, rendre. Se couper des sourires, se badigeonner de gel, se maintenir à distance. Les dés sont pipés, les contacts réduits. 

Et la plage, ah la plage, les grands espaces, la forêt, les arbres! Dérangeons la nature! Le déconfinement n'est pas la liberté, c'est mesurer ce qui est perdu et ne reviendra pas totalement avant longtemps. Un peu comme la jeunesse, qui passe, qu'on regrette, et ne demeure que dans nos têtes. Un peu seulement. Car, dans les coeurs, il y a ce pari fou de retrouver avant.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Renée 22/05/2020 14:07

Les 100 km ça ne durera pas, et comme il va falloir quand me^me retrouver une certaine normalité osons être optimistes...Bisous

ecureuilbleu 22/05/2020 09:28

Je partage tes propos sur ce "desserrement du confinement" : : il n'y a plus d'attestation à remplir avant de sortir mais l'on est tenus avec une grande laisse de 100 kms, et l'envie d'acheter dot être grande pour attendre son tour en file indienne, ne pas toucher, ne pas essayer. Je suis repartie sans rien...

Catheau 18/05/2020 19:18

Il faut essayer de vivre de nouveau "comme avant" mais une inquiétude sourde demeure.

Martine Martin 18/05/2020 10:03

Allez, haut les cœurs, on va retrouver le bel "avant covid" rapidement. C'est déjà beaucoup mieux que pendant le confinement. Bisous

jill bill 18/05/2020 08:05

On donne un peu plus de mou, toujours sous contrainte, on rouvre les commerces dit non essentiels, c'est pas la grande foule cependant, enfin dans les petites villes… 2020 restera à cette image j'ai bien peur que… libres si on veut ! Il aura suffit d'un microbe microscopique pour changer grandement nos petites vies pépères… eh oui ! Bonne semaine Mansfield...

Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens