Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mai 2020 1 25 /05 /mai /2020 08:00
BOOMERANG
Il a quatre-vingt sept ans et trouve que les temps sont difficiles. Il pensait ne jamais devoir revivre ça. Se calfeutrer chez soi, ne pouvoir sortir sous peine de risquer sa vie, passer devant des rayons vides dans les magasins, faire la queue durant des heures. 
Son grand-père a creusé les tranchées en 1915. Son père est mort en 43, il avait sept ans. Il se revoit, de retour de l'école, le cartable en bandoulière, en galoches et culotte courte. La mère est assise sur une chaise de paille de la cuisine, avec un policier à ses côtés, et ce mort pour la France inscrit au coin de la bouche. il se revoit criant: "mon petit papa!".  Ses yeux se remplissent de larmes, il tend sa grande main sèche, tremblante, aux veines apparentes, vers moi et dit:
- C'est dur, vous savez. Ce qu'on vit en ce moment. Ca me rappelle ces vieux souvenirs, je n'ai jamais oublié. Je le pleure encore mon petit papa! On devient toujours ce que l'enfance fait de nous. Je n'ai pas fait le deuil. Je ne méritais pas de replonger là-dedans, à mon âge.
Et puis il part, il s'éloigne sur le trottoir, réajuste son masque sur son nez et se perd dans ces rues qui s'amusent à vous jeter le temps à la figure, comme un boomerang.
 
Partager cet article
Repost0

commentaires

E
Bonsoir Mansfield. Mon père aussi a 87 ans et n'a pas compris les dangers du coronavirus. Il va dans les magasins, beaucoup plus qu'avant...
Répondre
C
C'est tellement bien écrit, vraiment c'est magnifique et le coeur en est saisi...
Le temps est tissé d'une succession de vagues, il faut tant de force pour surnager...
Il est si attachant ce monsieur...
Bisous et amitiés
Cendrine
Répondre
E
tendre et si vrai, "la vieillesse est un naufrage"
Répondre
R
Magnifique texte c'est très poignant d'autant que c'est réel pour les personne âgées que de mauvais souvenirs refont surface pour eux...Bisous
Répondre
F
Un très beau texte. Pour les personnes âgées, ce confinement leur a rappelé de mauvais souvenirs; Certains disaient que c'était presque comme en temps de guerre lorsqu'il fallait se cacher dans les caves ...
Pour les vieux , cela a dû être beaucoup plus dur avec souvent la solitude en plus.
Bise
Répondre
M
Ton texte m'a profondément émue. Bisous
Répondre
C
Une pandémie qui bouleverse chacun d'une manière différente. Merci pour ce billet sur des oubliés.
Répondre
J
L'enfance vous façonne, pas faux… parents, époque ont leur importance sur nous… alors un beau jour ça remonte, forcément… merci Mansfield, belle semaine...
Répondre

Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens