Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juin 2020 1 08 /06 /juin /2020 08:00
Gâteau de fête des mères confectionné par mon fils et ma belle-fille.

Gâteau de fête des mères confectionné par mon fils et ma belle-fille.

La chanson de France Gall est plus que jamais d'actualité. Le goût amer et la poussière, le silence et les questions que l'on se pose et qui ne trouvent pas de réponse. Qu'il s'agisse des suites de la pandémie ou des inégalités raciales, des habitudes nouvelles de travail ou de consultations médicales, des retrouvailles familiales ou entre amis, on rit encore pour des bêtises, comme des enfants, mais pas comme avant.

Et ces batailles dont on se fout, ces fatigues, ces dégoûts, à quoi sert de courir partout. Oui, à quoi servent les idées si elles ne débouchent pas sur des actes. On a dépassé le ras le bol, l'abattement, la vie reprend doucement, l'enthousiasme déborde mais rien ne sera plus aussi insouciant, décontracté, cool.

On garde ces blessures en nous, ces éclaboussures de boue, qui ne changent rien, qui changent tout. On garde la défiance, l'incertitude concernant l'avenir. Mais surtout, on a acquis cette précieuse capacité à apprécier intensément tous les bons moments, à cueillir de la vie ses richesses, y compris dans la banalité des jours qui passent.

Partager cet article

Repost0

commentaires

luciole 83 18/06/2020 23:06

Pas encore eu la joie des réunions de famille.... Mes enfants dans pays de froidure où pandémie a sévi durement... Angoisses terribles pdt des jours pour mari et moi... Virus encore bien virulent par là-bas, et pourtant, retour au travail !!! Nos pensées sans cesse auprès d'eux ! Mon mari m'a confectionné une superbe brioche pour fête des mères : miam ! Il est doué ! Je crains les retours économiques à venir... pour mes petits enfants qui ont un grand mal à obtenir un emploi fixe... J'aime bcp ta méditation, Mansfield... pleine de bon sens ! Bisous

Cendrine 15/06/2020 15:56

Oh oui, apprécier tous les petits bonheurs, les petits moments qui deviennent si précieux quand ceux qu'on aime sont inaccessibles...
Cette chanson est si belle à fredonner dans son coeur et riche de vérités à butiner...
Vivons, Aimons, Préservons le plus précieux: la vie des êtres aimés et jouissons des moments où l'on est ensemble!
Un bien joli texte, merci Mansfield
Gros bisous
Cendrine

ecureuilbleu 08/06/2020 21:24

Cette crise sanitaire et économique ne peut que laisser des traces. Rien *ne sera plus jamais comme avant. Ton gâteau devait être succulent. Bonne soirée

Renée 08/06/2020 11:49

Non plus comme avant mais on aura des jolis moments....Bisous douce semaine

Martine MARTIN 08/06/2020 08:27

Un très beau texte très bien écrit. Pour moi rien n'a changé après le coronavirus parce que j'avais déjà appris à jouir de la vie après avoir guéri d'un cancer je ne partage pas non plus complètement ton optimiste j'aimerais bien mais je crois que les gens reviendront comme avant même s'ils n'oublieront pas. Bisous

jill bill 08/06/2020 08:13

Vous avez pu hier vous retrouver en famille, chez nous chose fête aussi ,-) en mai ! Mais on ne s'embrasse pas, encore… déjà heureux de se revoir ! Une année déficitaire, bordélique, grise, qui restera gravée, des choses devront changer, sans manquer de bonnes volontés… mais ce monde si intéressé par l'argent… belle semaine mansfield !

Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens