Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 novembre 2020 1 02 /11 /novembre /2020 08:00
FRUSTRATION
C'est un peu ça. Il y a l'envie de sauter, de pousser le museau au-dessus du balcon. Il y a ce petit air frais qui vous chatouille les babines associé au bruit de la rue, au chant timide des oiseaux, au gris d'un ciel pluvieux, à l'odeur de terre mouillée qui monte du sol. Il y a le besoin de sortir même s'il ne fait pas beau, histoire de s'aérer,  voir du monde, s'oublier un peu, laisser les tracas dans les placards de l'appartement.
Et puis, il y a le balcon, les quelques plantes en pot qui le décorent, la poussière et les feuilles mortes qui s'y entassent. Il y a Totor le chien d'en face, et sa collerette. Il aboie et tourne sur lui-même quand passent les enfants, sur le chemin de l'école. Il y a les camions de livraison, la sirène d'une ambulance, Mme Zette qui va au pain, ajustant son masque, pliant son attestation dérogatoire. On dirait un petit pois dans la rue. 
Et il y a ce vélo et sa roue. Il symbolise la liberté refoulée, les envies d'évasion, l'ivresse des distances. Il me nargue.
Partager cet article
Repost0

commentaires

A
La photo est assez surprenante ; le caht semble emprisonné ; mais on le sait bien que les chats ne se laissent pas enquiquiner longtemps en cage !!!
Je vous offre les miens, si vous le voulez bien :
https://prose-poetique-avec-dix-mots.blogspot.com/2020/12/dans-le-hameau.html
https://prose-poetique-avec-dix-mots.blogspot.com/2021/02/madeline-et-compagnie.html
Répondre
C
Comme c'est superbement écrit, et je pèse mes mots!
Bravo!
Les mots et l'image sont juste formidables en résonance...
Gros bisous
Cendrine
Répondre
W
Une belle façon de décrire le quotidien
Répondre
F
Il faut prendre les petits moments de plaisir lorsqu'on est enfermé. Au village nous avons la chance de ne pas en ressentir vraiment les effets. Bise
Répondre
M
Une jolie façon de parler du confinement
;)
Répondre
R
Oui c'est frustrant aucun doute mais vaut mieux avoir ce sentiment que de ne plus pouvoir l'avoir du tout enfermé dans 4 planches. Bises
Répondre
E
Bonjour Mansfield. J'ai plus de chance que toi car j'ai un jardin où je peux passer du temps et je continue à faire un peu de vélo.
Répondre
L
Mon chat se moque bien des mesures de restriction ... Il part de terrasses en terrasses toute la nuit et se confine le soir uniquement parce que les nuits sont fraiches et qu'il a froid ...
Mais revenons à ce qui nous préoccupe. En Grèce nous avons des restrictions mais liberté de circuler en journée jusque minuit et les magasins sont ouverts. Par contre tout ce qui est culturel est fermé. L'art paye un lourd tribut
Répondre
N
Quand tout cela finira-t-il ?
En Espagne, ils se révoltent.
En Italie aussi.
En France... non.
Répondre
C
"Quand on allait sur les chemins à bicyclette..." Après une longue patience, se dire qu'on y retournera. La roue de la Fortune tourne inéluctablement.
Répondre
J
Comme je te comprends le chat... On nous demande une vie de cage à oiseaux... même si dorée, le besoin de contacts extérieurs, libres ,-)
Répondre

Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens