Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 09:46








Un ciel de Bordeaux

Ah ces merveilleux nuages, disait Sagan. Elle avait raison. Il y a du merveilleux dans les nuages. En les regardant flotter comme du coton et filer dans le ciel, on aimerait les attraper et enfouir le visage dedans. C’est du marsch mallow, du bubble gum, de la barbe à papa. Et la couleur ne change rien, qu’ils soient blancs ou gris, on sait qu’un rayon de soleil les fera rosir.

Il y a de la tendresse dans les nuages comme sur les joues des enfants, et sur la truffe de mon chat. Parce qu’on a l’impression de les toucher et qu’ils respirent, qu’ils sont chauds et vivants.

Il y a de la majesté, le déplacement est lent, gracieux, leurs formes varient joyeusement et on les suit, scotchés, hypnotisés, en spectateur conquis.

Il y a de la bonhomie, ils sont  gonflés, on dirait des brioches, des meringues, de gros pains blancs. Ils nous rassurent et on sourit.

Il y a de la rêverie, car ils détournent et monopolisent l’attention vers leurs filaments étirés, et  leurs bouloches disséminées.

J’y vois des flocons, des boutons, des bourgeons. Des melons, des dragons, des tranches de saucisson. Et le chien de ma grand-mère, le sourire de mon frère, une petite cuillère…..

J’inventerais bien tout plein de choses mais j’ai peur de partir en live, comme Fabrice Luchini, de dire n’importe quoi, de m’écouter parler, et que ça vous amuse.  

 

Que dire d’un ciel sans nuage. Un ciel tout bleu, uniforme, juste rayé du passage d’un avion ou animé par le vol d’un oiseau. C’est tout aussi captivant, enivrant. Il nous rend conscient de l’immensité de l’univers, de l’infini, et de notre petitesse. De la fragilité qui nous caractérise. Et nous fait rechercher la trace, le signe, le passage, d’un messager annonciateur de la pluie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Le ciel à Auch un jour du mois d'août

  

Partager cet article
Repost0

commentaires

~
Il est rare qu'un nuage prenne la forme d'un nuage...(Ylipe)
Répondre
M

Super, la pirouette et véritable source de réflexion.


J
J'aime beaucoup cette rêverie où tu nous emmènes pour quelques pas dans ton ciel. Et un ciel sans nuage, cela dépend de l'intensité des couleurs ... Belle fin de semaine
Répondre
M

Merci à toi pour l'incitation à la rêverie


T
quoi un bordelais qu'est meme pas dans la communauté des amoureux de Bordeaux, j'y crois pas! en tout cas moi je veux bien que tu fasse ton luchini, c'est rigolo
Répondre
M


Non je suis pas bordelaise mais toulousaine d'adoption, bien que vivant à Paris,pourtant ayant découvert la ville récemment, j'avoue que je suis sous le charme!



~
Sincèrement, pour la photo, je préfère un ciel nuageux que uniforme, mais, avec de la lumière de préférence, évidemment..la photo à Bordeaux, est trés belle. J'aimerai bien y retourner pour voir les changements qui y ont été fait. Merci, bisous et bon we
Répondre
M

Les contrastes entre un ciel nuageux et un ciel azuréen rendent les jours moins monotones 


D
Le ciel serait triste s'il n'y avait jamais de nuages.
Répondre
M

N'est-ce pas? Un ciel pour être vivant doit toujours changer d'aspect.


A
Il est beau ton ciel ..
Répondre
M

Ravie qu'il t'ait plu, à bientôt sur ton site.


B
Superbe photo des nuages sur Bordeaux, avec réflexion dans l'eau en plus. Excellent.
Répondre
M

Tu peux remercier mon mari qui est le véritabe photogaphe. Je connais Toulouse par coeur et j'ai visité Bordeaux depuis peu. Je suis conquise!


B
j'aime beaucoup ton article

amicalement
Répondre
M

Merci pour ta visite et ton comm, à bientôt


Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens