Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 21:09

Un potager, pour moi citadine ignorante, c’est un défouloir, un reposoir. On y regarde pousser la vie avant de la croquer. On le cajole, on le bichonne, on l’arrose et on lui parle. C’est comme un enfant. Il fait le beau, il s’étale, il s’étire, il prend de belles couleurs, de belles rondeurs. C’est un séducteur. Il a des parfums enivrants, des formes voluptueuses, il sait vous manipuler le bougre. D’après ce que j’entends, ce que je vois, quand il vous tient, il ne vous lâche plus. C’est le besoin de retourner la terre, de soupeser les tomates, d'admirer les citrouilles, de planter un alignement de salades et de poireaux, d’arracher du persil. Ca ne se contrôle pas, c’est viscéral.

 

Un potager, c’est un compagnon de route. Il va bien quand on va bien et que le temps s’y prête. Et comme le temps joue sur le moral…

Autant dire que ça ne trahit pas un potager, ça a des humeurs parfois mais quand on en possède un, on est forcément solide sur ses deux jambes. Lui c’est la béquille de secours.

Moi à Paris, j’en ai pas. Je l’ai inventé. Et j’ai extrapolé comme j’ai pu. J’y vois des stalactites de courge pendues à des plafonds feuillus. On se croirait dans des grottes végétales. Hum…

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Mais mon amie, le persil ne s'arrache pas, il se coupe pour qu'il repousse de plus belle, offrant sa vitamine C et son odeur à notre cuisine, attirant nombre de pucerons et fleurissant quand on voudrait qu'il prenne du pied.
Ah un jardin comme tu dis c'est reposant.
Amicalement, Maous
Répondre
M

Très juste ta remarque sur le persil, comme quoi, décidément en matière de potager j'ai tout à apprendre.


J
Tu t'es inventé de bien jolis potagers. et dans Paris, il y a des jardins partagés dans des lieux improbables ...Où l'on peut s'y reposer quand on y entre.
Répondre
M

C'est vrai Paris regorge de petits coins de campagne


D
j'aime beaucoup la nature bisous
Répondre
D
bonsoir tres jolie blog bisous
Répondre
M

Merci et bisou à toi aussi


D
tres jolie potager j(aime beaucoup la nature
bisous
Répondre
M

Amour partagé, merci à toi.


A
Très beau texte bien illustré pour ce thème.
Répondre
M

Merci pour ton com, à bientôt.


P
merci à toi pour ta visite chez moi et à bientôt !
Répondre
M

A bientôt pour un nouveau thème!


C
j'adore la façon dont tu parles du potager; et tes stalatites sont superbes :-)
Répondre
M

Merci à toi dont j'adore l'univers félin


I
Magnifique texte ! Merci Mansfield d'imaginer un si beau jardin et de nous le faire partager.
Répondre
M

Vraiment touchée par ta remarque


F
sans en avoir, tu l'as très bien imaginé
Répondre
M

Merci pour ta sympathique visite


F
joliment ressenti...
bon week end
Répondre
M

Merci à toi, bon WE aussi.


L
Pas mal, ces stalactites verts et vivants... Moi je dirais qu'on va bien une fois que le potager est bien parti... Dans l'attente, on doute un peu en arrosant
Répondre
M

C'est tout ce qui fait la saveur du potager, le doute, l'impatience de voir grandir ses bébés..


~
Pour quelqu'un qui n'a pas de potager, tu en parles drôlement bien...merci beaucoup et bisous
Répondre
M

Ce sont mes amis provinciaux qui m'ont sensiblisée à leur passion. Bises à toi aussi.


D
Moi aussi, j'ai un potager dans la tête. Peut-être qu'un jour je pourrai le réaliser.
Bonne journée.
Répondre
M

Du rêve et des idées, tout ce qu'il faut pour se sentir vivant!


F
Très beau, jolies photos, merci bon WE
Répondre
M


Merci à toi, bon WE aussi.



C
Bonjour petite citadine,
Très jolies tes stalacourges.
Mais moi je serai moins poétique. Un jardin, c'est de la sueur, un légume cela se mérite...
Il faut constamment veiller et lutter contre les limaces qui viennent manger la salade et les mauvaises herbes qui envahissent les carottes !
Mais quel plaisir effectivement de le voir évoluer, et de récolter ses fruits et légumes qui à coût sur sont savoureux !!
Bonne soirée
Chenel
Répondre
M

Tu abordes la lutte incessante qu'il faut mener contre les ennemis du potager, c'est le prix à payer pour de vrais légumes à déguster. Très juste. 


B
j'aime beaucoup ta façon de parler du potager

tres bel article

bien amicalement
Répondre
M


Merci de ta visite, biz



L
Il est magnifique ton potager imaginaire !
Répondre
M

Sympa ton com, à bientôt


C
Belle manière citadine de traiter ce sujet , bravo!!!! bonne journée
Répondre
M

Merci pour ta visite, à bientôt


N
c'est super ce que tu as écrit. Mes amies jardinière, lorsque je leur rends visite me font systématiquement faire le tour du potager, avec les commentaires sur la vie des légumes. Et, j'aime beaucoup. Bisesz Nicole
Répondre
M

C'est vrai un potager ça se visite comme un musée, ça se découvre, c'est culturel.


Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens