Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 09:33

Rentrer, pour moi, c’est reprendre le collier. Les premiers jours sont éprouvants, Se remettre dans le bain, les clients, les collègues, la paperasse. Le stress, la sensation de perdre le bénéfice des vacances. Et doucement, le rythme de croisière s’installe.

Mes enfants sont  grands, en stage professionnel tous les deux. Alors plus de cartable, de liste, de cahier, de bousculade et de file d’attente à la caisse du supermarché. Plus de larmes, de goûter à préparer, de réunion parents instituteur ou professeurs. Je ne peux pas dire que ça me manque, au contraire, finies les corvées. Et pourtant c’étaient des moments de complicité, de responsabilisation. Des doutes à lever, de l’angoisse à évacuer. Des câlins, des bisous, retrouver les autres mamans copines, bavarder autour d’un café. Des résolutions, des plannings, déterminer à quoi sera consacré le mercredi. Flûte ou piano, karaté ou judo, farniente ?

Mais cette année rentrer avait une saveur particulière car durant les vacances, j’ai rendu visite à mon instituteur du CM2. Il avait quarante ans quand j’en avais dix. Il en a quatre vingt aujourd’hui. Par la magie d’un site sur internet je l’ai retrouvé au bout de quarante ans. J’avais en tête un homme génial, passionné par son métier, et l’ambiance dans sa classe était tout simplement fantastique. Il me semblait géant, travaillait en costume, portait une cravate, il en imposait.  Je le respectais beaucoup, le craignais un peu, et avec lui j’adorais l’école.

J’ai rencontré un retraité péchu, bon vivant,  souriant, en débardeur. Débordant de projets, curieux des autres, ses anciens élèves ou collègues, mais aussi les autres en général, l’actualité, le monde et sa marche endiablée. Il m’a parlé des enfants, de l’enseignement en France, à l’étranger, de la pédagogie, de sa pédagogie. Je n’étais plus l’élève craintive et admirative mais lui demeurait un instituteur. Il est encore dans l’enfance et je l’envie un peu pour ça. Il n’a plus d’obligation, n’a pas besoin d’avoir l’air docte, sérieux. Il s’est montré espiègle et taquin. Il était jeune, très jeune.

 

Si je retiens quelque chose de la rentrée, scolaire s’entend, c’est ce pouvoir de nous maintenir dans une jeunesse de l’esprit, de faire qu’on se rappelle forcément. Ce n’est pas agréable ou facile chaque fois, mais se remémorer des petits bouts de soi, fait toujours avancer.

  

Partager cet article
Repost0

commentaires

C

Très beau texte et une émotion partagée!
Je t'embrasse
Cathie


Répondre
M

Merci à toi Cathie, d'autant que tu es à l'origine de mon désir de vouloir revoir notre instituteur. C'est vrai, c'était un beau beau moment. Bise. Evelyne 


M
c'est une jolie histoire, cet été ma fille est retournée dans notre ancien village quitté en 2002, grace à Internet elle a retrouvé qqes copains de CM1, et ensemble ils sont allés faire le goûter chez leur instit de CE2 qui était extraordinaire. Bon c'est pas 40 ans plus tard mais priori l'emotion était au rdv
Répondre
M

Je crois qu'un très beau souvenir d'école ne s'efface jamais et que le temps garde les émotions intactes. Merci de ton passage. 


V
Tes mots m'ont fait chaud au coeur, et m'ont rappelé mes retrouvailles avec mon instit de CP, quand j'étais une toute petite fille, à l'étranger. Dans sa retraite bretonne, j'ai retrouvé les mêmes sensations que celles que tu décris... Je le vouvoyais toujours, l'appelais encore "Monsieur"... et lui m'a spontanément tutoyée ! On est toujours petite aux yeux de certains, et c'est tant mieux...
Répondre
M

Oh oui, chaud au coeur, c'est vraiment l'expression idéale pour des retrouvailles qui font replonger dans l'enfance.


G
Je t'ai vue passer et je m'installe un peu chez toi. émouvante histoire que celle de ton ancien instit, il a bien vieilli et c'est normal puisque c'était quelqun de bien. Pour les rentrées sans les enfants je te comprend, on est libérées mais quel souci pour leur avenir qui s'annonce , un p e u sombre. je n'en dirai pas plus en ce moment mon blog ne parle que de ça, en musique (celles qu'ils aiment). je vois aussi que nous avons les mêmes gouts cinématographiques. à +++ gin
Répondre
M

merci pour ton passage, merci pour ton partage.


B
C'est un peu mon cas aussi , les enfants partis de lamaison, (le dernier il y a 1 an déjà, et me voila à cette rentrée , regretter (un peu mais pas trop) , ce tourbillons qu'implique cette rentrée des classes!!!

Comme tu l'écrit si bien , ces moments passés ensemble avec les garçons sont uniques!

Maintenant d'autres soucis , beaucoup moins drôles et plus sérieux , vont ils avoir du travail à l'avenir ??? et quand je n'ai pas de nouvelles d'eux depuis 1 semaine : vont ils bien?

ha la la la vie de parents nous poursuis même quand ils sont partis de la maison ...

bon jeudi ApM.

bizou
Dany
Répondre
M

eh oui, chaque âge, le nôtre et celui de nos enfants rencontre des joies et des soucis. Le plus difficile est de savoir gérer.


V
Superbe et émouvante, cette rencontre. VITA
Répondre
M

Une rencontre qui m'a effectivement bien marquée!


H
Un thème que tu viens de traiter magnifiqement.
La passion qui manque tant.
Merci de ce partage
Répondre
M

Ton com est très touchant, merci


M
J'a fait plein de fotes, pardonne moi...
Répondre
M

Oh, oh, c'est quoi ce syndrome du mauvais élève...


V
sympath ses retrouvailles passionées.

Vin cenzo
Répondre
M

Merci de les avoir lues.


B
Une expérience enrichissante joliment racontée.
Répondre
M

Merci pour ton petit mot


C
très beau et quelle émotion retrouver un professeur après autant d'année!
merci et bon WE
Répondre
M

Cela fait partie des bons moments de la vie. Merci.


D
Certains enseignants nous marquent pour la vie. Ils nous donnent l'exemple à suivre.
Répondre
M

Tout à fait d'accord avec toi


I
oh comme c'est très bien dit. Allez, je me le relis cet article ! bon reprise Mansfield
Répondre
M

Eh, ton bel enthousiame me donne la frite! Sympa.


M
C'est bon de retrouver la passion de l'autre chez
son instit qui a vieili...il avielli comme il était...c'est merveilleux, un beau message de rentée...Merci
Répondre
M

Merci de partager un peu de mon émotion


C
bon courage pour la reprise, j'ai connu ça et c'était vraiment pénible de se remettre dans le bain, pour certains dossiers prendre le train en marche ...
que d'émotions tu as du ressentir à rencontrer ton ancien instituteur !
Répondre
M

Merci pour ton petit mot, c'est vrai la machine a quelques ratés...


B
jolie histoire

bien amicalement
Répondre

Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens