Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 11:43

 

 

images--87-.jpg

 

Quinze heures trente, ce trois mai, Plaza de Cibeles, à Madrid. La CNP (cuerpo nacional de policia) quadrille la place. Le temps est à la pluie mais hésite encore. Un peu comme nous qui ne comprenons pas. Autour de la fontaine, on établit des tréteaux comme la tour de guet d’un château fort.  Cybèle rayonne sur son char, elle se doute  que l’assaut sera bienveillant, c’est habituel et systématique en cas de victoire. Au carrefour, les aficionados se jettent devant les voitures,  déroulent des banderoles et hurlent : Viva Real ! Ils masquent les feux et s’en moquent. L’heure est à la joie.

 

images--88-.jpg

C’est le déclic, pour le ciel, pour nous. Une pluie drue et franche s’abat sur la ville, des vendeurs de « paraguas » nous barrent le chemin, une foule emmaillotée de blanc déferle depuis la Alcala, hissant banderoles et fanions. La guardia civil filtre le passage, fouille les sacs. Le carrefour est brusquement envahi, les voitures stoppées net font demi-tour. De touristes se prennent en photo au milieu de la « calle » juste avant qu’il n’y ait plus de « calle ». Avant que la place ne soit qu’un concentré de « felicidad, alegria, risa ». Avant que chacun ne s’oublie en tout le monde. Et que le car n’arrive de Santiago de Barnabeù, le stade madrilène, convoyant les héros de la trente-deuxième ligue d’Espagne, les tombeurs de Bilbao et du Barça.

 

images--89-.jpg

Laissant Madrid aux madridistas, nous retournons à l’hôtel, tout près de là.  La una et la cinco retransmettent l’événement en direct. Des journalistes interrogent la gente, des ballons flottent au vent, courbent sous la pluie. Dix-neuf heures. En studio, on piaffe, alors ils arrivent ? Oui, ils sont là, Casillas, Ronaldo et tous les autres, sur le toit du bus. Ils grimpent sur l’échafaudage, drapeau levé, embrassent la foule. Pluie de confettis, flashes, pops des canettes de coca. Casillas ceint la déesse Cybèle du drapeau de l’équipe, répond de bonne grâce à la bimbo de la télé. Ma minute culte de française, est d’apercevoir Benzema haranguant la foule d’un : gracias a tu ! approximatif.

 

images--90-.jpg

D’un coup tout disparait. Les tréteaux, la foule, la pluie. Madrid remise sa victoire dans un tiroir aux souvenirs. La marée blanche inonde les bars de la Alcalà, les couvrant d’écume de cerveza Don Miguel. La nuit sera longue et chaude, malgré la fraîcheur de mai. La fête, une pause, et mettre de côté, les soucis du pays.

Quelle que soit la fête, quelle que soit la pause, parviendrons-nous à résoudre les nôtres ?

images--91-.jpg

Partager cet article

Repost0

commentaires

écureuil bleu 18/05/2012 16:47

Tu as bien décrit cette ambiance de fête. Bisous

mansfield 18/05/2012 18:20



Merci à toi, bisous.



Lignelila 18/05/2012 16:20

Ça me rappelle une scène semblable: les banderoles, la foule, les supporters et les touristes, le bus, les idoles, la bière la joie la fête, c'est exactement ça...Mais ça se passait à Barcelone,
c'était pour applaudir le grand rival du Real et c'était l'année dernière (et le soleil brillait)!
Culés et merengues se détestent mais ils ont beaucoup de choses en commun. Une culture du foot omniprésente, une capacité à oublier effectivement tout le reste, et le reste, y en a...
5 ans que je vis en Espagne, et j'hésite toujours entre la fascination et la consternation :)

mansfield 18/05/2012 18:26



Olé, bien dit! J'aime beaucoup l'Espagne, sa culture, son exubérance. Et je suis comme toi partagée, mais au fond il y a dans ce pays un parti pris de fête et de bonheur qu'on ne trouve pas en
France. Résultat: davantage de dépressions! Alors Viva Espana! Désolée, je n'ai pas la tilde et le point d'exclamation inversé.



enriqueta 09/05/2012 19:33

Tu vis à Madrid?

mansfield 10/05/2012 17:20



Pas du tout, j'ai pris cinq jours de vacances, trop courts à mon goût, je vis à Paris. A bientôt, Enriqueta.



Bonjour Jeanneleblogdhenri.over-blog.com 08/05/2012 16:58

Bonjour Mansfield,

Jai adoré ton texte et bien sur ta conclusion, L'Espagne va mal. Quand à nous attendons, nous verrons bien ! A bientôt Bises bien amicales.

Henri.

mansfield 09/05/2012 13:07



Merci Henri, observer ce qui ce passe dans les autres pays d'Europe est important, pour nous préparer, pour nous préserver. Bises à toi.



mim-nanou75.over-blog.com 08/05/2012 13:31

cette effervescence espagnole est bien transcrite. On participe à cette liesse populaire. Merci l'ami.

mansfield 08/05/2012 14:36



Merci, et comme tout en Espagne n'est que bruit et paroles on est vite dans le bain!



rosinda59 07/05/2012 19:44

résoudre nos problèmes serait une formidable chose et donnerait la solution pour les autres pays européens.
Je crois qu'il faut garder pour le présent et l'avenir : le mot espoir.
Pour que nous retrouvions notre dignité, la fierté du pays dans lequel on est admis et la sagesse de le protéger de toute dictature.
Bisous
régine

mansfield 08/05/2012 14:30



Il faut effectivement faire preuve de sagesse, en sommes-nous tous capables?



fanfan 07/05/2012 13:08

Les gens ont tellement envie d'oublier leur quotidien qu'un moment de joie ne se refuse pas! Bonne semaine

mansfield 07/05/2012 16:35



Oh oui, à bientôt Fanfan.



lizagrèce 07/05/2012 12:18

Il faut toujours espérer !

mansfield 07/05/2012 16:32



Ca fait avancer! En s'occupant l'esprit par le sport on oublie les misères quotidiennes. C'est déjà ça.


 



Amicalement Votre Vincenzo 07/05/2012 09:03

Une soirée inoubliable.

Amicalement Votre

Vincenzo

mansfield 07/05/2012 16:14



Oh oui, le hasard a bien fait les choses... A bientôt



jill-bill.over-blog.com 06/05/2012 21:01

Bonsoir mansfield ! Du pain et des jeux et le peuple est content a t'on coutume de dire... Bonne chance avec votre nouveau président, du pain sur la planche l'attend ! Bonne nuit à toi ! Jill

mansfield 07/05/2012 16:12



Merci Jill, je crois de toutes manières que ça ne changera rien.. en tout cas pour moi.



le-panier-a-histoires-de-memette.over-blog.com 06/05/2012 14:00

Beau texte, j'aime. Et me pose la même question que toi: quelle que soit la fête, parviendrons-nous...? Bises, Mireille

mansfield 06/05/2012 14:30



Hum, je regardais les infos sur TV5 monde en Espagne, et les chroniqueurs étrangers pour la plupart disaient que la France a bien des années difficiles devant elle.. Alors...



Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens