Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 08:00

 

Défi 89 chez Enriqueta pour les jeudis en poésie: Au pied de mon arbre

 

20-juillet-2012-0549.JPG

 

Cet arbre-là n’a pas de pied,  j’ai oublié

Qu’on peut, tête relevée, croire en l’avenir

Contre son tronc adossé, des châteaux bâtir

Je n’ose pas m’installer, jambes dépliées

 

Impossible d’assembler idées et pensées

Sous ce plafond torturé, griffé, malmené

Où des bras entremêlés fixent le passé

Impossible de m’endormir et de rêvasser

 

Je ne crois pas aux  baisers, aux paroles données

Sous un feuillage irréel et percé à jours    

                            Une voûte  entrelacée et croquant l’amour 

 Tel un serpent sinueux aux nœuds ronds, serrés

 

Pourtant tout là-haut, je sais que la vie est belle

Un vent d’été, tiède et doux souffle sous les ailes

Gonfle les poitrails, et affole les hirondelles

Qui charmées, s’enroulent autour des branches rebelles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

É
Très joli poème en l'honneur de cet arbre aux branches enlacées. Bisous
Répondre
M


Merci à toi encore



E
C'est vrai qu'il semble très torturé, cependant, la sève, comme l'espoir sont toujours là. Merci.
Répondre
M


Joliment dit! A bientôt Enriqueta!



M
Quels tourments dans ces entrelacs de branches... On le croirait sorti d'un film fantastique.
Il ne laisse pas un moment de repos...
Ton poème en rend bien l'étrangeté.Bravo!
Répondre
M


Merci Mimi, cet arbre mystère avait en effet beaucoup de charme. Bo dimanche à toi.



S
Cet arbre tortueux, tourmenté m'évoque plus la folie que l'amour et pourtant quand la passion emprisonne, empoisonne et tue, elle nous éloigne d'un feuillage protecteur et généreux que l'amour
pourrait incarner. J'aime beaucoup ton poème. A bientôt. Suzâme
Répondre
M


Une très belle réflexion, merci Suzâme



C
Bonsoir Mansfield,
Un arbre magnifique, tortueux à souhait, un arbre comme je les aime, serpent d'écorce qui palpite au rythme des saisons. Un être ambivalent, à la croisée du conte et de la réalité, que tu célèbres
dans ton très beau poème.
Je te souhaite un excellent week-end, gros bisous
Cendrine
Répondre
M


Merci Cendrine, un arbre de conte, ce terme me convient parfaitement our le mystère pour la féerie, à bientôt dans ton univers!



C
Entrelacs de l'arbre, méandres du coeur et une même élévation.
Répondre
M


Comme c'est bien dit Catheau, merci à vous!



C
Cet arbre à la fois souple et sinueux et tordu et torturé était bien fait pour t'inspirer ces vers partagés entre bonheur et amertume. Merci, Mansfield.
Répondre
M


Merci à toi aussi, un tel arbre ne pouvait pas me laisser indifférente! A bientôt Carole



F
Il est très tourmenté cet arbre! Je comprends que tu hésites à t'assoir sous ses branches ;mais de là-haut, oui, on doit voir de belles choses!
Bises
Répondre
M


Il me semble plus beau là-haut, comme tout ce qu'on ne peut pas atteindre!



M
j'aime les arbres, ils ont une voix ils nous parlent et leur tronc est rassurant et si fort !
Bisous Mansfield
Répondre
M


C'est vrai, les arbres ont une âme!



J
ce n'est pas un arbre , c'est tout une histoire , bise
Répondre
M


Et oui, on le regarde et on imagine!



M
Merci pour ce beau poème
Répondre
M


Merci Monique, à bientôt



C
Bon matin gros bisous
Répondre
M


A bientôt Gégouska



F
que de choses à découvrir en haut de l'arbre et au sol comme il fait bon s'y abriter lorsque le soleil tape
Répondre
M


C'est vrai, il faut laisser l'imagination faire son chemin... Merci Flipperine



J
Quel arbre impressionnant et quel beau poème et réflexions il t'a inspiré.
belle fin de soirée
Répondre
M


Merci Jeanne, cet arbre vzalait bien qu'on s'y attarde, alors... à bientôt



C
Bonsoir Mansfield

Très bel écrit, et magnifique arbre ! Le poète se ressource aux creux de ses branches, et lui part de ses confidences, les arbres, reccueillent nos larmes et nos rires aux creux de leurs sérénité,
j'aime aussi m'y lover... merci Poète, belle soirée. Corinne (Cronin) toute mon amitié.
Répondre
M


A bientôt Corinne pour de belles inspirations.



A
Il n'a pas de pieds mais sûrement de belles racines !
Répondre
M


Je crois oui, il faut dire que je ne me suis pas aventurée à les suivre, merci à toi.



C
C'est arbre tortueux ne pouvait inspirer qu'une belle poésie et un instant magique! Bravo ! Il est magnifique cet arbre! Chloé
Répondre
M


N'est-ce pas qu'il laisse rêveur! A bientôt Chloé



M
Bonjour ma chère Mansfield
En voyant cette superbe photo, j'ai pensé à un serpent et j'ai été surprise du serpent de ton poême qui est magnifique et somptueusement illustré par cette belle photo
Bonne journée mon amie
Bisous
Méline
Répondre
M


Merci Méline, à bientôt.



V
waouh ... cette voûte entrelacée coquant l'amour est magnifique Mansfield.
Texte et illustration s'entremêlent dans nos cortex d'anciens primates.
Bravo
Répondre
M


Merci Valdy, une belle image que ce cortex de primates!



J
Les idées et rêves deviendraient-ils tortueux au pied d'un tel arbre ? Bises. Joëlle
Répondre
M


Presque, mais en poésie ça me semblait évident!



Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens