Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 10:00

 

collegienne.jpg

 

Pour les textoésies de Suzâme : Secrets d'ange ou d'être, plume ou enclume...

...secrets d'enfance et de maturité.

 

Nous étions quatre collégiennes, onze ans à peine

Et souhaitions que, dans la classe, les autres nous aiment

Aujourd’hui on dirait : elles se croient populaires

Se font admirer, toujours prennent de grands airs

 

Nous avions inventé un code très secret

Aucune  ne  devait l’écrire, juste chuchoter

Programmant des réunions, nous faisions le point

Au cours des  récréations, sans aucun témoin

 

Les autres nous suppliaient de leur permettre

L’accès au cercle très fermé de nos « paraître »

Et nos moues d’hésitation, notre grande bêtise

Suscitaient des réflexions, de la convoitise

 

Mais comment révéler que derrière nos soupirs

S’engouffrait un trou béant ; l’art de ne rien dire

Etait une supercherie qui fut découverte

Ce secret était du vent sur une île déserte

 

Nous apprîmes à nos dépens grâce à ce caprice

Qu’un secret non dévoilé laisse des cicatrices

S’il ne peut être divulgué, doigté, prudence !

Le monde doit tout ignorer  de  sa présence

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

V
Toute la fraîcheur de vos soupirs d'adolescentes dans cet écrit,
Belle journée à toi Mansfield,
PS : je n'ai, hélas, que trop peu de temps pour tout lire depuis mon absence de la blogosphère ... mais je vais regarder un peu plus haut chez toi, ;-)
Répondre
M


Coucou Valdy, je suis ravie d'avoir ta visite, et j'espère te relire bientôt



É
Je ne garde pas un bon souvenir de mes années de collège. Il n'y avait que des filles et j'étais toujours la plus jeune de la classe, toujours en décalage. Bisous
Répondre
M


Mon année de sixième fut celle de ce quatuor de petites pestes et je me souviens encore parfaitement du nom des trois autres...



C
Une très belle écriture dans un monde de chipies!

Une facétieuse leçon de vie...

Belle journée sous le signe du vent, j'aime le vent...
Bisous

Cendrine
Répondre
M


Au gré du vent, je me laisse décoiffer et je pense que tu y es pour quelque chose....



S
Moi je la trouve bien jolie, la poésie !
J'aime aussi la candeur et l'insouciance de ces enfants.
Répondre
M


Tout à fait, mais nous étions surtout des pestes!



L
Il y a des petits secrets inoffensifs mais d'autres trop lourd à porter et pour lesquels mieux vaut parler
Répondre
M


Tout à fait, le plus difficile est qu'on ne sait pas toujours quelle attitude adopter!



C
Une anecdote pleine de profondeur... stratégique !
Répondre
M


Merci Carole, les filles et leurs bêtises...



S
Alors, là, ça me plait, mais ça me plait jusqu'au sourire... Je l'emporte après en avoir publié le lien sur mon blog. Je sens que je vais faire de beaux rêves... A bientôt. Suzâme
Répondre
M
Bon samedi.
Répondre
M


Merci Malika



M
Machiavéliques ces petites ! Amusant et lucide ! Mes jeux étaient bien moins compliqués il me semble ! Mais est-ce du vécu Mansfield ?
Répondre
M


Tout à fait, vécu! Bon dimanche Marine



J
bien jolis mangas , de toi ? le texte très bien ! bise
Répondre
M


Non, je ne sais pas tenir un crayon malheureusement. Bon dimanche à toi.



L
Bonjour Mansfield,

Bien joli texte. Une belle poèsie pleine de nostalgie et en même temps une bonne leçon de morale et de philosophie. Merci. Bises amicales.

Henri.
Répondre
M


Merci Henri, bon dimanche à toi



L
Bonjour Mansfield,

Bien joli texte. Il allie nostalgie de l'enfance, poèsie et petite leçon de morale et de philosophie. Agréable moment de lecture. Merci bises amicales.

Henri.
Répondre
M


Merci Henri, à bientôt



T
Les secrets sont lourds à porter c'est vrai. Tu nous replonges en enfance avec ce poème Mansfield. La cour de récréation, les secrets, la complicité... Une pause-souvenir bien agréable. Passe un
beau week-end et j'espère que ton problème de connexion est définitivement résolu ;-) A bientôt !
Répondre
M


merci Thaddée, je vais faire un tour sur ta page, tu sauras vite!



J
Bonjour mansfield... A onze ans, l'âge bête encore et ma foi avec c'est le bon temps aussi...
Répondre
M


Tout à fait, il faut que jeunesse se passe!



Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens