Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juillet 2013 6 20 /07 /juillet /2013 18:06

 

Selon la consigne de Miletune d’insérer une ou plusieurs locutions (en majuscules chez moi), dans un  texte.

 

cesar.jpg

 

Je viens de revoir « César et Rosalie » à la télé, lors de sa énième rediffusion. L’univers de Sautet est UN COUP DE POING chaque fois. Le quotidien,  des petits riens, pas grand-chose et pourtant, la vie se déroule comme un SERPENT DE MER. La mer  tient une grande place dans ce film, le vent, les GOUTTES d’eau salée et DE PLUIE, s’infiltrent et façonnent les paysages comme les personnages. C’est un peu observer le pare-brise d’une voiture, prise dans la tempête, aux essuie-glace malmenés comme ces sentiments qu’on affiche et qu’on balance tout au long du film.  Montand  au CARACTERE DE COCHON, magnifique, colossal, en fait des tonnes. Capable de confesser un CRIME DE SANG ou de passer la BROSSE A RELUIRE pour se faire aimer coûte que coûte d’une Romy-Rosalie pétillante, ensorcelante. Samy Frey, calme doux, amoureux, fuyant, mérite une paire de claques. Personnellement j’aurais bien versé du COULIS DE FRAMBOISE sur sa mèche impeccable de beau gosse, histoire de constater qu’il peut se départir de son flegme pour de bon.

Tous ces tronçons de vie apposés, profonds, ces réparties cinglantes formulées l’air de rien, échafaudent des existences en relief, comme UN BATON DE PELERIN trace la route de Saint Jacques, à chacun des pas du marcheur.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

E
Un exercice de style très réussi!
(Me voilà en transit chez moi, quelques jours, entre deux départs)
Répondre
M


Je vais faire comme toi, me mettre en mode estival, à bientôt.



F
Consigne respectée ! Un super film avec de très bons acteurs !
Répondre
M


Merci Fanfan, à très bientôt



C
Un coucou du soir sous la canicule gros bisous
Répondre
M


A bientôt Gégouska, bonne soirée à toi.



C
Bravo : pas un instant on ne sent la contrainte. Il m'a fallu relire le texte d'introduction pour m'en souvenir.
Répondre
M


Merci Carole, je suis vraiment touchée par ton commentaire, à très bientôt.



C
Je n'avais encore jamais vu ce film sous cet angle-là, Mansfield !

Bravo pour ta critique...
Bonne semaine.

Cathy
http://baladenvers.apln-blog.fr
Répondre
M


Merci à toi, à bientôt Cathy, pour la lecture de tes poèmes.



C
Un bel emploi cinématographique des termes pour un film attachant.
Répondre
M


merci Catheau, à bientôt pour de nouveaux échanges.



N
Défi brillamment relevé!
Répondre
M


Merci Nounedeb, à très bientôt.



J
une manière originale de décrire ce film qui a laissé des traces dans nos mémoires ... La vie avec ses ombres et ses mesquineries la vie qui est pleine et "pétillante" en effet ...
belle journée
Répondre
M


Merci Jeanne à très bientôt...



L
Pas facile de faire une critique de cinéma avec des consignes littéraires strictes ! Tu t'en es bien sortie !
Répondre
J
Tu pourrais te reconvertir en critique de cinoche m'dame la pharmacienne et pis tu as rason le coulis de framboise aussi bon que celui de fraise, clin d'oeil de jill, bravo Mansfield !
Répondre

Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens