Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 14:11

Défi 110 chez les croqueurs de mots pour ce jeudi en poésie : éclabousser.

 

 

saule-vert.jpg 

 

Il s’est imposé sur la toile

Comme une muse qui vous obsède

Le tronc offert dessous des voiles

Manipulés par  un vent tiède

 

Ses bras ont envahi l’espace

Comme d’innombrables tentacules

Qui, ondulant, pleines de grâce

Charment, de l’aube au crépuscule

 

Il semble frêle, il est orgueil

Et se tient droit malgré la charge

Il ploie sous  un manteau de feuilles

 Aux pans voluptueux  et  larges

 

Ensorcelé par ses manières

Monet l’a pris dans ses pinceaux

Eclaboussant de sa lumière

Giverny, son jardin, ses eaux

 

Saule-v.jpg

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Des métamorphoses infinies grâce au regard poétique du peintre.
Répondre
M


On resterait des heures, le regard balayant les murs, de saule en saule, au musée Marmottant Monet à Paris.



E
Woah! J'adore! Et particulièrement la dernière strophe. Bravo!
Répondre
M


Merci Enriqueta, à bientôt!



J
faut quand même se dire que ça à l'air de rien , mais quel travail
Répondre
M


Tout à fait, il faut du talent et le sens de l'observation!



J
dimanche pluvieux , mais , dimanche heureux
Répondre
M


Eh oui, j'espère tu as du soleil aujourd'hui!



J
un bien beau poème, qui rend compte avec justesse tant à Monet qu'à sa peinture et ses jardin qu'au saule lui-même à la fois fragile et majestueux.
Répondre
M


Merci Jeanne, et surtout pour ton petit message...



M
On rêve en pensant à ce jardin magnifique à ses arbres qui perpétuent une époque, merci pour ce bon moment Mansfield
Répondre
M


Merci à toi, je t'ai répondu pour le livre, un texte limpide et beaucoup de fraîcheur malgré les péripéties de l'histoire, je ferai suivre...



É
Très jolis mots pour accompagner cette toile . Les saules pleureurs sont des arbres très gracieux. As tu bien reçu le livre voyageur ?
Répondre
M


Merci à toi, je t'ai répondu pour le livre, un texte limpide et beaucoup de fraîcheur malgré les péripéties de l'histoire, je ferai suivre...



C
Belle éclaboussure! Mots et peintures s'harmonisent magistralement bien. Une fusion parfaite. chloé
Répondre
M


Merci Chloé, à très bientôt chez toi



C
Je chavire avec bonheur dans les diaprures et les ors de ton écriture...
Magique!
Gros bisous Mansfield
Cendrine
Répondre
M


Merci Cendrine, j'apprécie ton lyrisme, il faut chaud au coeur!



P
Un trio gagnant ! Monet serait sans doute très honoré de partager les émotions qui ont donné vie à ton poème.
Merci Mansfield, la dernière strophe est sublime !
Bravo et bisous,
Plume .
Répondre
M


Merci Plume, bonne semaine à toi.



J
Comme les arbres savent bien séduire les peintre et les poètes ! Amitiés. Joëlle
Répondre
M


Ils sont la vie et les regarder c'est se sentir vivre, mais je crois que tu le dis aussi parfaitement en photo!



A
On entre avec toi dans l'univers du peintre et de son arbre, un bel hommage à Monet joliment écrit.
Répondre
M


Merci Alice, Monet m'a beaucoup inspirée et les peintures de Giverny sont si envoûtantes!



C
Les saules pleureurs ont beaucoup de charme... Et ton poème n'en manque pas, Mansfield. Ce défi n'était pas évident. Bravo à toi et à Monet qui a laissé de si belles empreintes.
Bonne soirée,
Cathy.
Répondre
M


Merci Cathy, ces saule sont vraiment inspirants tout comme chaque tableau de Monet!



J
le texte va très bien avec le tableau , bise
Répondre
M


A bientôt bonne semaine à toi.



M
Magnifique ! on reconnaît bien le saule pleureur au travers tes mots. Bravo
Répondre
M


Il faut dire que les saules de Monet ont une lumière extraordinaire! 



C
Et il se tord de passion. C'est une belle idée d'avoir choisi ces deux visions de l'arbre, vert-naissance et rouge-agonie.
Et une autre belle idée d'avoir "offert" un poème au peintre.
Répondre
M


Merci Carole, les "saule" de Monet au musée Marmottan à Paris sont magiques!



P
Bonsoir Mansfield,
Votre poème illustre à la perfection ce magnifique tableau.
C'est vrai que l'on se sent éclaboussé par toute cette lumière.
Bonne soirée
Répondre
M


Merci Pascal de votre visite, à bientôt.



F
UN BEL ARBRE que j'aime bien ; les couleurs de Monet nous éclaboussent en effet; j'adore ce peintre!
Un beau poème qui complète l'ensemble !
Répondre
M


Merci Fanfan de partager mon goût pour Monet et ses saules, à bientôt chez toi.



N
Le saule pleureur est mon arbre totem, m'a-t-on dit...
Bisous !
Répondre
M


Oh, ce qui veut dire qu'il... t'équilibre? Je serais flattée si on me le disait! Merci de ton passage Nina!



F
un bel arbre le saule pleureur
Répondre
M


Oh oui, magnifique, merci à toi!



Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens