Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 10:12

105ème jeudi en poésie chez Brûno, avec un peu de retard: En attendant l’été.

 

 

20-janvier-2013-4415.JPG

 

Un bourdon volète et murmure

Tout contre un géranium lové

Et son message par  sa tournure

 Fustige l’imposture de mai

 

 Relayé sur tous les balcons

Par  des trilles vains, désenchantés

Il se pavane le ventre rond

Tandis qu’on donne la becquée

 

Les roses ont perdu leurs pétales

Au velours  lavé par la pluie

Un frêle  tapis de soie étale

 Orne  le sol, le soleil fuit

 

Un  lourd parfum de terre humide

S’accroche à mes vêtements secs

Poltron, maladif et acide

Printemps digère son échec

 

Dans l’aube grise, une trouée blanche

Signe la progression du jour

Sur mon épaule, midi se penche

 Et  me témoigne son amour

 

Moi,  les yeux clos, je veux bien croire

Que les tulipes vont faner

 Les murs de ma cité dortoir

Ont la pâleur des blés  fauchés

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
j'aime beaucoup
Répondre
M


Merci à toi.



E
J'aime!
Répondre
M


Bonnes vacances à toi, fais le plein de vitamines!



J
ça caille trop , on à du sauter l'été cette année
Répondre
J
coucou amical , bon dimanche
Répondre
M


A bientôt merci à toi



F
Beau texte...estival!!!
Bonne fin de semaine
Répondre
M


Merci Fethi, à bientôt!



M
Bonjour ma très chère Mansfield
Merci ma douce mie pour ce magnifique poême qui est le reflet de notre été
J'espère que tu vas bien, je te souhaite une bonne fête de la musique avec des gros bisous
Méline
Répondre
M


Merci Méline bonne semaine à toi qui sait mettre la vie en photos lumineuses!



L
Bonjour Mansfield,

Le titre de ton poème est déjà tout un programme. On a beau vouloir rester optimiste les dégâts causés nous laissent hélas bien tristes. Bises amicales.

Henri.
Répondre
M


Eh oui, allez on se secoue et on ouvre les bras à l'été, bises. Mansfield!



C
La mélancolie de ce printemps avorté et de l'improbable été que nous n'attendons plus se révèle finalement source d'inspiration !
Répondre
M


Tu as raison et c'est tant mieux, bonne semaine à toi et félicitations pour ton nouveau blog!



J
et rose elle a vécu comme vivent les roses
l'espace d'un matin.
Je devrais mettre des guillemets mais sais bien aussi que ma mémoire est légèrement défaillante sur les vers de Ronsard.
Le printemps et ce début d'été sont bien déroutants
belle journée
Répondre
M


Mer!ci de tes visites à bientôt Jeanne!



C
La vie de la rose, cette année, même pas "l'espace d'un printemps"...
Répondre
M


comme c'est joli et comme vous avez raison, à bientôt Catheau!



C
oui soupirs...
J'en frissonne !
tout en douceur tu es !
je suis encore sur mon nuage des mes deux jours d'école et de mes nombreuses découvertes d'apprentissage..
Répondre
M


Ah, découvertes et apprentissage quand ces deux mots sont importants on est réellement porté par la vie!



J
c'est joli ces mots , et les roses se fanent trop vite , hélas
Répondre
M


Merci à toi, à bientôt



C
Tu es magnifiquement désabusée Mansfield! Un poème superbe et le spectre de ce qui n'a pas encore eu lieu, l'alchimie du soleil et de la joie.
Gros bisous, bravo pour ce texte superbe
Cendrine
Répondre
M


Merci Cendrine, à très bientôt sur tes pages



T
Désabusés nous sommes! Y compris dans la gadoue des campagnes embourbées . J'aime beaucoup le dernier paragraphe même si l'image de désolation n'incite pas à la fête ! Merci Mansfield
Répondre
M


Merci Tricôtine, à bientôt chez toi



F
hélas les fleurs sont faites pour se faner il faut en profiter tant qu'elles sont belles
Répondre
M


Comme nous tous d'ailleurs, ainsi va la vie! Merci à toi



D
Ma promenade est bien agréable aujourd'hui à travers les blogs!!! Partout ces senteurs d'été qui nous donnent des envies d'évasion!!!
Je te souhaite une douce soirée!!!
Bisous
Domi.
Répondre
M


Merci à toi, à très bientôt pour partager d'autres sensations



N
Toute l'atmosphère de ce coin de balcon.
Répondre
M


N'est ce pas! Je pense que ça reflète bien des balcons en ce moment!



L
Mais l'été s'est caché dans tes vers qui, par leur beauté, l'ont déniché ! Merci beaucoup Mansfield, exacte et poétique atmosphère.
Répondre
M


Merci Lénaïg, je vois que mon slpeen atteint beaucoup de monde! bonne semaine à toi



L
J'aime beaucoup la dernière strophe
Répondre
L
J'aime beaucoup la dernière strophe !
Répondre
M


Eh oui, c'est la plus citadine donc la plus désabusée!



Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens