Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 08:00

 

 

Jeudi en poésie chez les Croqueurs de mots. Sujet libre.

 

20-janvier-2013-4616-copie-1.JPG

 

Quand s’imposent de l’hiver, la rudesse, les morsures

Je sais que me suffisent, ainsi, paupières fermées

Des images incrustées, des fils blancs dans l’azur

Un de ces instants doux au cœur du plein été

 

 La caresse sur mes pieds, l’écume, le sable chaud

Les algues courent au loin, se couchent sous mes pas

Les yeux sur les mouvances et les reflets de l’eau

Je m’invente des îles, un paradis à moi

 

Or dans le ciel aussi les nuages s’évadent

S’éloignent avec eux les grosses pluies des tropiques

Un soleil implacable s’invite à la promenade

Et le vent en ami lui donne la réplique

 

Ils s’entortillent autour des côtes érodées

Et la plage blondit, une anse claire  protégée

Qui roule et s’épanouit au creux des alizées

Et maintient  tout décembre  dans  un rêve éveillé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Quelle magnifique photo, qui ne pouvait que t'inspirer ces mots !
Répondre
M


Ah, c'était la nostalgie des vacances...



C
Une vision paradisiaque au coeur de notre automne d'ici !
Merci, Mansfield.
Répondre
M


Merci Carole, il faut bien se donner un peu de courage!



F
un très joli poème sur la mer et ses jolis paysages
Répondre
M


Merci Flipperine, c'est encore un peu de nostalgie qui reste!



C
Au coeur de l'hiver, un ailleurs intime.
Répondre
M


Merci Catheau, ailleurs et ici sont dans nos coeurs avant tout!



C
C'est un rêve éveillé, des instants privilégiés qui s'enroulent au creux des mots et que ta plume talentueuse et sensible nous restitue superbement.
Gros bisous Mansfield, excellent week-end!
Cendrine
Répondre
M


Merci Cendrine, à très bientôt dans Ton Paris enchanté!



M
C'est si bon te lire et se laisser bercer par tes mots et l'image. Merci de partager ta passion d'écrire avec nous. Bon vendredi et bon WE Mansfield
Répondre
M


Merci Mireille, à très bientôt!



A
Tu accélères un peu les saisons, mais si poétiquement que je t'en pardonne...
Le défi 107 est affiché chez moi, depuis lundi pour lundi prochain...
Répondre
M


Merci ABC, j'essaie d'éviter le spleen de la rentrée alors ... voilà!



H
Bonjour Mansfield,

Un très beau poème merveilleusement écrit illustré d'une bien belle photo. Bises amicales.

Henri.
Répondre
M


Merci Henri, j'ai gardé l'adresse de ton restaurant, tout le monde a eu l'eau à la bouche à la lecture du menu!



L
Et oui parfois l'hiver on a chaud au coeur mais froid aux pieds !
Répondre
M


Ah c'est bien dit ça!



E
magnifique poème ...et très belle photo
Répondre
M


Merci à toi, à très bientôt!



L
Bonjour Mansfield. Merci beaucoup pour ces mots et la photo, beau poème et superbe fin !
Répondre
M


Merci à toi, à très bientôt sur ton blog!



J
Ces souvenirs de moments privilégiés qui frôlent notre joue et persistent au creux de notre coeur. Ils nous aident à traverser le plus dur. C'est si bien écrit ! Bonne journée à toi. Amitiés.
Joëlle
Répondre
M


Merci Joëlle, les souvenirs sont nos trésors, et dire qu'on oublie!



Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens