Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 08:00

 

20-janvier-2013-1376.JPG

 

Défi 108 chez les Croqueurs de mots posté cette semaine par M'amzelle Jeanne: Fenêtres.

Au village on voit passer tout le monde. La rue principale c’est un peu les Champs Elysées, il y a les noces bruyantes, des voiles, de la dentelle et des fleurs, des claquements sur les pavés, des chants grivois et des disputes. Il y a les soirs de bal, des filles gloussent, des garçons éméchés leur courent après. Et de gros dégoûtants échangent leur salive juste devant nos rideaux. Il y a des chats sans gêne qui farfouillent dans nos pots de fleurs. C’est la raison pour laquelle on ne nous garnit même plus. Il y a les défilés, Noël, Pâques, 14 juillet et quinze août, le départ des anciens vers la maison de Dieu.

Au village, nous sommes basses et exhibitionnistes, on peut tout voir derrière nous. Nous sommes de gros yeux ouverts sur la rue et dans lesquels on peut lire la vie des gens. On peut nous enjamber et entrer comme ça, c’est comme une invitation, un petit racolage. D’ailleurs, je viens de repeindre mes persiennes, c’est mon petit botox à moi. Il fallait que je me distingue, avec les copines, alignées comme ça nous avons l’air de filles qui attendent le client.

Au village, nous soutenons les pierres qui sentent le lierre et les siècles moussus. Et nous laissons passer le vent qui aère le temps. Comment dire, c’est comme si les âmes passées s’étaient tricotées une écharpe pour mieux voyager à travers les maisons en passant par nous. Et quand ils se promènent près de nous, les vivants d’aujourd’hui soufflent une haleine chaude en passant  comme pour nous embrasser.

Au village, je l’ai toujours dit, nous sommes les gardiennes, les piliers. A la fois canailles et respectables, nous entretenons le feu, nous transmettons la vie.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

chloé 03/11/2013 22:53

Elles auraient beaucoup à raconter et toi tu le fais magistralement bien en leur donnant une âme.Joli moment de lecture.chloé

écureuil bleu 14/10/2013 09:47

Très joli texte pour évoquer ces fenêtres. J'ai vécu dans un petit village comme celui-ci et ce que tu dis est très vrai. Tu ne m'as pas répondu pour le livre voyageur. Si tu veux toujours le
recevoir envoie moi ton adresse par mail sinon je le fais envoyer à la suivante...

mansfield 14/10/2013 19:54



Je te fais suivre mon adresse, que je suis étourdie!



flipperine 08/10/2013 18:31

il est vrai qu'au village il y a du monde derrière les fenêtres on veut tout voir et tout savoir

dimdamdom59 08/10/2013 16:24

Ah si on leur donnait la parole je crois qu'elles pourraient nous en apprendre des choses ces fenêtres villageoises!!!
Bravo pour ce texte!!!
Afin de faciliter la tâche de notre chère Jeanne je te transmets ici le lien de ma participation.
http://dimdamdom59.apln-blog.fr/2013/10/07/les-croqueurs-mots-fenetre-cour-virtuelle/
Je te souhaite une douce journée.
Bises
Domi.

juillet58edwige 08/10/2013 09:12

comme c'est bien écrit !

fanfan 07/10/2013 21:44

Elles voient beaucoup de choses les fenêtres des villages ! Elles en auraient des histoires à raconter !Un beau texte !

M'mamzelle Jeanne 07/10/2013 21:30

Bonsoir Mansfield.. Il y a bien longtemps que nous n'avons échangé il me semble.. il y a eu tant de changement dans les blogs. Je viens de lire ton superbe défis qui est magnifique de vérités et
reflète bien la vie dans les campagnes, les fenêtres sont des voyeuses.. mais discrètes .. elles ne racontent rien !
Bonne soirée..et au plaisir de se lire encore. !

Henri de Margaux 07/10/2013 17:19

Bonjour Mansfield,

Vu depuis les fenêtre du village par les commères, il fallait y penser Bravo. Bises amicales.

Henri.

Marie-Elise 07/10/2013 16:08

On en vois des choses par les fenêtres !!! Bisous bonne semaine Mansfield

Carole 07/10/2013 14:20

Oui, dans mon village natal, les maisons basses sont si près de la rue qu'il n'y a presque aucun trottoir. Elles ouvrent leurs yeux, mi-clos derrière les volets rabattus, sur tous ceux qui passent

lizathenes 07/10/2013 14:08

Les fenêtres sont les âmes des maisons !

Plume 07/10/2013 13:24

Bonjour Mansfield,
J'ai enfin repris ma petite tournée, ce défi est remarquablement relevé chez toi, les fenêtres se confient, papotent, et ton oreille amusée interprète bien le regard que tu as posé sur ce village
paisible que l'on croirait endormi .
Merci à toi, belle semaine et bisou,
Plume .

Lenaïg 07/10/2013 12:32

Bonjour Mansfield. Idée très originale de les faire parler, ces fenêtres de village, dont le discours est aussi agréable que pittoresque et passionnant. Merci beaucoup !

Nina Padilha 07/10/2013 11:26

C'est très bien décrit, écrit...
Bravo !
Bisous !

Catheau 07/10/2013 09:34

De sympathiques commères, ces fenêtres villageoises ! Elles en savent des choses !

Joëlle Colomar 07/10/2013 09:18

Superbement personnifiées, on dirait presque que tu connais leur vie sur le bout des doigts ! Bonne journée à toi. Amitiés. Joëlle

catiechris 07/10/2013 08:23

J'aime l'image du botox se rapportant à un petit coup de pinceau... Bonne semaine.

jill bill 07/10/2013 08:09

Fenêtre de village... Une autre mentalité, merci mansfield !

Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens