Lundi 30 avril 2012 1 30 /04 /Avr /2012 08:00

 

Pour répondre au défi 80 lancé par Hautefort, concernant le blog mystère:

 

C’est un petit blog malicieux et curieux. Il s’invite le soir, l’air de rien. Sur le pas de sa porte, chacun regarde la montagne.  Le soleil donne vie à la roche qui rosit par endroits. Les plus tenaces croient distinguer un profil humain sur un écran bleu scintillant, dernier spectacle avant la fuite du jour. Tous aux alentours connaissent cette curiosité. Les enfants particulièrement entendent son rire. Une voix étranglée comme une bonne blague. Ils imaginent une bouche ouverte sur de grandes dents, une gouaille communicative à la Fernandel. Ils grandissent avec cette voix ans la tête. On ne peut couper le son, barrer le haut-parleur d’un sens interdit. Le visage leur est familier, très doux. Observer ce profil, le soir avant d’aller dormir, est une promesse de sommeil sans nuage. Mais les adultes sont moroses, ils attendent le grand homme dont le profil se dessine sur l’écran, et son blog les agace. Il n’affiche rien, ni texte, ni photo, ni lien vers un site ou un autre blog. Aucun tag, ou avatar, pas de date de création. Aucune mise en page ou design.  A quoi sert ce visiteur imposé qui n’ouvre pas sur le monde. Ecran bleu scintillant, rire tonitruant, basta.

 

images--77-.jpg

Le nombre de visiteurs s’affiche régulièrement chaque soir, quand la lune pose son croissant au-dessus de la roche. L’hébergeur aussi, l’adresse IP, le flux RSS… Un blog incontestable, tenu régulièrement.  Rémi a dix ans, il espère rencontrer le monsieur, pour de vrai un jour.

 Le temps passe, les mois, les années. Rémi devient un adolescent impatient. On lui apprend que l’homme du blog dans la montagne vient d’arriver au village. Il porte de riches atours, roule dans une voiture puissante, arbore une mine  fière et méprisante. Il s’étonne que les autres voient en lui le sauveur. D’antant que le blog mystérieux continue d’illuminer la montagne. Comme si la prophétie n’était pas encore réalisée. Et l’homme s’en va comme il est venu, impérial, dédaigneux. On se remet à parler du sauveur, à scruter le blog au profil crépitant dans la nuit. Alors surgit un petit bonhomme rondouillard à lunettes dont le rire rappelle vaguement celui du profil. Le sauveur, enfin ! Rémi doute toujours, il est adulte maintenant, le blog ne l’impressionne plus. Mais l’espoir est toujours là, tapi en lui.  

images--78-.jpg

Rémi a cinquante ans. Il a beaucoup voyagé mais est toujours revenu vers la région de son enfance. C'est aujourd'hui un homme sage, patient, disponible. Des sauveurs, il en vus, enthousiastes, fatigués, énergiques, coléreux… Et le blog, impassible continue de défier la nuit. Quoique, insensiblement le visage se tourne, on aperçoit les yeux, le nez, la bouche de face. L’image est encore floue. Rémi comprend que le grand jour n’est pas loin. Il décide de contacter ce mystérieux personnage. Un soir le miracle se produit. Dans sa boite mail, il y a un nouveau message de : « la montagne en face ». Des villageois se rassemblent devant chez lui, au pied du rocher. Ils écarquillent les yeux :

-         Là, sur l’écran, c’est Rémi, mais oui, c’est lui, c’est notre sauveur !

Tout le village vient l’arracher à son clavier, on l’embrasse, on le félicite. Son visage lui sourit, irréel. Mais lui peine à se reconnaître et « garde la conviction qu’il viendra un jour un homme plus sage et meilleur que lui où revivra la grande figure de pierre sculptée par le blog à l’image de l’homme attendu ».

 

images--76-.jpg

 

Je me suis inspirée d’une nouvelle de Nathaniel Hawthorne, écrivain américain, (1804-1864) : LA GRANDE FIGURE DE PIERRE. J’ai repris la dernière phrase telle quelle, à part le mot blog, bien sûr. Et l’actualité m’a été  d’une aide précieuse.

 

 

 

Par mansfield - Publié dans : fiction - Communauté : CROQUEURS DE MOTS
Ecrire un commentaire - Voir les 18 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés