Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 08:00

 

Pour évoquer mon « grenier imaginaire » comme m’y invite Un Soir bleu dans le défi 88

 

 

grenier jardin

 

Le mien serait organisé, un vrai un jardin maraîcher. Avec des carrés séparés et des touches de couleurs. Il serait parfaitement ordonné. Couvrant le sol avec des allées et des bruits de pas sur le gravier. Les visiteurs prendraient le temps de s’arrêter, de se pencher, de respirer l’odeur du passé exhalée par les souvenirs. Certains froisseraient des feuilles, ouvriraient des cahiers comme on casse une tige de basilic, comme on frotte une branche de thym en salivant par avance sur le  menu du soir. Il y aurait les disques de jazz de mon père, soigneusement rassemblés, Sydney Bechet gonflant les joues sur sa trompette, tout en haut d’une pile solide, tel un tronc d’arbre à l’ombre duquel mon humeur potagère s’épanouirait.

Il y aurait un classement par années, par catégories, par photos, cahiers, objets. Ce serait rigoureux avec des étiquettes et des images, on procède de cette manière pour les graines chez Truffaut. Il y aurait des bijoux cassés, des perles disséminées ainsi que des fraises rampant au sol. Il faudrait parfois extraire de la mémoire au rangement, en plongeant ses mains gantées dans des bacs, on s'imaginerait arrachant des patates à la terre. On s’esclafferait : oh les bottes de Mamie ! et on détecterait un carré de poireaux au loin, à la simple vue des feuilles engainantes. Il faudrait empêcher le chat de mordiller les ficelles autour des journaux comme si c’étaient de jeunes et tendres pousses de persil. De faire pipi sur la menthe comme si c’était les chaussons du grand-père. Ou le contraire. On chercherait à cueillir des salades en ramassant des vêtements de poupée, à croquer des radis en mordant dans une pièce dorée,  à  peler des oignons en pleurant sur la photo du chien Toby. On aimerait dépoussiérer un vieux sapin et le décorer de boules afin qu’il ait l’air d’un plant de tomates. Et évacuer des chaises bringuebalantes ou des verres cassés, de la mauvaise herbe tout ça. On s’efforcerait de redresser des étagères, on lève bien les salsifis, de ramasser des cintres pendouillant,  les haricots verts, ça tremblote aussi. Enfin vous l’avez compris, mon grenier serait écolo, et chacun y trouverait de quoi faire une bonne soupe, sa bonne soupe.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

E
Tricotine étant malade, elle n'a pas pu faire d'annonce pour mon défi n°89, par conséquent je pense qu'il faut qu'on se débrouille pour "faire tourner la bateau" en son absence. Par exemple, avec
la bonnne vieille méthode du "bouche à oreille". Merci de ton éventuelle participation. Pour les Croqueurs de Mots.
Répondre
M


J'en ai pris note Enriqueta, à demain, merci à toi.



M
Un grenier plein de douceur et très invitant ! j'aime beaucoup l'image qui l'accompagne. Bises Mansfield
Répondre
M


Merci Mireille, à bientôt.



M
J'aime beaucoup ce grenier potager, j'aime la comparaison entre un grenier et un jardin.... Les souvenirs poussent en nous et nous nourrissent.
Répondre
M


Oh j'adore la métaphore!



C
Un grenier bien biné, bien ratissé : c'est rare !
Répondre
M


N'est-ce pas? Je savais que vous apprécieriez l'étrangeté de la chose!



J
un grenier charmant et heureusement pas si impeccablement ordonné qu'il ne semble au départ, le côté impeccable m'effraye et me fait fuir. Mais j'aime bien ton côté écolo, qui doit s'accommoder de
quelques adventices
bises et belle journée
Répondre
M


Tout à fait, impeccable pas trop, juste de quoi repérer les choses, pas de les ranger sans que ça dépasse...;



J
je n'ai plus de vrai grenier et c'est aussi bien , on entasse souvenir sur souvenir et au final , ça fait mal ! bise
Répondre
M


Je pense un peu comme toi,je n'ai pas de grenier non plus, les souvenirs, c'est dans la tête, bonne soirée à toi.



C
Le sommeil m'a quitté mais pas mes rêves bonne journée gros bisous
Répondre
M


Alors je t'en souhaite de merveilleux, il n'y a pas d'âge pour rêver. Bonne soirée Gégouska!



C
Bonsoir Mansfield,
Ton grenier m'enchante!
Un grenier jardin où les simples fleurent délicieusement bon... où l'on butine les souvenirs comme des trésors. Je m'y invite avec bonheur.
Très belle soirée, gros bisous chaleureux!
Cendrine
Répondre
M


Merci Cendrine, prends soin de toi!



V
Ordre, méthode et écologie ... Tout ce que j'aime Mansfield ... sans parler de l'écriture, claire, précise avec une pincée de rêve et une autre de réalité.
Bizz de Valdy
Répondre
M


Merci Valdy, cette analyse me plaît beaucoup, à bientôt chez toi.



C
Bonsoir Mansfield,

C'est un bien beau jardin imaginaire et je suis charmée par la beauté de son décors...il me plairait aussi... merci pour ces belles images, du passé, des senteurs que l'on n'oublie point...ma rose
d'amitié, belle soirée ! Corinne (Cronin)
Répondre
M


A bientôt Cronin, merci de ton passage!



Q
Ton grenier est original, mais j'adore !
Une magnifique page, Mansfield !

Passe une douce journée.
Répondre
M


Merci Quichottine, à bientôt pour d'autres écritures!



C
Ce fouillis de mémoire, c'est notre malle secrète, au fond du grenier, et des mondes s'en échappent, quand nous soulevons parfois le couvercle.
Répondre
M


C'est vrai et j'aimerais bien qu'un jour tu soulèves celui de ton grenier nantais, je suis certaine que les souvenirs foisonnent!



A
Comme elle est savoureuse cette soupe écolo ! J'aime ce jardin, à la fois jardin des saveurs, des odeurs et des sentiments, devenant jardin du cœur au fil des ans !
Répondre
M


Oh tu fais de la poésie en prose, j'adore, mille mercis!



L
Pas gourmande ... Serviable !
Répondre
M


Ah, ah, alors moi, je viens à ta table pour goûter ta soupe, je peux dis?



M
Je n'aurai jamais imaginé un grenier-jardin potager, mais pourquoi pas ?
J'ai un peu peur que tes plantes-objets manquent d'oxygène , de soleil et d'eau mais comme toutes ces choses sont imaginaires alors on peut tout accepter, les radis voisinant avec les anciennes
poupées fanées et les choux avec les vieilles dentelles !
Répondre
M


N'est-ce pas. Il faut dire que ça fait du bien d'écrire un peu.. n'importe quoi...



A
Un rapprochement habile qui rend ce grenier merveilleux et précieux, comme sont les plantes potagères. Les potirons fleurissent les marchés, avec des châtaignes, c'est très bon en soupe ! amitiés
Répondre
M

Merci Alice, à ce que je vois, mon grenier potager s'adresse à une gourmande! A bientôt


C
Un grenier comme celui-là, j'en veux bien un !

Judicieuse idée pour un tel défi... Ma soupe est déjà cuisinée, mais n'a certainement pas la même saveur que celle composée avec les légumes de... Ton grenier !

Bravo, Mansfield.

Cathy.
Répondre
M


Merci Cathy, pourtant je sens un doux fumet échappé de mon ordinateur!



L
Bonjour Mansfield,

Quel grenier magnifique et merveilleux. De la nostalgie et beaucoup d'espoir. Merci. Bises amicales.

Henri.
Répondre
M


Merci Henri, j'ai beaucoup apprécié ton grenier aussi.



R
Jardin et grenier bien rangés. Comme l'esprit semble-t-il...Tout est à sa place! chaque chose dans sa case...Histoire de ne pas se perdre...
Répondre
M


Il vaut mieux quoique le propre d'un grenier c'est d'être un beau fouillis! Merci à toi, bonne semaine



U
Verdoyant grenier ! Inventé par Mansfield. Je ne sais plus très bien où j'étais : au grenier ou au jardin ? Qu'importe, j'y étais bien, car j'aime autant les jardins que les greniers, tous deux
synonymes d'évasion !
Répondre
M


Merci à toi, j'étais déjà partie.. pour lundi dès hier dimanche. Oh tant pis! Si ça t'a plu!



Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens