Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 08:00

 

Pour répondre au défi lancé par Jill Bill, cette semaine: Dans ma maison, imaginaire ou non.

 

 

maison.jpg

 

Dans ma maison imaginaire, il y aurait une ou plusieurs pièces à vivre où il ferait bon se retrouver en famille ou entre amis. Il y aurait une immense cheminée, de grandes baies vitrées, difficile de chauffer l’hiver, j’en conviens, mais  le jour pourrait s’inviter le plus longtemps possible. Il y aurait un parfum d’ambiance, eucalyptus et pin en décembre, cerise et jasmin au printemps. On allumerait des bougies à la nuit tombée, on jouerait du Brahms sur le grand piano. On s’allongerait sur de larges canapés blancs d’où l’on apercevrait la fontaine chantonnant, l’été et le vieux saule majestueux, aux branches déployées et dont les feuilles murmureraient au vent. On préparerait d’énormes festins dans une cuisine ultramoderne, à l’américaine, on s’affèrerait aux fourneaux tout en ayant de captivants discours avec des invités passionnants. Le temps serait figé dans l’instant, le partage, les rires, il s’installerait aux fenêtres sans s’apercevoir qu’on a posé un manteau noir et scintillant sur ses épaules rougeoyant au soleil.

Dans ma maison imaginaire, il y des caves et des souterrains, des tunnels humides et suintants, des bruits de pas résonnant la nuit, des portes qui claquent, des passages secrets derrière les bibliothèques. Il y a des grimoires et des sortilèges, des réunions cabalistiques, des sacrifices d’innocents, des salles de tortures, des cris, des râles. On se faufile, vêtu d’une houppelande et portant bougie en prononçant des formules magiques, vers des lieux occultes. Le temps est coincé dans l’instant, dans la poussière qui imprègne les êtres et se dépose sur les clous rouillés et les chaises à trois pieds.

 

imaginaire.jpg

 

Dans ma maison imaginaire il fait bon vivre et il vaut mieux fuir. Dans ma maison imaginaire, il y a des histoires d’amour et des scènes d’horreur, des enfants sages et des filles perdues, des héros, des seconds rôles malicieux, des obstacles et d’affreux personnages. Car ma maison imaginaire vous entraîne dans une spirale infernale.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Un coucou sous la pluie gros bisous
Répondre
M


A bientôt Gégouska



C
En te lisant, je me dis que ta maison imaginaire, c'est... le texte que tu écris, c'est ta pensée, avec ses joies et ses angoisses, ses certitudes et ses doutes. Il me semble parfois aussi que nous
sommes en nous-mêmes comme en notre maison, allant de pièce en pièce, y trouvant ombre et lumière, clarté et secrets bien enfouis...
Répondre
M


J'apprécie cette analyse Carole, le double en soi, bien différent de ce que nous montrons aux autres.



M
Bonsoir ma douce Mansfield

Merveilleuse maison jusqu'à la cave, où là certainement je fuirais en hurlant
Tu me fais rêver et je vis ces instants délicieux avec toi, jusqu'au moment où tu me réveilles brutalement
J'ai vécu ce texte jusqu'au bout basculant de la béatitude à l'horreur, oui je reconnais que tu es vraiment douée et que ta plume doit aller bon train, en un mot, tu es une artiste que je suis
heureuse de connaître
Bonne nuit ma douce amie
Gros bisous
Méline
Répondre
M


Merci Méline, je cours chez toi voir tes pages poétiques!



C
Bonsoir Mansfield,

Très belle imagination...entre ange et démon... équilibre à trouver...tout comme en cette nature humaine...faire taire les démons, pour ne laisser entrer que la lumière ! Prévoir de l'ail en toute
circonstance...on ne sait jamais...bonne soirée Mansfield, loin des peurs...qui hantent les mémoires...du temps ! Corinne (Cronin) ma rose d'amitié. Merci.
Répondre
M


Merci Cronin d'avoir adhéré à cet description rocambolesque!



P
Une maison de rêve édifiée sur des fondations plutôt glauques,les dessous loin d'être chics donnent de sacrés frissons !
Bravo Mansfield, bisous, Plume .
Répondre
M


Merci Plume, j'avais comme tu le dis envie de frissons... A bientôt



J
On imagine bien cette maison ! Mais on se "dé-fi" le bien vite ! J'ai bien aimé ...
Bonne soirée !
Répondre
M


Merci, j'avais envie de secouer le concept de la maison de rêve! Bonne soirée



C
Une maison à deux visages comme dans la pub cuisine Schmidt!Pleine de quiétude et de volupté côté pile et de turbulence côté face! Un chez soi fantastique très bien imaginé et raconté. merci à toi
de ce partage.Chloé
Répondre
M


Je n'avais pas pensé aux cuisines Schmidt mais maintenant que tu en parles ! Bonne soirée Chloé!



C
parce-que rien n'est jamais tout blanc ou tout noir...
savoir en chaque chose voir les deux côtés..
même dans une maison qui semble si douillette, agréable, ..
barbe bleue serait-il dessous cette affaire ?
;)
bonne journée
christelle
Répondre
M


Tout à fait, je crois que Barbe Bleue sait comment âppater  son monde! Bonne soirée  Christelle



C
Un coucou sous la pluie gros bisous
Répondre
M


A bientôt Gegouska



J
tu parles !! c'est la maison Bates ça , frissons partout
Répondre
M


Eh, eh peut-être qu'il y a une mamie empaillée au sous-sol! Bonne soirée à toi.



F
une belle maison et en même tps étrange
Répondre
M


N'est-ce pas, je ne voulais pas qu'elle soit trop belle, cela aurait paru louche!



C
Un peu schizophrène votre maison, chère Mansfield ?
Répondre
M


Peut-être, qui sait!



L
C'est très bien chez toi ! Je m'y invite !
Répondre
M


Ca ne m'étonne pas de toi, tu aimes l'aventure!



É
C'est une maison à double face, avec du chaud et du froid... Une maison qui ne laisse pas indifférent. Bonne soirée
Répondre
M


Merci  et bonne soirée à toi!



S
Une maison imaginaire à double facette, tantôt pile, tantôt face, comme la spirale infernale que peut être la vie, parfois.
Répondre
M


J'aime beaucoup le parallèle, merci à toi!



A
Tu souffles le chaud et le froid de brillante façon !! Trop peur !!!
Belle soirée, amitiés
Albiréo
Répondre
M


Merci Albiréo à bientôt!



M
Et bien j'étais tentée d'amener ma méridienne et mes disques préférés, mon parfum d'ilang-ilang et puis patatras voilà que ça tourne au macabre, ça ne me va pas du tout, du tout Mansfield, tu as
tout faux !
La mienne est bien plus zen tu vois, même l'imaginaire ! Enfin... tu as laissé ta plume vagabonder en tout cas ! Bisous
Répondre
M


Ah, ah que veux-tu, il faut se méfier des trop belles choses, merci de ton passage.



T
Maison à deux faces, inattendue ! C'est vrai qu'elle peut être accueillante au présent, en apparence, et plus en profondeur renvoyer un bien sombre passé. J'adore la photo :-) Bon début de semaine
Mansfield.
Répondre
M


Merci Thaddée j'adore ces univers glauques et troubles...



V
Dans les corridors de ta maison imaginaire, je me suis laissée entraîner et, la curiosité m'a dévorée ;-)
Bravo Mansfield pour cette description en demi-teinte, en escaliers vaporeux qui commence par un descriptif majestueux ...
Répondre
M


Merci Valdy, j'ai un peu élucubré, c'est vrai!



N
Hum... Dr. Jekyll et Mister Hyde.
Ça donne le frisson !
Répondre
M


N'est-ce pas, imagine qu'une lame de fond s'échappe de la mer, vers ton appartement comme une langue râpeuse... HI,HI,HI



Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens