Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 08:00

Défi 96 cette semaine chez Lilou à la barre des CROQUEURS DE MOTS : Rupture

 

 

epis.jpg


 A toi que j’aime,

Quand tu es partie, j’ai su que je ne te courrais pas après. Que ma fierté ne le permettrait pas. Sagan n’a-t-elle pas dit : les êtres orgueilleux ne savent pas aimer. Je n’ai peut-être pas su, ou voulu m’engager, je pense que c’est l’une des raisons de ton départ, mon manque de tendresse durant ces moments légers et tendres en ta compagnie. Je ne peux pas expliquer et ne souhaite pas le faire, cela fait partie de mon caractère, cette raideur, je ne connais pas l’insouciance. Je tâcherais de m’amender à l’avenir. Mais pour toi, c’est trop tard, je le réalise.

Je ne tiens pas à m’accrocher, je trouve cela ridicule, même si l’on affirme que le ridicule ne tue pas. Que l’humiliation est l’un des versants de l’amour. Je n’ai pas de crampons ni de piolet, je n’escaladerai pas cette montagne. Et je me connais parfaitement. A trop me prosterner devant toi, je réussirais à te reconquérir qui sait, mais jusqu’à quand ? Quelle serait la date de ton prochain départ ? Je devrais vivre un semblant de bonheur avec ce poids sur le cœur. Je te détesterais en fin de compte, je te haïrais.  Et je ne me supporterais plus. Je me lèverais un jour et aurais envie de gifler ce visage  qui me fixe dans la glace.

Aussi, ne manifeste aucun étonnement, aucune surprise devant mon manque de réaction et mon mutisme. Je t’aime encore trop et j’ai mal, je ne veux plus affronter  ce qui reste des jours anciens. J’ai planqué toutes les photos qui me les rappellent. Je les détruirai si j’ai un peu de courage.

Alors permets que je t’embrasse une dernière fois, que je t’étreigne et respire ton parfum. Et que je te tourne le dos, comme à tout ce qui me rappelle nos folles équipées et nos dérives.

                               

  Adieu mon amour, adieu  à toi  période bénie de ma vie, adieu Ma Jeunesse.

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

V
L'on dirait que, même si ta lettre est joliment tournée, ta jeunesse elle, ne t'a pas tourné le dos... ;-)
Répondre
E
Très émouvant.
Répondre
M


Merci encore



J
A quelle est douloureuse celle là ce matin j'y croyais encore ...mais l'horrible miroir était devant moi !
Répondre
M


Chut, ne l'effraie pas, il sera bienveillant, tu verras, apprivoise-le!



C
Un texte qui m'a particulièrement émue et qui fait écho!il y a parfois fois des incapacités à montrer ces sentiments, une apparente froideur qui n'est juste qu'un écran, pour mieux se protéger!
Merci à toi de ce partage.chloé
Répondre
M


Merci Chloé, cette froideur est en effet une façade que nous affichons soit pour nous protéger soit pour ne pas nous montrer intrusifs, difficile de trouver la bonne attitude!



C
Sagesse, certes, mais "Bonjour tristesse", non ?
Répondre
M


Oui et non, si on va vers autre chose, allez! Restons léger et superficiel comme dans le monde de Sagan!



J
Un pan de vie s'en est allé .Dommage qu'il n'ait pas fait preuve d'un peu plus d'humilité. Bonne journée à toi. Bises. Joëlle
Répondre
M


Bonne journée Joëlle, à bientôt.



M
Ah Mansfield! Que de choses dans ton texte. Tu exprimes si bien ce que je ressentais hier face à mon miroir!
Oui, la jeunesse du coeur , elle, résiste

douce journée à toi
Martine
Répondre
M


J'espère bien, et elle dure si on sait la bichonner! Bonne soirée à toi.



L
Et pourtant on peut aimer à tout âge non ?
Répondre
M


Oh oui heureusement, aimer...autrement!



L
tes mots sont comme des pièges... On se laisse bercer mais c'est qui peut retenir sa jeunesse...
merci de ta participation
avec le sourire
Répondre
M


Merci Lilou, c'est pourquoi je n'essaie pas! Pourtant elle fait recette en chirurgie esthétique...



A
Une belle leçon de sagesse que tu nous envois ; savoir quitter "le pays de sa jeunesse" (Christiane Singer) pour entrer dans un autre pays et le vivre avec appétit :-) nous traversons ainsi
plusieurs pays au cours de notre vie.
Répondre
M


J'aime cette traversée des pays mais même avec un passeport on ne peut plus franchir les frontières en sens inverse!



M
Comme c'est bien dit Mansfield adieu a la jeunesse oublions les jours anciens.. sans regrets tournons la page!
D'autres moments heureux viendront.. Et la sagesse aussi!
Répondre
M


Tout arrive et au bon moment alors, sachons profiter des choses et du temps comme il faut!



F
il le faut pas revenir en arrière une chose est finie il faut arriver à la mettre dans le sac à oublis
Répondre
M


Tout à fait, et vogue la galère!



J
une lettre élégante et pleine de tact
Répondre
M


Il fallait bien flatter un peu cette jeunesse si versatile!



A
Elle ne reviendra plus, mais se transformera te donnant une assise et la possibilité de vivre debout sur tes deux pieds, en attendant le troisième et sa canne de vieillesse qui dans sa besace
t'offrira une tasse de sagesse...
Répondre
M


Profitons de chaque instant car il me semble que dans la jeunesse on n'a pas conscience du temps qui passe!



J
eh oui , moi j'ai pas encore fait mes adieux !! pas assez de courage
Répondre
M


Mais il faut garder la jeunesse du coeur de toutes maniéres, celle-là ne s'en va jamais!



F
La jeunesse : si seulement nous pouvions la retenir un peu!!
Une rupture bien amenée ;on s'y laisse prendre!
Répondre
M


Merci Fanfan, la jeunesse? un peu de nostalgie et l'envie de vivre pleinement tout cequi reste! Bonne semaine à toi.



R
Comme me le disait une amie " Si tu veux être une vielle femme heureuse, reçois tes premières rides avec Amour! Et laisse le passé au passé! "
Il y a un temps pour tout, et tout peut se vivre tout aussi fort!
Bonne journée Mansfield!
Répondre
M


merci à toi, c'est exactement ça, un principe à adopter absolument, bonne semaine Sylvie.



C
Un gros bisous du lundi
Répondre
M


A bientôt Gégouska!



J
Eh eh mansfield... bien joué, adieu ma jeunesse et oui c'est une rutpure sans retour, j'aime... enfin ton texte !!!
Répondre
M


Mais je ne sais pas si tu vieillis toi, on dirait que tu as une curiosité de jeune fille dans et avec tes textes!



Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens