Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 12:06

 

Photo 007-copie-1

File d'attente devant le Musée de la Reine Sophie à Madrid

 

 

Elle se forme par tous les temps

Et rien ne brise son élan

Esquif balloté par  la houle

Elle se constitue dans la foule

 

Elle avance à tous petits pas

Elle trépigne quelquefois

Elle serpente, en rangs serrés

Ses mille-pattes prennent le frais

 

Elle sursaute et s’impatiente

Claque des dents ou bien s’évente

Mais en hiver comme en été

Porte son flot déterminé

 

Accepter de battre le pavé

Par la bruine être transpercé

Rôtir sous un soleil de plomb

Et assouvir une passion

 

Découvrir une œuvre, un artiste

S’ouvrir au monde, entrer en piste

Approfondir ses connaissances

Apprendre est une réelle jouissance !

 

La file ondule, elle s’allonge

Et cette obsession qui la ronge

Dans un langage universel

Signe un fort  besoin culturel

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Je n'aime guère ces queues moutonnières mais vous les décrivez si bien...
Répondre
M


Il faut pourtant les subir parfois, mais en général à Paris je réserve mes billets sur le net, c'est plus sûr..



É
Ces files interminables m'effraient toujours un peu. Bisous
Répondre
M


Moi aussi et pourtant je persévère, bonne semaine.



C
C'est un poème très réussi, comme chacun de tes écrits, la passion est là. Un bel effet de file, un sacré monde, l'attirance pour la culture et aussi, pour certains, le plaisir de dire qu'ils y
étaient mais en tous cas, cela fait vivre les musées qui ne doivent jamais devenir obsolètes.
Gros bisous Mansfield, je me suis régalée, belle semaine
Cendrine
Répondre
M


Comme tu le dis cette passion des musées est un moteur, découvrir, être curieux, apprendre... C'est vivre!



A
La file d'attente, où comment patienter obligatoirement pour la but fixé, une revue complète de ce qui s'y passe, on finit par sympathiser avec les autres personnes !
Répondre
M


C'est vrai, il faut savoir rendre l'attente agréable, bonne soirée à toi



J
C'est bien qu'il en soit ainsi.Ce besoin de culture , j'espère, demeurera encore et encore même s'il faut pour l'assouvir, faire parfois la queue ! Bises amicales. Joëlle
Répondre
M


Merci Joëlle tout à fait d'accord avec toi, alors patience...



J
hih c'est lundi !!
Répondre
M
Bonjour Mansfield, ah les files d'attente !! encore mieux en photo qu'en vrai :) bon lundi à toi
Répondre
M


Bonne semaine à toi Mireille!



J
c'est dimanche et la file doit être encore plus longue
Répondre
R
Ils on bien du courage d'attendre de si longue file. Je préfère nettement lire ton poème qui ravit mes yeux et mon cerveau...sans attendre. Bisessssss
Répondre
M


Oh oh tu as de l'humour heureusement par ces temps frisquets!



M
J'avoue que j'ai un mal fou à rester dans une file Mansfield , je m'y ennuie et je m'y rebelle mais quand il y a de très belles oeuvres à voir ça vaut quand-même le coup !
Bises du soir
Répondre
M


Impatience quand tu nous tiens... Tu es exactement comme moi!



J
je ne suis toujours pas patiente !! sauf chez le médecin et encore
Répondre
M


Et moi donc!



P
Bonsoir Mansfield,
J'apprécie que moyennement les effets de mode, de foule. J'ai l'impression que c'est de la culture sur commande, il faut voir ceci ou cela pour être dans le sens du vent. Il y a tant de belles
choses à voir qui sont ignorées.
Par contre votre poème, lui mérite d'être lu et relu, et il n'y a pas besoin de faire la queue.
Bonne soirée
Répondre
M
Je viens te souhaiter un bon week-end, chez nous très froid. Bisous mansfield
Répondre
M


Merci à toi, ici aussi le froid commence à percer!



A
Effet de mode
Ou passion culturelle
La foule attire la foule
Répondre
M


Oui, un phénomène pas toujours compréhensible, merci à toi! 



F
quelle patience il faut pour voir une expo
Répondre
M


Oh oui mais ça vaut souvent la peine!



J
je déteste faire la queue pour quoi que ce soit , je suis une impatiente
Répondre
M
Que de monde c'est impressionnant, tu attendais toi aussi !!! Bisous bonne fin de semaine mansfield
Répondre
M


Et oui, j'attendais, mais ça avançait relativement vite, heureusement car il pleuvait!



C
Oui, aussi énervantes que réconfortantes, ces "queues" devant les grandes expositions.
Répondre
M


Patience est souvent récompensée heureusement...



E
impressionnant queue et beau poème très réaliste :-)
Répondre
M


Merci Eglantine, cette queue vue d'en haut m'a effectivement donné le vertige!



L
IL faut penser aussi aux artistes méconnus qui végètent dans leurs ateliers et qui attendent parfois les visites...
Répondre
M


Eh oui, mais comme la reconnaissance est faite de talent et de hasard...de chance... Il y a forcément injustice!



Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens