Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 08:00

20-janvier-2013-4572.JPG

 

L’étang use la lumière grise et chaude de midi

Et s’imprègne des chants d’une forêt endormie

Envol de colibris, cris aigus, sursauts brefs

Chuintements  des ruisseaux dévalant le relief

 

Parcours inextricable, nature vierge et farouche

Palmiers, fougères et lianes forment  un mur  qui se couche

Et  nos mains hésitantes fouillent la masse aveuglante

Du désordre tropical  enserrant l’eau stagnante

 

Les pieds nus dans la boue, glissant dessus la mousse

Imprudents, mais heureux comme des chasseurs de brousse

Inventant le danger, butant sur des racines

Nous heurtons les mangoustes fuyant dans les ravines

 

Le décor  brut se prête aux songes  malhabiles

Nous sommes conquistadors en territoire hostile

Le ciel est notre armure et pèse sur nos têtes

Car ce temps chaud et lourd annonce la tempête

 

 

 

20-janvier-2013-4579.JPG 

Grand Etang- Guadeloupe 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Un beau coupe-coupe poétique dans la forêt des mots !
Répondre
L
Oui ! j'ai même quelques photos de ma meilleure amie de l'époque et de nos enfants ...
Répondre
M


Oh la la, quand les souvenirs nous assaillent... Ca fait du bien finalement!



J
bien joli dépaysement , merci
Répondre
M


Merci à toi, à demain pour le café!



M
Coucou Mansfield je passe te souhaiter un bon début de semaine profites-en bien et au plaisir de te relire :) bisous
Répondre
M


Bon dimanche Mireille, à bientôt.



N
Cool ! Je t'attends !
Répondre
M


Comme je te reconnais là, toujours les bras ouverts! Merci Nina!



F
Se prendre pour des aventuriers pendant un temps , ce doit être agréable et cela permet d'oublier le reste !Un joli poème
Répondre
M


Merci Fanfan, c'est très agréable et j'avoue qu'en Corse il  y a aussi autant d'endroits magiques!



J
Une atmosphère venue d'ailleurs qui nous surprend et nous guide . Heureusement car nous nous demandons qui nous pouvons y rencontrer. Amitiés. Joëlle
Répondre
M


Merci Joëlle, telle que je te connais, tu y aurais photographié tout plein de trésors!



C
Je suis happée par cet instant de rêve où la passion des mots enlace un flot de sensations. Je ressens les couleurs, la fougue de vivre, la puissance de Dame Nature en son écrin magique, merci
Mansfield pour ce magnifique poème!
gros bisous, bon week-end
Cendrine
Répondre
M


Merci Cendrine, toi que la nature et les saisons enchantent, ta sensibilité me touche!



M
Bonjour Mansfield, voilà un magnifique texte et lorsqu'on le lit et on regarde la photo on peut parfaitement y retrouver tous les détails dans notre esprit. J'aime beaucoup. Bravo ! bon WE
Répondre
M


Merci Mireille, Dire que chez toi aussi, il y a de  beaux paysages qui suscitent l'évasion!



F
il faut être prudent tout de même dans ces cours d'eau
Répondre
M


Tout à fait, surtout qu'en ce moment aux Antilles, il y a la dengue...



É
En voyant tes photos j'ai pensé à la Martinique. Ce n'était pas loin. Joli poème...
Répondre
M


Et vogue l'imagination, loin, très loin...



C
sur dix ans d'aller et retour en gwada, suis pas allée là !
grand étang ! vraiment ??? mais maintenant je connais...
Bises du soir
Répondre
M


Oh ben dis donc, faut retourner là-bas!



N
C'est superbe !
Bravo, ma belle !
Bisous !
Répondre
M


Merci Nina, à bientôt sur ton balcon, devant la mer...



A
Tu me fais rêver...
Répondre
M


Chut, entends-tu le chuchotement du ruisseau?



L
Je connais cet endroit où je suis allée ... Il y a plus de 40 ans déjà ...
Répondre
M


Oh là, et le souvenir est là? encore?



J
Ah j'ai envie de t'appeller "Jane" heureuse femme va... Bon jeudi mansfield...
Répondre
M


Et oui, parfois je me sens Tarzane!



Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens