Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 08:00

Défi N° 72

Vous écrivez une lettre d'amour délirante ou romantique, ou les

 deux à la fois, à votre boucher(e), votre boulanger(e), à votre curé (sans "e"), à votre facteur (trice), votre crémier(e), et que sais-je encore ....à qui vous voulez. Dans cette lettre (pas trop longue), vous introduisez 14 mots (dans l'ordre, de préférence ) d'une chanson que vous connaissez tous  :

" Ne me quitte pas " ; voici les mots : 

Oublier- s'enfuit- malentendus- coeur - couvrir- domaine -amour - mort - feu- blé- rouge -ombre- chien- quitte 

 

Ma chère Aurore,

J’ai promis de ne pas t’OUBLIER, je ne peux pas d’ailleurs.  Jamais ton souvenir ne S’ENFUIT, tes livres sont des repères pour moi dans ma vie, aujourd’hui. Tu as connu les MALENTENDUS, avec les hommes de ton siècle, qui n’admettaient pas que tu puisses être femme, libre, indépendante et pensante. Tu as ouvert ton CŒUR à des créateurs  illustres, entre 1833 et 1847, époque qui a dû COUVRIR ta période scandaleuse.  Des hommes que tu as conviés dans ton DOMAINE au nom de l’AMOUR que tu leur portais. Je parle de Musset et de Chopin bien sûr, je parle de Nohant, Ô Bonne Dame ! Je t’aime parce que tu as su porter, soutenir ces génies, leur donner des ailes.  

Tu as eu la douleur de les perdre tous les deux et leur MORT te fit souffrir et te consumer à petit FEU. A celle du  premier, tu écrivis un livre pamphlet sur votre relation difficile (Elle et lui). Et tu veillas le deuxième comme une mère, jusqu’à sa disparition. J’admire ta capacité à rebondir, j’admire ton dévouement.

 

6748_xl.jpg

Certains de tes romans parlent d’âmes pures et de fêtes au milieu des champs de BLE. Pas seulement pour louanger la campagne et  critiquer la ville, mais pour exalter la nature, cette fée que nos écologistes tentent de préserver. J’ai adoré ton conte, « le Marteau ROUGE », que tu as inventé pour tes enfants. Un conte à lire aux nôtres inlassablement. Pour Dame Nature. Puisque j’aborde la vie familiale, je vois aussi planer l’OMBRE du petit CHIEN blanc Marquis qui avait élu domicile à Nohant et dont Chopin parle dans des lettres aux siens. Que tu aies été une amie des bêtes te rend encore plus chère à mon cœur.


Je vois la vie, l’amour, la douleur, la joie, tout ce qui fait nos existences et que tu as su raconter magnifiquement. Je te QUITTE pour le moment, à regret. Pour mieux te retrouver, plus tard, dans un fauteuil à la campagne, l’un de tes livres entre les mains.

Comme Hugo, je: pleure une morte, je salue une immortelle!

 

A bientôt, Aurore. Ou plutôt George Sand.

E.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Une belle lettre que j'ai eu du plaisir à lire.
Répondre
M


Merci, J'attends de lire d'autres pages de ton blog moi aussi



P
J'aime beaucoup l'idée de retrouvailles dans un jardin, plus tard.
Bonne soirée.
Répondre
M


c'est vrai, le simple fait d'y penser est un petit voyage, une évasion... Comme tout ce que nous écrivons d'ailleurs



M
Elle est vraiment belle cette lettre à George, et comme tu la connais bien! On a l'impression que tu l'as beaucoup fréquentée, cette femme extraordinaire!
Répondre
M


En tout cas, j'aurais bien aimé prendre le thé chez elle à Nohant! Merci de ton passage



E
C'était une sacrée femme!
Répondre
M


Eh oui, à notre époque il faut les chercher au maghreb et au moyen orient les voix féminines qu'on veut faire taire....



T
Bonsoir Mansfield ! elle serait sûrement très honorée de lire ta lettre hommage ! ta plume l'a immortalisée ici c'est certain ! Quand le fauteuil ouvrira ses bras pour t'y lover l'histoire d'amour
pourra continuer !! je profite de mon passage pour te souhaiter une belle Année :0)
Répondre
M


Oh que c'est gentil, de quoi se pâmer! Mais non, je garde un peu de lucidité... Bonne journée, à bientôt.



M
Elle aurait aimé cette belle lettre elle qui écivait si bien !
Bonne soirée
Monelle
Répondre
M


Merci cette gentille visite. A bientôt



E
je salue quant à moi une bien belle page ...
Répondre
M


Merci de m'avoir fait un petit coucou, à bientôt.



L
Oh, magnifique, Mansfield, et quelle bonne idée, moi aussi j'aime la George Sand tout comme tu nous la décris dans ta superbe lettre. Bravo, bises à toi.
Répondre
M


Merci à toi, à bientôt pour un nouveau défi. Bises.



M
Superbe lettre à laquelle je suis certaine elle n'aurait pas été insensible... Il y aurait eu réponse !
Vous avez une grande connaissance de son oeuvre.
J'adore vraiment.
Merci pour ce partage.
Jeanne
Répondre
M


Merci pour cet agréable commentaire. Ah si Mme Sand avait tenu un blog, comme nous aurions pu papoter...



C
Bonjour j'espère que tu vas
je te souhaite une agréable journée
gros bisous
Répondre
M


Merci, bonne journée à toi aussi à bientôt



H
Très belle lettre en hommage à un grand écrivain et une femme de coeur comme de tête. Manière très originale de répondre à ce défi.
Merci Mansfield pour cette lecture !
Répondre
M


Merci d'avoir fait un petit tour par chez moi, à bientôt pour un autre défi



M
Un très bel hommage! Il est comme cela quelques femmes qui ont ouvert la voie. Celle-ci était de grand talent. Bonne soirée, Mireille
Répondre
M


Tout à fait d'accord, Merci, bonne journée



F
elle aurait aimé cet hommage, j'en suis sure
Répondre
M


Merci, j'aime à le croire, bonne journée



P
Est-ce pudeur que de dissimuler ses sentiments actuels en les projetant sur un objet séculaire ? En tout cas, la lecture en est agréable.
Répondre
M


Hum... Fin psychologue.... Bonne journée à bientôt.



N
Un bel hommage et une manière originale de participer à ce défi. Bonne soirée.
Répondre
M


Bonne journée et merci d'avoir fait un petit tour sur mon blog



J
Bonsoir mansfield ! Amantine Aurore Lucie Dupin plus tard baronne Dudevant... cela ne s'invente pas ! La Mare au diable et tout ce qu'elle a écrit... C'est une excellente idée 7 lettre ! Bravo !
Amitiés de jill
Répondre
M


Merci, à bientôt. Bonne journée.



J
Bel hommage à la dame de Nohant ! Toutes les qualités que je respecte, encore que le temps ait émoussé son caractère, fougueux et intransigeant envers Musset, trop coulant envers le génial mais si
capricieux chopin.
Etait-elle d'avant-garde ou est-ce notre époque qui est d'arrière-garde ?
Bises et belle journée
Répondre
M


Que dire, si ce n'est que les choses changent et qu'il faut suivre le mouvement sans pour autant perdre ses repères, bonne journée.



C
J'aime à imaginer la Bonne Dame de Nohant lisant cette lettre dans son joli salon berrichon.
Répondre
M


Moi aussi, je nous vois avec elle prenant le thé dans ce même salon!



F
C'est une belle lettre -hommage à cette dame que j'aime beaucoup aussi, pour toutes les qualités que tu as énumérées .
Elle avait des idées d'avant-garde .
Merci
Répondre
M


Merci de partager mes idées et d'aimer Mme George Sand par delà les siècles



N
Très beau !
Il y a des âmes et des coeurs qui nous font vibrer au-delà des siècles...
Répondre
M


Oh oui, heureusement d'ailleurs, il faut s'en nourrir!



Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens