Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 10:00

 

 

Selon la consigne 2, proposée par ABC sur son blog.

2) Extrait du livre "Chronique de la dérive douce" de Dany Laferrière :

"Chaque fois que
Je tiens un livre
dans ma main
je me sens rassuré
sachant
Qu'à tout moment
Je peux m'asseoir
Sur un banc et
l'ouvrir"
Laissez-vous imprégner par cette phrase et écrivez ce qu'elle vous inspire...

 

 lecteur

 

Chaque fois que je tiens un livre dans ma main, je me sens rassuré. D’habitude, ça marche. Un livre c’est comme de la peau qu’on touche, c’est chaud vivant. C’est l’interlocuteur, l’autre avec des pages de vie déroulées, que  j’apprends à  connaître. Il devient compagnon, je me permets de le bousculer, d’écorner ou de plier des pages. Ou alors je le respecte, il est beau, précieux, sacré. Il fait corps avec moi, toujours, le temps de la lecture. Il parle mon langage et je me sens conforté dans mes idées. Ou il me secoue, m’invite à la tolérance, à l’échange, au refus parfois.

 

Mais depuis que je fais la lecture à cette femme, assis au pied de son lit, le livre me semble bien inutile. Je ne comprends plus ce que mes lèvres prononcent, tant mes yeux se fixent malgré eux sur les siennes, entrouvertes. Je ne sais pas si elle écoute, si elle entend, si ça lui fait du bien, ce débit lent et monotone. Je suis payé pour qu’elle perçoive du bruit. Je n’ai pas reçu de directives. On m’a dit, lisez n’importe quoi. La bibliothèque n’est pas celle de Quichottine, éclectique, variée. Mais j’ai choisi Saint Exupéry, Vol de nuit. J’ai pensé que cette femme aimerait voler, dans sa tête. J’ai pensé que même une phrase comme « des nuages lourds éteignaient les étoiles », illuminerait la nuit dans laquelle elle se tient.

 

Elle a une respiration hachée qui s’emballe dès que je baisse la voix et reprend un rythme régulier quand je recommence à lire. C’est comme un petit orchestre dont je serais le chef et elle l’instrument de musique. Et dont la partition se déroule au travers des mots. Je m’aperçois avec le temps, que nous  deux ça fonctionne. Nous sommes une entreprise, nous créons des mélodies sur des phrases. Quelque chose flotte dans l’air qui rend les rideaux moins poussiéreux, et laisse entrer le soleil. Au fil des jours, nos sourires se rencontrent posés sur des mots, bien qu’elle ait les yeux fermés. Ses joues rosissent, ses mains tremblent un peu sur le drap. Je sais qu’elle savoure l’heure que je passe auprès d’elle. Elle réalise qu’elle n’est pas l’unique bénéficiaire de ces tête-à-tête. J’ai de la chance, je peux à présent m’asseoir sur un banc, seul, ouvrir ce livre à tout moment, et entendre notre musique.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Quel magnifique texte Mansfield, on se laisser bercer en le lisant... bravo !
Répondre
M


Merci Mireille, à bientôt pour tes petits mots...



M
La lecture, je reviens d'un séminaire sur la "lecture dans les cours de langue étrangère". Je te passe la théorie.
Pour moi, Lire c'est partir à la découverte.
Ainsi ton article rejoint bien mon idée, lire peut aussi permettre de découvrir l'autre.
Bien amicalement, maous
Répondre
M


Lire et partager, lire et découvrir, lire et apprendre, tout ce que proposent nos blogs.. A bientôt Maous.



M
Bonjour Mansfield,

Le livre: un compagnon toujours là, toujours prêt à m'entraîner dans des histoires, des aventures, des voyages. Quel pouvoir dans ses pages. ce pouvoir extraordinaire, tu t'en sers pour offrir un
peu d'évasion à cette femme alitée, peut-être dans le coma ? Tes histoires sont toujours d'une richesse, d'une profondeur. c'est très beau.
Bonne journée
Martine
Répondre
M


Merci Martine, je suis touchée par ton approche de la lecture et te remercie bien sûr, pour ton gentil commentaire.



J
moi aussi j'adore les livres et j'aime les sentir vivre
Répondre
M


C'est vraiment grisant cette sensation, et tant mieux...



J
Pour une fois, ce n'est plus un tête à tête mais un trio dont le livre joue la ligne mélodique et où vous chantez cette femme et toi les voix accompagnatrices. Chacun de vous en ressort grandi,
libéré... Belle complicité. Amitiés. Joëlle
Répondre
P
Du rapport intime au livre à la relation de proximité de la lecture partagée ...
Un vécu personnel, souvent éprouvé avec les enfants malades, dont une en fin de vie .
C'est dire combien ton texte vibrant me touche et réveille le souvenir de ces parenthèses privilégiées .
Merci Mansfield, bonne soirée, Plume .
Répondre
M


Merci Plume, je suis particulièrement touchée de ton témoignage et admire ton dévouement auprès des enfants!



T
Cela m'est arrivé une fois de lire tout un livre à quelqu'un, ce n'est pas du tout le même compréhension que lorsqu'on le lit pour soi tout seul dans sa tête. C'était "Voyage au bout de la nuit" de
Céline, et nous en lisions un passage tous les soirs, à tour de rôle, mon ami et moi... Quelquefois il s'endormait pendant que je lisais. Bonne soirée Mansfield, tu vois tes histoires réveillent le
souvenir des nôtres.
Répondre
M


Alors j'ai réussi, lire c'est aussi fouiller en soi à la recherche de ses propres repères, merci Thaddée.



É
Ah, la magie d'un livre et du partage de la lecture... Tu en parles très bien. Bisous
Répondre
M


Merci à toi, et que dire du partage de nos réflexions sur nos blogs!



J
Malheureusement à chaque fois que je lis un livre, à la 3e ou 4e page, me vient une idée que je dois mettre sur papier pour nourrir mes propres histoires. La lecture me fait l'éffet de révélateur
par association d'idées. Lire un livre devient quelquefois un calvaire...
Répondre
M


Une réflexion très juste tant le partage ressemble à  ce que pourraient être nos confessions parfois. Mais ça fait du bien de se trouver face à son propre mode de pensée ou à des expériences
qu'on a déjà vécu. Et ce d'autant plus que  l'écrivain a eu une autre démarche que soi pour y faire face.



L
Moi aussi les livres me rassurent ... j'ai même l'outrecuidance de penser que parfois ils me restituent de l'intelligente !
Répondre
M


Jolie formule et je ne suis pas loin de penser comme toi! 



A
Bravo ! Pour tout, le texte bien sûr mais aussi cette lecture partagée surtout et comme tu as bien fait de choisir Saint Éxupéry !
Répondre
M


Merci ABC, ce thème des livres était vraiment agréable à traiter. 



M
Bonjour ma très chère Mansfield
Je dirai déjà que ce livre est un excellent choix
Cette dame ne comprend peut-être plus mais elle vibre sous tes intonations de voix qui sont selon ce que tu lis, bravo à toi pour ce rôle que tu occupes auprès d'elle
Je lis aussi énormément mais je respecte mes livres que je lis religieusement sans corner, sans casser la tranche etc...., j'aime les livres!
Bonne journée mon amie
Gros bisous
Méline
Répondre
M


Merci Méline pour ton enthousiasme et le temps que tu passes à lire nos blogs tout en portant joyeusement le tien au travers de magnifiques photos.



C
Une belle lecture compassionnelle.
Répondre
M


Merci Catheau, la lecture est toujours un partage, dans ce cas-là aussi, bien sûr



J
Bonjour mansfield... Comme une dame de compagnie en compagnie d'un livre qui en fait la lecture, cette femme savoure autrement, peu lui importe l'histoire, des mots, des sons voilà son réconfort !
Dans la vie il y a autre chose que la pilule qui soulage, clin d'oeil de JB... merci !
Répondre
M


Je vois, heureusement que tu ne viens pas à l'officine, tu serais ma plus fidèle cliente!



Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens