Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 08:00

Défi 95 chez Lénaïg: tout ce qui est grand est étonnant

 

statues.jpg

 

Se tournant vers la mer, ne songeant qu’à l’action

Ils cherchent du regard la terre de leurs ancêtres

Et s’ils courbent l’échine, ce n’est pas soumission

Mais repli salutaire, juste avant de renaître

 

Comme l’hiver s’enfuit chassé par des vents doux

Dans ces pays d’Europe d’où viennent les tortionnaires

Eux sous les alizées, rêvent de ce moment fou

Qui les consacrera, hommes, libres et volontaires

 

Ils ont le cœur usé et le corps décharné

Ils ont les mots brûlés et la voix éraillée

Ils ont des chants, des pleurs et des cris étranglés

Ils ont dedans leurs chaînes une douleur tatouée

 

Ils sont ainsi dressés, alignés et immenses

Ils ont la dignité des âmes en souffrance

Ont subi exactions et tortures et outrances

Aujourd'hui assemblés et calmes en apparence

 

D’un naufrage meurtrier, symbolisent la blessure

A l’Afrique arrachés, au golfe de la Guinée

Anonymes de la traite, eurent vie de meurtrissures

Triangle reconstitué d’un commerce négrier

 

 statue-esclaves.jpg

Les statues de l'Anse Caffard édifiées à l'initiative de la ville du Diamant en Martinique 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

V
Une oeuvre lithique monumentale qui pourtant m'émeut... Il faut dire que ton poème semble rebondir sur leurs épaules voûtées. De face ou de dos, beaucoup de force. Impressionnant... merci pour
cette découverte Mansfield
Répondre
M


Merci à toi encore...



C
Une belle justesse entre le texte et les images! l'ensemble est impressionnant et très émouvant! C'est percutant et rappelle à nos mémoire de bien tristes moments d'histoire!j'ai particulièrement
aimé ce partage.Un grand merci à toi.Chloé
Répondre
C
mince j'ai raté ça !
Répondre
W
Des statues surprenantes, magnifiées par un très beau texte.
Répondre
É
Ces statues évoquent bien les esclaves enchaînés et tes jolis mots leur rendent hommage. Bisous
Répondre
F
Ils sont très expressifs ! Un très beau poème bien en accord avec ces statues ! Bravo!
Bon week end
Répondre
L
Magnifique, Mansfield, merci beaucoup.
Répondre
C
Bonsoir Mansfield,

Ces personnages ont tant à nous hurler de leurs souffrances et des drames qui les ont modelés. Ton poème est magnifique, un hommage somptueux, noble et profondément poignant. Combien de bâtiments
et de fortunes ont-ils été bâtis sur du sang, des larmes, de l'innommable? Tu as donné à ces âmes de pierre une voix magistrale et j'en suis très émue.
Je te souhaite un excellent week-end, gros bisous qui, je l'espère, te trouveront en pleine forme
Cendrine
Répondre
J
de l'autre coté de la grande mer... un grand poème Mansfeild
Répondre
P
C'est un hommage remarquable que tu rends à ces hommes victimes de l'odieux esclavage . Grandeur et décadence de l'histoire, ces pages doivent rester inscrites dans le devoir de mémoire, celui du
respect des droits de l'homme, de sa liberté, de sa dignité et du respect de son intégrité morale et physique .
Merci Mansfield, félicitations !
Bisous, Plume .
Répondre
C
Un coucou du soir gros bisous
Répondre
C
Statues et texte sont beaux comme du Césaire. Merci, Mansfield, pour tout cela.
Répondre
M


Oh, la comparaison me touche énormément, merci Carole pour un compliment aussi fort!



M
Ton texte est très fort.. et le monument impressionnant ! Je ne connaissais pas.. Combien de souffrances pour ces hommes noirs arrachés à leur terre d'Afrique..dont les statues sont faites de
marbre blanc.
Merci chère Mansfield pour ce beau témoignage
Répondre
M


Merci Jeanne, je suis vraiment touchée par ton commentaire, à bientôt.



A
Quel puissant symbole que ces statues figées ! Je découvre et c'est très fort ! Tout comme ton poème. Mots justes et bien choisis, superbe !
Bonne soirée !
Répondre
M


Meri Albiréo, j'apprécie d'autant plus que tes poèmes me touchent beaucoup.



A
Une grandeur pour une triste décadence, de ceux qui les ont réduits à l'esclavage.
Eux sont grands car ils sont dignes malgré l'ampleur de leurs souffrances !
Répondre
M


Merci à toi, j'aime beaucoup ta vsion de leur grandeur!



N
Ignoble trafic de "bêtes humaines".
Beaucoup de traces au Brésil et des plaies encore ouvertes.
Répondre
M


Cela touche une corde sensible chez toi et comme je le comprends concernant  une terre aussi cosmopolite que le Brésil!



T
Wouah, j'adore :-) Les photos, le texte, une grande émotion. Bonne fin d'après-midi Mansfield.
Répondre
M


Merci Thaddée, pour ton passage fidèle sur mon blog



C
Bonjour Mansfield,

Une page d'histoire en poème... C'est toujours très agréable ! Tu as su rendre belles ces statues à la posture assez troublante. Elles paraissent si soumises.

Merci pour ce partage et bravo pour le défi.
Cathy
Répondre
M


Merci Cathy, heureuse de t'avoir fait découvrir ces statues.



F
étonnant ces statues cela fait penser à un cimetière
Répondre
M


Mais l'image est très juste puisqu'elles sont là pour rendre hommage aux esclaves qui ont péri lors du naufrage d'un bateau de la traite. Bonne soirée à toi



L
Bonjour Mansfield,

C'est pour moi une découverte. Ton poème est magnifique les illusrations impressinnantes. Belle réussite pour le défi.Bien Amicalement.

Henri.
Répondre
M


Merci Henri, je suis heureuse de t'avoir fait découvrir ces statues martiniquaises.



Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens