Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 août 2012 2 14 /08 /août /2012 10:00

 

Voici ma deuxième participation au jeu de Lénaïg

Proposition A : inventer une histoire qui commence par :

"Il leur avait semblé à tous les trois que c'était une bonne idée d'acheter ce cheval"...

et qui finit par :

"On entendait leurs doux pépiements sortir des cases."

 

 Noel2.jpg

 

Il leur avait semblé à tous les trois que c’était une bonne idée d’acheter ce cheval à bascule. Car Julie en rêvait depuis si longtemps. L’an dernier à Noël, elle avait eu un vélo et une voiture. Mais sur le vélo elle s’ennuyait, elle était distraite et regardait les gens, les arbres, les papillons. Elle ouvrait de grands yeux perplexes comme si la lune allait rentrer à l’intérieur, et l’empêcher de voir que l’ami Pierrot affûtait sa plume. Elle était dangereuse, il avait fallu non pas lui courir derrière mais se placer devant. La recevoir de plein fouet comme un tank. Elle avait éclaté d’un rire de petit cabri, comme dit son père. Une légère stridulation qui s’achève  comme le clapotis de la grêle sur de la tôle. Très amusant la première fois mais au troisième coup de guidon dans les jambes, tonton Paul avait râlé. Ta fille, c’est une brute, il avait dit. Aussi délicate que toi, ma sœur, il avait ajouté. Je me demande bien comment Roger se débrouille avec vous. 

Dans la voiture, Julie était concentrée. Elle fronçait les yeux, son front paraissait plus bombé et brillant que d’habitude. Elle rentrait le menton dans son cou grassouillet, à nous deux, le monde ! Ses deux mains bien parallèles s’emparaient du guidon, un pouet pouet de klaxon et gare à vous. Les roues glissaient sur le plancher, comme une jeune vie vers son avenir. Pétarade, vitesse, coin de table et ouin, ouin….

Tonton Paul avait déclaré, solennel, l’année prochaine c’est moi qui choisit. Les deux autres n’avaient trop rien dit. Ils devaient reconnaître que c’était souvent tonton Paul qui jouait les bottes de paille dans les tours de piste improbables de Julie. Et puis Julie était très gâtée, elle avait appris à les « faire tourner farine », tous les trois. On le voit bien là, sur les photos avec le Père Noël et le petit frère. Julie est en gros plan, en avant. Comme si elle avait gagné la course, et qu’elle devait figurer en première page dans le journal. Entre nous, le Père Noël peut jouer au grand monsieur, il a l’air tout ridicule avec son ours et son ballon gonflé avec des yeux. Julie, elle, mérite la coupe du vainqueur.

 Noel1

 

Donc cette année ce serait un cheval à bascule. Mais tonton Paul, il n’avait pas tout prévu. Que Julie allait hurler parce que ça n’avançait pas, que la bascule rayerait le parquet, que les ressorts à force de s’étirer briseraient un petit os dans les oreilles de papa, et que maman finirait par jeter cette horreur à la poubelle.

 

La solution vint de Julie elle-même.  Elle réclama un ordinateur. Enfin une boite avec des boutons pour faire apparaître des images. Des images qui défilent vite, qui font rouler les yeux dans les orbites, et de la musique avec. On lui offrit une Nintendoplay quelque chose… avec un CD pour apprendre les notes. Elle s’asseyait à même le sol, sa tête reposait contre l’assise du canapé. Elle pouvait rester longtemps ainsi, dans le tripotage d’un engin moderne et rudement instructif. On distinguait des carrés sur un écran. Au centre de chacun, des moineaux ouvraient le bec et produisaient un son correspondant à une note, lorsqu’on appuyait sur une touche. On entendait leurs doux pépiements sortir des cases.

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

É
Bonsoir Mansfield. La jeune demoiselle savait ce qu'elle voulait. Bisous
Répondre
M


Tout à fait, ou du moins c'est ce que je laisse entendre!



S
Chapeau ! Ton histoire jaillit comme un court-métrage, un zoom sur une famille dont les enfants évoluent aux antipodes de notre mémoire. Pendant que nous en sommes à la poupée, au cheval de bois, à
la voiturette, les jeux de rôles excitent nos enfants et nos petits-enfants qui font vite le tour de leurs exploits...Bien cerné... A bientôt. Suzâme
Répondre
C
Ah les bons petits diables! Un texte tout plein de fraîcheur et d'images croustillantes et un défi brillamment relevé! Bon moment de lecture! Chloé
Répondre
A
Bravo ! Tu écris vraiment très bien ! Très agréable de te lire !
Bonne soirée
Albiréo
Répondre
M


Merci Albiréo, heureuse que mes textes te plaisent. A bientôt dans ton univers.



M
J'en ai une de Julie hier qui a bien joué à la pelote avec son oncle !!!
Répondre
M


Comme quoi, il suffit d'intéresser les enfants, mais la mienne était dans ma tête, il faut dire! A bientôt...



M
Bravo ! On a le cheval et les pépiements... maintenant elle va rester tranquille quitte à s'abrutir un peu !!!
Bonne journée Mansfield
Répondre
M


Tout à fait, comme quoi finalement on comprend pourquoi tous les gamins en sont là aujourd'hui!



M
Quelle imagination! sacrée performance d'inventer à partir de deux contraintes.bravo
A bientôt
Martine
Répondre
M


Merci  Martine à bientôt sur ton blog!



D
Pardon pour ma méprise Mademoiselle Jeanne. Je voulais dire maman et non papa.
Répondre
D
Ce cadeau lui servira pour longtemps. Il contient tellement de jeux pour les enfants et les grands, des dictionnaires, des connaissances à savoir. C'est une encyclopédie. Julie, sans le savoir, a
aidé papa à relever un beau défi. Bravo!
Répondre
M


Pas de souci, Julie est une diablesse issue de mon imagination, elle ne craint rien!



M
Souvenirs très chaleureux..
Belle histoire !
Je t'embrasse.
Jeanne
Répondre
M


A bientôt Jeanne, merci



R
quel merveilleux texte.... Qui se lit de bout en bout s'en s'appercevoir du temps qui passe, tellement on est suspendu à la suite des évènements. Un tour de magie magistral que tu as fait en
utilisant une introduction et une conclusion imposée et pas facile en plus....
Merci pour ces instants de pur bonheur
régine
Répondre
M


Merci Régine, ton commentaire me flatte, à bientôt.



J
Une histoire bien vivante dont les personnages sont couleur nature ! Bises. Joëlle
Répondre
M


Merci Joëlle, j'aime beaucoup ta formule.



L
Bonjour Mansfield, oui j'ai pu contempler ces délicieuses photos de mignons enfants en compagnie du Père Noël, l'air grave et sérieux comme il se doit pour cette circonstance exceptionnelle ...
On peut voir ce jeu comme un défi, ou comme un pur divertissement, ou les deux ! Pour en proposer un nouveau, il faut que je cogite un peu ! Mais cela vaut vraiment la peine, vu le plaisir de
lecture que cela donne. Encore merci à toi.
Répondre
M


Alors à bientôt, Lénaïg, je passe fureter un peu chez toi.



J
bonjour
du cheval à bascule au pépiement, c'est pas facile de raconter une telle histoire ! alors, bravo !! j'espère que Julie a passé quand même un très bon Noël ^_^
bonne fête et bonne journée ~
Répondre
M


Merci Janina, ma Julie est dans tête bien sûr, et je crois qu'elles est heureuse en fin de compte..



L
Défi bien relevé, bravo ! Sur le fond, entre nous, je crois que le père Noël fait souvent des erreurs dans les cadeaux. Mais ce n'est pas bien grave, car beaucoup d'enfants adorent jouer avec les
cartons d'emballage !!!
Bonne soirée Mansfield, bisous.
Répondre
M


Jolie remarque, ma Julie est capricieuse mais je crois qu'elle aime les cartons effectivement. A bientôt Louv



J
ben c'est réussi , bravo et bise
Répondre
M


Que dire sinon merci, en attendant de partager d'autres croissants.



J
Palpitant ! on s'y croirait !
bises et belle fin de journée
Répondre
M


Merci à toi, à bientôt sur ton blog



M
AH ces bons moments de Noël avec les enfants et voir leur surprise devant les cadeaux !! bien illustré ton texte Mansfield j'aime beaucoup :)
Répondre
M


Alors, je suis ravie aussi.



C
Bonjour c'est sous la canicule que je viens te souhaiter un bel après midi gros bisous
Répondre
M


 


Oh oui, c'est vraiment ça, pas un brin d'air...



L
Ce qui me frappe sur les photos c'est le fait que les enfants ne sourient pas alors qu'ils sont censés être près du Père Noël ... j'ai aussi le même genre de photos dans mes albums et c'est pareil
!
D'où mon interrogation : le Père Noël existe-t-il vraiment ?
Répondre
M


Je crois que les enfants adorent le Père Noël mais ont peur de le voir en vrai, alors ils font la tête et en général, ce sont des anguilles, ils détestent se tenir raides pour les photos! A
bientôt chez toi.



Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens