Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 08:00

 

A l'heure où les mots "bombasse" et  "kéké" entrent dans le dictionnaire, je trouve intéressant de vous faire découvrir l'un des poèmes de Malika, dans le cadre du jeudi en poésie proposé par Fanfan.

 

 

Malika Kadri est comédienne et poétesse. Elle a joué dans " Une vieille maîtresse" aux côtés de Asia Argento et  "La journée de la jupe" aux côtés de Isabelle Adjani. Je lui avais consacré un article, il y a quelque temps, en modifiant son prénom. C'est aussi l'une de mes clientes à la pharmacie.

 

 

malika.jpg

 

 

 

Aziza parle de sa langue : le rebeu

 

 

La genèse est à chercher

Dans les caves et les cages d’escalier

 

Cage d’escalier

Antichambre par les deux mondes imposée

 

Loge du comédien pour souffler

Mais aussi académie où le dictionnaire s’est matérialisé

Comme une génération spontanée

 

Torturés, inversés, lavés , inventés et cassés

 

Les mots dans les caves se sont réfugiés

Une sonorité est née

Musique déjà récupérée

J’y étais

 

Des mots de guetteur

Annonçant les arrivées et les départs

Sont les premiers imprimés

 

Petit à petit

L’appartenance à une bande s’est affirmée

 

Les mots «  situation »

ont fait leur apparition

Les mots « émotion »

ont fait leur propre description

 

le rebeu est né de la rencontre des cités

et de la marche sur Paris

il sera remplacé par un nouveau  français

fait de poésie

 

Aragon et Saadi

Sur Elsa Triolet penchés

 

Saint Augustin et Ghazali

Sur le chemin de la vérité engagés

 

Michelet saluant Ibn Kaldoun

L’Histoire à notre portée

 

Mohand O Mohand et Rimbaud

S’échangeant des rimes

Par dunes interposées

 

Le chemin des égarés et les mille et une nuits

Sont nos livres de chevet

 

Che  Guevara et Mandela

Sont nos héros d’aujourd’hui

 

Mais c’est dans les cages d’escalier

Sous des marches dégradées

Que nos rêves d’enfant sont enterrées

 

Malika Kadri


Partager cet article

Repost0

commentaires

écureuil bleu 14/06/2013 20:11

Joli poème de Malika. Merci pour la découverte et bonne soirée

mansfield 16/06/2013 18:16



Merci à toi, j'informerai Malika, je me doute que ça lui fera très plaisir.



Cendrine 31/05/2013 17:23

Une plume magnifique, à la fois ensorcelée et très joliment ancrée dans la réalité.
L'évolution d'une langue a un côté magique, c'est la vie qui passe dans les mots.
Je suis allée lire l'autre article, merci Mansfield pour cette découverte. Je te souhaite un beau week-end, gros bisous
Cendrine

mansfield 03/06/2013 21:04



Merci Cendrine, à très bientôt chez toi.



leblogdhenri 31/05/2013 12:17

Bonjour Manfield,

Notre langue évolue avec des mots nouveaux, pas toujours facile de suivre. Bises bien amicales.

Henri.

mansfield 03/06/2013 21:04



Tant que nous savons quand et comment les utiliser, tout va bien! Merci Henri de ton passage



juillet58edwige 31/05/2013 07:00

en plus c'est bien vrai , bise

mansfield 03/06/2013 21:03



J'ai effectivement trouvé ce poème très juste!



fanfan 30/05/2013 21:01

Un joli poème; c'est donc une femme bien éloignée de la musulmane effacée, qu'on voit souvent .
Je n'aime pas trop ces mots nouveaux qui n'apportent ps grand chose à la beauté de la langue française

mansfield 30/05/2013 21:27



C'est vrai, les mots qu'on ajoute au dictionnaire sont plutôt douteux, et Malika est en effet une intellectuelle avant tout. Quand elle passe à l'officine, elle me déclame des poèmes, je ne peux
pas l'arrêter,  et puis elle me cite de anecdotes concernant ses tournages, elle est toujours passionnante! A bientôt Fanfan



Nina Padilha 30/05/2013 12:27

La langue française se perd.
Et c'est bien dommage.
Je continue sur mes positions : j'écris français, je ne "gribouille pas la France"...
Bisous !

mansfield 30/05/2013 20:55



Je pense comme toi, mais je ne peux pas ignorer que cette langue travaille et qu'il faut aussi suivre le courant, il y a de belles choses à prendre mais pas tout évidemment!



Nounedeb 30/05/2013 11:54

Merci de nous faire connaître ce beau texte.

mansfield 30/05/2013 20:55



Merci à toi et à bientôt sur tes pages.



Fethi 30/05/2013 10:36

Merci pour cette superbe découverte et ce très beau poème.
Malika n'aurait elle pas de la famille à Batna? Tu peux le lui demander quand elle passera un jour à la pharmacie? Merci
Bonne journée

mansfield 30/05/2013 20:56



Je lui poserai la question et lui indiquerai les coordonnées de ton blog, à bientôt Féthi



ABC 30/05/2013 10:02

Merci pour cette découverte et pour ces mots forts...

mansfield 30/05/2013 20:57



Merci pour Malika, et pour ton passage sur mon blog



lizagrece 30/05/2013 09:51

Que ce soit le mot cave ou le mot cage ils indiquent toujours la notion de prison

Bravo aux academiciens : bombasse : un mot de plus pour insulter les femmes
Ils ont aussi ajoute : Triple A - vocabulaire clef du trader affameur du peuple
Quand a KEKE ... un peu idiot mais inoffensif
Monsieur ROBERT a perdu le sens commun il me semble
Qqnt a moi, si j'ai perdu les accents pour ecrire ce billet c'est que j'ai l' ordi de ma fille avec clavier americain .... Bises de France

mansfield 30/05/2013 20:58



Merci Liza et gros bisou sous ton soleil!



Joëlle Colomar 30/05/2013 09:36

Ne parle-t-on pas d'une langue vivante ? Elle ne peut donc qu'évoluer au gré des changements, des bouleversements de la vie quotidienne et pourtant, il ne faudrait pas non plus renier ce qui a fait
la beauté de notre langue. Bonne journée à toi. Bises. Joëlle

mansfield 30/05/2013 21:00



Je suis tout à fait d'accord avec toi et observe la même vigilance quant à l'évoluition de notre langue! Bonne soirée Joëlle.



flipperine 30/05/2013 09:28

et tous nos rêves ne se réalisent pas

mansfield 30/05/2013 21:23



En effet, mais l'important n'est-il pas d'en avoir?



Catheau 30/05/2013 08:37

C'est beau, cette vie de la langue, qui ressuscite et se métamorphose.

mansfield 30/05/2013 21:22



Il y a toujours beaucoup à apprendre de l'évolution d'une langue, tout en ne perdant pas de vue ses bases et tout ce qui la rend belle, merci Catheau



jill bill 30/05/2013 08:07

Bonjour Mansfield... Tu en as du beau monde à la pharmacie, je découvre cette dame... Dis-lui qu'elle a une très belle plume... Je suis allée lire l'autre article... merci !

mansfield 30/05/2013 21:17



Je suis sûre que Malika appréciera, elle est complètement possédée par ses deux métiers!



Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens