Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 09:54

 

fifre.jpg 

 

Je suis allée voir l’exposition Manet au Musée D’Orsay à Paris. Comme toujours, si on n’a pas réservé son billet sur internet, c’est bain de foule garanti pendant des heures au milieu des étrangers visitant la capitale. Et puis ça bouchonne à l’entrée devant le grand panneau où défilent les années clés du grand homme, son enfance, ses études, ses rencontres, ses partis pris politiques et intellectuels. Et puis on avance, on s’exclame, des réflexions pertinentes fusent dans le public. Et puis soi-même, on ne peut s’empêcher de remarquer savamment, que c’est beau, quel réalisme, oh ces couleurs, on croirait que tous ces personnages vivent ! 

  

  cavaliere-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   Evidemment la foule stagne devant les tableaux mythiques et conspués pour certains, à l'époque de l'artiste : Olympia, Le fifre, Le déjeuner sur l’herbe. Ceux-là qu’on est venu voir tout spécialement, devant lesquels on aimerait rêvasser davantage et sans tout ce brouhaha autour. Evidemment on ne va pas cogner la foule mais on lui en veut un peu quand même.

 

 

olympia-copie-1.jpg

 

Et puis il y a des tableaux moins connus, juste pour nous, des personnages, des natures mortes, des scènes religieuses, des paysages. On admire les contrastes, la transparence des dentelles, le soyeux des mousselines, l’expression des visages.

 

 

 vasePivoines.jpg

 

 On découvre le peintre, sa famille, ses contemporains, Zola et le jeune Monet, son amitié pour Baudelaire, à travers son œuvre. On s’étonne de sa défiance envers les impressionnistes auxquels il refuse de se lier au début. On s’imprègne d’un homme et son temps. Mais cela n’est pas spécifique à Manet. La démarche qui consiste à s’enrichir, à apprendre, approfondir sa culture est la même partout, tout le temps, que ce soit au Musée, au théâtre, au ciné.

 zola-copie-1

  

 

 

 

 

Portrait de Zola.

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 Ce qui compte au fond, c’est le sentiment qu’on éprouve, dès qu’on sort, une fois dans la rue, aujourd’hui en 2011. Et pour moi, c’est un trio de couleurs, rouge, blanc, noir qui danse. Un foisonnement de nuances pour chacune. Et ça claque au vent comme si Manet était un pays en fête, le drapeau national flottant au sommet de chaque toit. 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Lenaïg Boudig 06/08/2011 22:35


Bonsoir Mansfield, merci beaucoup de nous faire partager vos impressions de visite. Je n'ai pas vu l'exposition, votre page très bien faite joint ... l'utile à l'agréable.
Amitié.


mansfield 10/08/2011 08:11



Merci à vous dont les pages me font tout autant plaisir.



Martine 30/07/2011 11:02


Bonjour Mansfield,

J'aime les impressionnistes, dont Manet. Je comprends ta frustration: pouvoir admirer, tranquille,le temps qu'il faut... En contemplant leurs œuvres, c'est aussi se replonger dans un temps où l'on
prenait le temps justement. Un temps bien loin de nous et de tout ce stress actuel.

C'est un très bel article, long à préparer qui mérite plus qu'un bonjour. ;)
Merci Mansfield. J'ai beaucoup apprécié cette visite au Musée grâce à toi.

Bises de bonne journée
Martine


mansfield 03/08/2011 11:31



Merci à toi, j'avoue que je délaisse un peu mon blog ces temps-ci, c'est la nonchalence des vacances d'autant que les miennes débutent fin aout, mais ton com me fait plaisir, je vais voir ce que
tu nous proposes...



Coucou c'est l'ami "Gégouska" 20/06/2011 16:09


Bonjour je viens te souhaiter un bon après midi gros bisous


Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens