Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 août 2012 6 04 /08 /août /2012 10:00

 

 

Photo-134.jpg

 

 

Ces pompons bordent les murs  blancs de la maison,

Comme des  nœuds placés tout ronds sur des chaussons

Elle préfère qu’on enlève ses  souliers de ville

Et qu’on emprunte le chemin d’un pas tranquille

 

Dans un bruissement de soie, et sans falbala

Sabots aux pieds, elle arrive, à tous petits pas

Souveraine et altière dans ce manoir champêtre

Où entre le soleil  par de nombreuses fenêtres.

 

Elle l’a voulu coquet, chaleureux, romantique

Suscitant   la passion, les échanges  bucoliques

Un  cadre apaisé dans lequel tourmenter

Les muses ; et écouter  le sol, les murs pleurer

 

 Photo 138

 

Un lieu  où vibre l’âme, où déclarer sa flamme

Esquisser un portrait,  harmoniser ses gammes

Entre intellectuels, charmants, spirituels

Entre gens de salons, se voir pousser des ailes

 

Elle ne peut guère se passer des bois, des forêts

Qui entourent son domaine, son royaume des fées

Un pays de sortilèges et  de feux follets

Une vallée noire, haies vives, chemins encaissés.

 

Je l’imagine sans peine, au peuple associée

Elle observe de près Fadette ou Sylvinet

Partage leurs joies simples et l’amour de la terre

Consigne par écrit leurs émois, leurs galères

 

Dans son  jardin remarquable, se poste soudain

Entre les cèdres plantés par elle, de ses deux mains

A la naissance de ses enfants, défiant le temps, 

La Bonne Dame de Nohant est aussi maman

 

 

 Photo 129

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

catiechris 15/08/2012 16:26

calme, paisible une page de douceur ! ça te ressemble;

mansfield 15/08/2012 17:29



Tu crois! Hum, je suis plutôt une excitée, mais quand le cadre s'y prête, je peux rester là, sans bouger, en extase...  



Cendrine 13/08/2012 23:43

Un très bel endroit qui t'a inspiré un poème plein de grâce et un hommage à la fabuleuse George Sand, en terre de diableries et de merveilles...
Bonne soirée, gros bisous
Cendrine

mansfield 14/08/2012 14:40



Merci Cendrine, à bientôt sur tes chemins de découverte.



Anna 09/08/2012 15:42

J'aime beaucoup ce que vous faites, travailler sur un lieu connu et y donner votre point de vue et votre savoir en vers.

mansfield 10/08/2012 12:48



Merci encore.



Hélène Carle 07/08/2012 23:41

On dirait un bonbon, cette longue maison, une friandise ancienne qui se savourerait sans fin.

Hélène*

mansfield 08/08/2012 10:46



c'est presque ça, un cocon pour des gourmands de l'art sous toutes ses formes. A bientôt.



Catheau 07/08/2012 17:46

Merci, Mansfield, de cet hommage. J'aime ce que Flaubert disait d'elle à Tourgueniev : "Il fallait la connaître comme je l'ai connue pour savoir tout ce qu'il y avait de féminin dans ce grand
homme, l'immensité de tendresse qui se trouvait dans ce génie". Un beau compliment de la part d'un écrivain qui n'était pas tendre !

mansfield 08/08/2012 12:09



Effectivement mais cela me rappelle un de mes professeurs de français au lycée qui évoquait le conflit masculin féminin en ce qui concerne le talent et la célébrité. Elle détestait la chanson de
Sylvie Vartan: "comme un garçon" car elle chantait: pourtant je ne suis QU'une fille. Ne vous sous-estimez jamais disait-elle! C'est drôle, vous m'y refaites penser...


 



Lorraine 06/08/2012 18:54

Un lieu où semble règner, enfin, la sérénité quand George Sand redevint la Bonne Dame de Nohant. Merci pour ces mots et ces photos de paix si douce.

mansfield 08/08/2012 10:53



Merci Lorraine, d'avoir cédé à la magie de Nohant. A bientôt!



Mireille 06/08/2012 13:14

Bon lundi Mansfield, en lisant ton poème et regardant l'allée en même temps tu nous donnes l'impression de la voir à tout instant ! très beau, bisous

mansfield 06/08/2012 16:33



C'st vraiment l'effet que j'ai voulu créer puisqu'on la voit partout à Nohant. Bise à toi



Coucou c'est l'ami Gégouska 06/08/2012 09:04

Quels jolis hortensias pour illustrer ton poème félicitations
gros bisous

mansfield 06/08/2012 16:29



Merci Gegouska, dès qu'on arrive à Nohant, ils nous font la fête!



Suzâme 05/08/2012 20:11

Ton poème m'émeut à un point, j'avoue que je ne m'y attendais pas. George Sand est une des personnalités de la littérature qui m'a le plus marquée à l'adolescence et même plus tard quand enceinte
de ma fille, je lisais le premier tome de "Histoire de ma vie"... Les films, téléfilms, la comédie musicale composée par Catherine Lara "Les romantiques", si je ne me trompe pas, puis la visite de
la Maison de Nohant avec une collègue de la région qui nous a si bien accueillis. Je vais te faire sourire. Lorsque je pense à elle, j'ai l'impression qu'elle est mon amie, de même pour Colette et
Simone de Beauvoir dans certains de leurs livres... Un chuchotement, l'échange de nos secrets, de notre solitude, juste pendant une lecture... Merci pour cet hommage si poétique. Suzâme

mansfield 06/08/2012 16:28



Merci Suzâme, il y a en effet peu d'écrivains qui nous donnent le sentiment d'être des amis, c'est la manière particulière avec laquelle ils touchent nos sensibilités, je pense... Heureusement
d'ailleurs, quelque part, ils agrandissent notre propre famille. A bientôt chez toi.



Marine D 05/08/2012 15:26

La propriété est magnifique et les jardins aussi, Georges Sand y trouvait là tout son bonheur, et toi tu nous le remet en mémoire fort joliment ! Merci !

mansfield 06/08/2012 16:23



Merci Marine, à bientôt



Lenaïg 05/08/2012 13:09

Bonjour Mansfield. Je veux aussi chausser des sabots et suivre la bonne dame de Nohant sur le gravier le long des pompons et au fil de tes beaux vers. Merci beaucoup de nous transporter chez George
Sand, que j'aurais bien aimé connaître ! Maman et bonne cuisinière aussi, pour de grandes tablées réunissant famille, amant, artistes ...

mansfield 06/08/2012 16:23



J'aurai aimé aussi faire partie de ses intimes, surtout que Nohant est vraiment un cadre enchanteur!



ALBIREO 05/08/2012 10:36

Un très bel hommage ! Bravo !
Belle journée
Albiréo

mansfield 06/08/2012 16:21



Belle semaine à toi et à bientôt.



isabelle G.A. 05/08/2012 09:54

Voilà un très bel endroit qui a su inspirer un poème gracieux. Les images, les thèmes émanant de ces vers sont subtils. C'est étonnant comme cette poésie engendre des souvenirs et des sentiments
qui me sont chers.
Amicalement,
Isabelle

mansfield 06/08/2012 16:20



Il faut dire que George Sand est un écrivain magique encore aujourd'hui.



chloé 05/08/2012 00:30

Comme c'est magnifiquement écrit!On se laisse volontiers aller dans ce superbe décor bucolique et au gré de tes mots! Merci à toi. chloé

mansfield 05/08/2012 09:10



Merci Chloé de t'être laissée charmée par le texte et les photos. Bon dimanche



Carole 04/08/2012 23:16

Très joli jardin de mots et de souvenirs, d'images aussi : j'aime beaucoup ce reflet que tu as su saisir dans l'eau du petit bassin, près du puits : un petit pan rouge de la vieille maison et de la
jeune Aurore ?

mansfield 05/08/2012 09:08



Jolie interprêtation, merci. Suggestionde l'esprit?



leblogdhenri.over-blog.com 04/08/2012 18:48

Bonjour Mansfield,

Un trés bel hommage à l'immortelle Georges Sand. Les photos sont vraiment magnifiques. Merci. Bises bien amicales.

Henri

mansfield 04/08/2012 19:40



Merci Henri, à bientôt.



pimprenelle 04/08/2012 16:45

La Petite Fadette ! Je me revois, lovée dans le seul fauteuil dans lequel je couchais à lire si longtemps que j'en avais mal dans le côté. Mais pour rien au monde je n'aurais bougé
La Bonne Dame de Nohant plantant des arbres.

mansfield 04/08/2012 19:55



G Sand nous replonge toujours forcément dans nos souvenirs! Merci de nous faire partager les tiens.



lizagrèce 04/08/2012 13:20

Un lieu qui se prête à un certain romantisme !

mansfield 04/08/2012 19:51



On y flânerait durant des heures! Merci Liza



arielle 04/08/2012 11:32

joli texte qui fait rêver et belles photos. Merci et bonne journée
arielle

mansfield 04/08/2012 19:50



Merci à toi, à bientôt dans ton univers.



Tibicine 04/08/2012 10:52

Bonjour. C'est un bel hommage à George Sand ; une grande Dame parmi les hommes! Ce lieu a abrité bien des discussions animées et un amour tué par trop de passion. Mais là n'est pas sa dernière
demeure ; elle est à gargilesse dans un village où la solitude fut sa compagne dernière. Quelle vie incroyable que fut la sienne! Un bien bel hommage que tu retranscris avec habilité. bon week-end,
Tibicine

mansfield 04/08/2012 19:49



Je ne suis pas allée à Gargilesse, mais c'est bizarre quand on visite sa chambre on nous dit qu'elle est décédée là en regardant par la fenêtre. Ah la la, les légendes auront toujours la part
belle! Merci de ton passage.



Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens