Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 10:00

 

mannequin.jpg

 

Quand je la regarde, je me dis qu’elle n’existe pas. On l’a fabriquée avec un modèle,  et des découpes en papier. A l’aide de ciseaux on a ajusté le patron. Puis on a épinglé de la peau dessus. Colorée la peau, chatoyante comme le tissu. Tendue là où il faut, cintrée, pas un pli. Monochrome, uniforme, qualité couture. Légère, soyeuse, infroissable. Jeune.

Quand je la regarde, je me dis que ça fait quatre heures qu’elle joue « potiche ». Son bras tire à l’arrière, son cou hissé jusqu’au dédain, est douloureux. Demain c’est torticolis garanti. Ses cheveux enduits de gel pour l’effet mouillé, pendent comme une masse pâteuse dans son dos. Elle transpire. Elle a horriblement chaud sous la lampe. Quoi, vous y avez cru ? L’eau turquoise et transparente qui lèche les doigts, les cuisses, la magie des tropiques, c’est Photoshop ! On lui tourne autour, on  peinturlure son visage. On tamponne, on essuie. Le photographe la houspille. Là, tu es belle, encore, penche toi, plus sensuelle, c’est ça. Il promène son appareil sur ce corps exhibé, comme une abeille frottant des étamines de ses trois paires de pattes. Elle a conscience d’être une fleur, épanouie, périssable. Et puis, c’est un détail, elle déteste la couleur du maillot. Elle a faim. Elle a soif.  Et sommeil. Plus je l’observe, plus je me dis que  c’est pas truqué, c’est quelqu’un cette fille, en vrai.

Quand je la regarde, je me dis qu’elle étouffe et qu’elle a froid dedans. Les yeux se ferment, le sourire, imperceptible, est glacé comme les photos de son book. Ce n’est pas une pose, mais juste une pause. Elle se préserve. Pour ne pas craquer le vernis qui recouvre la couche picturale du tableau. Ce teint radieux s’obtient par superposition des glacis. Cela nécessite de la maîtrise, c’est de l’art, du Vinci. Elle dissimule, elle triche. Elle relègue ses imperfections dans son dos  comme un tas de poussière. Car au fond derrière l’illusion, quand je la regarde, je perçois nos angoisses de femmes.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

V
Un beau texte encore, du chaud et froid qui nous saisi :))
Répondre
M


C'est effectivement du xième degré, ne pas se laisser dicter des critères de beauté!



K
Oui ces femmes n'existent pas, se sont des créations logiciels destinées à faire croire que la beauté est dans un corps parfait, lisse et plastiquement impeccable.
Pas de trace de vie dans ces corps, pas d'empreintes du temps, pas de souffrances, pas de joies. De beaux androïdes dépourvus de chair et d'âme.
Répondre
M


J'aime beaucoup ce terme, androïde, n'est ce pas ce qu'essaient de devenir certaines femmes? A bientôt.



D
Enfin une vérité sur les photos de femme-objet ! Ca rassure et nous délivre de toute envie de lui ressembler ! Quoique...
Répondre
M


Hum, bien évoquée, cette ambiguïté qui nous qualifie! Mercci de votre passage.



M
mais au fait qu'est ce que la beauté???
je pense que chacun à ses critéres beauté
on ne peut pas plaire à tout le monde
et nous nous n' avons pas la meme opthique sur les critéres de beauté
certains trouverons certaines trop maigres
d' autres trouverons certaines trop grosses
trop bronzées , trop siliconées lolll
ou trop botoxer
alors à chacun son rêve .
et une photos pufff on peut tout arranger si on veut

bonne soirée bon article que celui là
kénavo
Répondre
M


Tout à fait d'accord et pourtant ça marche, ça fait parler, acheter, rêver... C'est avant tout un business, les considérations des femmes au fond, ces affairistes s'en fichent un peu...



M
Bonsoir Mansfield
Info...? intox....?
Peut-être uneb façon de gagner sa vie , être bell qui ne le désire pas, ? bon là c'est à l'excéset pas toujoursc réussi, c'est un état d'esrit ou un complexe qui peut savoir
La beauté ne se mange pas à la petite cuillère
Bonne soirée
Bisous
Méline
Répondre
M


Comment avoir une analyse objective du phénomène quand on sait que nous sommes toutes plus ou moins soucieuses de notre apparence. C'est sur cela que la pub nous agresse sans arrêt. A nous de ne
pas accepter les chaînes. 



P
Nos angoisses de femmes ? Peur de vieillir, de se flétrir, de grossir, de ne pas montrer une peau de celle qui revient de vacances ... ?
Je dirai que de la manière dont tu la décris, elle ne veut que faire plaisir qu photographe à en être mal. Crois-tu que ce soit la vie.
Vivre, pour moi, c'est sourire, c'est rire, c'est bouger, comme je le désire.
Bonne journée.
Répondre
M


Mais elle s'évade aussi, du moins je l'imagine, pour se retrouver, un peu. Elle vend du rêve donc de la poussière et elle le sait... J'ai extrapolé, mais nos angoisses sont bien là, plus ou moins
profondes... Bonne journée  à toi aussi



D
Un moment de rêve dans un monde brutal !
Belle description , j'ai aimé
Amitiés - daniel
Répondre
M


Merci Daniel, à bientôt!



M
Je trouve ça complétement fou de vouloir être comme sur la photo, on et comme on et c'est tout. Super ce que tu as écrit. Bisous bonne soirée et bonne semaine Mansfield
Répondre
M


Voilà tu as décrit la recette de l'équilibre personnel, mais tout le monde n'est pas armé! Dommage. Bonne semaine à toi.



K
que c'est bien écrit !
j'ai pris beaucoup de plaisir à te lire.
merci
christelle (cricket1513 / krystelphil)
Répondre
M


Merci à toi qui a apprécié mes mots.



E
Angoisses tu t'insinues et tu sondes, nos chemins s'enveniment et se multiplient l'apothéose de nos peurs profondes
Répondre
M


Que c'est bien dit, en tout cas c'est révélateur, angoisse=venin! Merci de ton passage



F
Bonjour Mansfield
On vend du rêve sur papier glacé
Du rêve trafiqué, c'est la triche
Bonne soirée
Frieda
Répondre
M


Le plus triste est que certaines veulent atteindre cette perfection-là. Bonne soirée. Mansfield.



A
Salut

moi je me dis qu'elle gagne des sous avec du shooting,
tant qu'elle est jeune et belle.

Mais un jour, la rose va se faner...


Je ne l'envie donc pas.

Amicalement Votre

Vincenzo
Répondre
M


Il faut rester froidement réaliste, tu as tout à fait raison.



F
Bonne interprétation : c'est exactement cela et puis ça nous console de nos complexes :après tout ils en sont grandement responsables !!
Répondre
M


Tout à fait, jusqu'où cela peut-il aller? Bonne soirée à toi.



C
C'est très juste, ce que tu écris là.
Photoshop crée la créature de rêve artificielle... reste le regard, les durs tendons du cou fatigué, la vérité du corps, que rien ne peut entièrement dénaturer.
Merci beaucoup pour cette réflexion très profonde,
Carole
Répondre
M


Merci Carole, j'apprécie ton analyse. Bonne soirée.



L
bien vu - bien dit ! je suis du même avis-
la taille pareil -- comme Barbie qui a tellement de longues jambes que des médecins ont dit qu'elle ne tiendrait pas debout si elle était humaine-
dommage , je me sens moche du coup !!
bon dimanche- amitiés -
Répondre
M


Ah tous ces clichés qu'on nous envoie pour nous séduire et nous faire nous poser des questions sur nous-mêmes!



M
Bonjour Mansfield,

Je partage complètement ton impression face cette photo. excellent billet.
Bon dimanche ;)
Martine
Répondre
M


Merci Martine , bonne soirée à toi.



J
Bonjour mansfield, même réfléxion lue sur un autre blog 7 semaine, trop beau pour être réelle cette Eve là, sans doute trafiquottée ! Qu'importe j'aime tes propos aussi au final... Bon dimanche
glamour... Clin d'oeil de JB
Répondre
M


Oh, si certaines se laissent prendre , c'est bien triste mais c'est leur problème!



L
Je suis sûre que c'est du chiqué ... Aucune des femmes que je connais n'est comme ça ...
Répondre
M


Bien sûr mais certaines essaieraient tout pour y parvenir! Diktat de l'apparence.



Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens