Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 10:00

 

cafe-1.jpg

Edward Hopper: Automate

 

 

 

Soleil d’après-midi déversé dans le cou

Assise à la terrasse elle s’ennuie de vous

La main sur une tasse et l’autre bien à plat

Elle tressaille au contact glacé du formica

 

Tout contre la soucoupe, un livre qu’elle ne lit pas

Les poussières de la ville ont terni son éclat

Et son visage las trahit de l’amertume

Son regard est noyé quelque part dans la brume

 

A la table voisine un homme lui sourit

Elle soupire et se cabre tandis que ses yeux fuient

Les cloches de l’église agressent sa mémoire

Le bonheur se dérobe, peut-elle encore y croire ?

 

Chevalier sans armure, elle a jeté l’épée

Et les bras écartés, ôté son bouclier

C’est votre botte en touche qu’elle attend résignée

Vous êtes en retard, l’avez-vous oubliée ?

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Hopper ou la désespérance du quotidien, si bien transcrite par vos mots.
Répondre
J
magnifique poème sur ce tableau que tu fais parler comme si le pinceau de Hopper avait animé ta plume ou ton clavier.
Faire attendre, attendre. Je n'aime pas. Pour moi c'est de l'impolitesse. Mais il parait que cela fait partie de certains codes de séduction
Répondre
M
Je partage ton point de vue, faire attendre c'est ne pas respecter!
M
Superbe interprétation de ce portrait, Mansfield
Bisous
Répondre
M
Merci à toi, à très bientôt
C
Beau commentaire poétique de cette image d'attente. Elle me fait penser à "L'absinthe" de Degas.
Répondre
M
C'est vrai, tout est dans l'attitude un côté vaincu, sans illusion!
J
sais tu que une femme seule n'est pas forcément esseulée !! lol
Répondre
M


Bien sûr, mais les autres ont souvent le sentiment que si...



M
Bonjour Mansfield,

L'attente avec ses hésitations, ses questions.. et les aiguilles de la montre qui avancent inexorablement... et il n'ai toujours pas là...
Terrible
j'avais horreur de ça. Je n'attendais pas. En retard? je partais. 20 ans et impatiente. :)
Je n'aurais pas supporter de rester ainsi, comme cette jolie femme au chapeau cloche, meurtrie, triste et délaissée à une terrasse de café.

Ton poème est magnifique sous cette belle peinture
Merci mansfield

Bonne journée
Martine
Répondre
M


Merci Martine, je suis comme toi, faire attendre quelque part c'est manquer de respect...



F
Une très belle interprétation de ce superbe tableau ! Bravo
Répondre
M


Merci Fanfan, il est tellement facile d'extrapoler dans ce cas...



J
joyeuses pâques qu'elle disait la dinde !!
Répondre
M


Oh en voilà une qui profit bien de sa journée!



M
Joyeuses Pâques et à fin Avril.
Je serai en pause blog pendant 10 jours environ mais des articles sont programmés sur tous mes blogs. Nous allons nous occuper de nos petites filles. Que du plaisir en perspective.
Répondre
M


Bravo à toi, et profite bien, ces moments-là valent de l'or!



C
Je te souhaite avec quelques jours de retard mais avec le coeur qui est toujours à l'heure un très bel anniversaire! Dans la journée du 15 nous avons été privés de réseau jusqu'à tout à l'heure, du
coup pendant trois jours je n'ai pas pu lire cartes et petits mots, je suis en train de me rattraper.
Nous sommes donc "soeurs de signe" et j'en suis ravie. Je suis environnée de béliers que j'adore...rires et de gémeaux et de verseaux aussi.
gros bisous, régale-toi bien
Cendrine
Répondre
M


Merci Cendrine, un signe exceptionnel évidemment, qui dirait le contraire! 



C
Une très belle évocation de ce moment où l'on attend... pas évident quand on le vit...
Comment entrer dans le coeur d'un tableau et faire vibrer nos coeurs, tu y réussis parfaitement.
Voici Pâques et son cortège de gourmandises aux couleurs douces du Printemps... Gare aux cocottes, lapinous et petits poissons en robe de cacao!!! Je te souhaite un très agréable dimanche et un
lundi tout aussi délicieux. Amicales pensées et gros bisous. Joyeuses Pâques!
Cendrine
Répondre
M


Allez dès demain, la routine reprend, je te souhaite une bonne semaine, à bientôt Cendrine!



J
Un âme en peine dont tu décris à merveilles les méandres de vie. Amitiés. Joëlle
Répondre
M


Merci Joëlle à bientôt



J
pas moyen d'être tranquille à moins d'être moche !!
Répondre
M


Ah lala, c'est la rançon du succès!



U
Un beau poème, j'aime bien le tableau. Merci pour ton gentil commentaire. Bisous bon week-end de Pâques Mansfield
Répondre
M


La routine reprend demain, eh oui, courage!



R
C'est très joli amis triste aussi...Bises
Répondre
M


Merci Renée, à très bientôt



C
Qu'en vers délicats cet "oubli" et la tristesse qu'il engendre sont évoqués...

Bravo, Mansfield. Je ne sais si c'est la photo qui t'a inspirée ou si tu l'as placée après avoir écrit. Mais c'est particulièrement émouvant.

Bon week-end de Pâques,
Cathy.
Répondre
M


Photo placée à postériori, merci Cathy!



J
elle attend quoi ????
Répondre
M


Ou qui, comment et pourquoi? MYstère!



F
ce n'est pas gentil de poser un lapin et maintenant avec les portables on peut prévenir
Répondre
M


C'est vrai... à moins qu'on ne le souhaite pas vraiment!



P
Bonsoir Mansfield,
Ce beau poème pourrait s'appliquer tout aussi bien à un homme. La solitude, le désespoir qui en émane me touche particulièrement. Que c'est dur de se sentir au bord du gouffre.
Bonne soirée
Répondre
M


Ces situations sont toujours source d'angoisse alors... on espère toujours ne pas y être confronté



M
Tout simplement bravo, ce poème me parle.
Répondre
M


Merci Martine, je suppose que ce genre de situation t'aurait fortement déplu!



Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens