Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 10:00

L’exposition « Exhibitions, l’invention du sauvage »  se déroule en ce moment au Quai Branly, à Paris.  Des premiers amérindiens aux phénomènes de foire exhibés jusque dans les années trente à travers la France, la Belgique, la Grande Bretagne, l’Allemagne, les Etats Unis, l’Australie ou le Japon, elle dévoile toutes les facettes de l’exploitation de l’homme par l’homme.

 images--46-.jpg

 

 

Au départ, les explorateurs présentaient leurs captures comme des trophées dans les cours européennes afin d’obtenir des crédits pour de futures expéditions.  Et puis les foires, les auberges amenèrent le profit. Des personnes hors du commun vont inspirer des tableaux, des portraits. On échange des êtres et des images, le sensationnel devient recherché. Ainsi la Vénus Hottentote, les indiens contemporains de Buffalo Bill, des siamois, des géants, des personnes difformes, des albinos ont « leur heure de gloire ». On expose les hommes comme des potiches, ils sont décérébrés. Puisque les objets sont du matériel que l’on peut acheter, vendre ou casser, ces êtres circulent de mains en mains. Ou bien on les dresse, ce sont des animaux. On les met en scène comme des lions en cage, à coup de fouet parfois. Les petits films muets en noir et blancs qui passent en boucle sont édifiants.

 images--48-.jpg

 

 

Comment ne pas considérer, en toute bonne foi, que certains humains sont inférieurs puisqu’on s’arroge le droit, au nom d’une soi-disant civilisation, de les avilir ? Comment l’homme a-t-il pu se laisser manipuler par son semblable, issu de la même culture? Il y a des cultures et des valeurs, des modèles et des exemples chez tous les peuples. Un homme fier et droit est un homme qui  observe, respecte, et tolère. Il ne cherche pas à rabaisser ou à détruire car il ne saccage que lui-même.

 

L’exposition, judicieusement parrainée par Lilian Thuram, s’achève sur une pirouette : les exhibitions d’êtres humains  cessent avec l’apparition du cinéma et l’arrivée de Tarzan sur la toile….

 

telechargement--1-.jpg

De tous temps l’homme a eu besoin de fables et d’histoires, de magie, de fantasmes et d’horreurs, d’amour et de sang. De guerre et de paix. De triomphes et d’asservissements. Il a inventé les mots suprématie et racisme.  Il ne lui reste qu’à les éliminer de son vocabulaire, car ils signent sa barbarie.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Pour une fois qu'un joueur de foot est intelligent !
Répondre
M


Ah c'est vrai, dommage, ça donnerait plu d'impact à cette profession et surtout peut-être que ces messieurs utiliseraient leur argent plus judicieusement!



J
il va falloir que j'y aille
Répondre
M


En sachant bien sûr que les consciences sont bien bousculées!



C
Bonsoir Mansfield,

J'ai lu récemment "le rêve du celte" de M. Varas Llosa qui traite de ce sujet... C'est édifiant... La bêtise et la cruauté n'ont pas de limites... Il faut instruire nos enfants !

Douce nuit à toi.
Capucine
Répondre
M


Tu me donnes une idée de lecture, merci....



R
Tellement vrai malheureusement...
L'être humain a toujours soif d'horreur... ne changera t-il jamais???
Merci pour cette information. Si je peux, j'irai voir cette exposition.
Bon dimanche
Rose
Répondre
M


Merci Rose. Et que dire de plus, sinon appeler à la tolérance.



L
Bonjour Mansfield. Je sais tout cela et je te remercie beaucoup pour trouver les mots qu'il faut pour en parler dans ton article. Je ne sais pas si j'irai au Quai Branly, cette exploitation de
l'homme par l'homme m'est intolérable, une souffrance et j'éprouve en même temps de la pudeur qui me fait refuser de rester les yeux posés sur les images, comme sur d'autres qui attestent
d'atrocités.
Répondre
M


Je respecte ton choix et je le comprends. Bises à bientôt



L
La Vénus Hottentote est pour moi une vraie cicatrice. Mais, en allant à la bibliothèque d'Aix, pour regarder les archives sur la Guinée Conakry, j'ai vu des photos à caractères ethno qui me
semblaient limites dans leurs descriptions chiffrées des différences. Un peu comme on mesure les animaux pour savoir si oui ou non on leur donne le pedigree. L'homme a souvent du mal à respecter
l'homme
Répondre
M


L'ignorance est souvent la cause de ces discriminations, alors cette exposition est là pour expliquer et remplit bien son rôle. Merci à toi.



E
ce temps n' est pas si loin!!
Répondre
M


C'est vraiment ce qui est effrayant, en effet.



V
Un très beau plaidoyer contre le racisme Mansfield, et je pense que j'irai au Quai Branly la semaine prochaine (je vérifierai les dates de l'expo ...)
PS : je crois que, si on élimine certains mots, nous serons désarmés pour dénoncer des concepts qui hélas, sont chevillés à notre humaine condition... :))) Bisou,
Valdy
Répondre
M


Tu as raison, ces mots doivent être retenus pour être dénoncer. A nous de le faire chaque fois que c'est utile! A bientôt.



M
oui maintenant on ne "montre" plus en plein jour... mais que se passe-t-il dans l'ombre .. dans la noirceur de certains milieux où l'argent est roi ??
je ne suis pas aussi optimiste que toi !
en tout cas grand merci pour l'info, cela m'intéresse
bonne journée
Répondre
M


Tu pointes du doigt une réalité bien sordide, et tu montres bien que l'homme est un loup pour l'homme, un vrai gâchis! A bientôt.



L
Les premières interdictions commencèrent à la fin du 19e siècle... mais il faudra attendre jusqu'au XXe siècle pour qu'aucune exhibition d'être humains soit prohibée...
Ceci étant à la fin de ce siècle on a entendu parler d'un sport nouveau appelé : "lâcher de nains" ... une monstruosité de plus.
Répondre
M


Quelle horreur, et tout cela dans un but mercantile, bien sûr! 



J
Un texte édifiant !
Tu résumes tout par cette phrase : "Un homme fier et droit est un homme qui observe, respecte, et tolère. Il ne cherche pas à rabaisser ou à détruire car il ne saccage que lui-même."
Beaucoup trop d'hommes, malheureusement, n'ont pas ce respect ni cette tolérance.

Bonne journée
Répondre
M


Merci d'avoir apprécié mon texte, et de noter qu'hélas, il reste beaucoup à faire. Râbacher encore et toujours, est un petit remède mais à force.... 



J
Bonjour mansfield... Pas bien joli tout ça... Bonne expo à celui et celle qui ira....avec ses yeux mais aussi son coeur ! Merci à toi ! Je suis d'accord avec ton final.... Jill
Répondre
M


C'est tout ce qu'on peut souhaiter et ce sera énorme! Bise à toi.



Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens