Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 10:00

Elle a quatre-vingt ans et lui quatre -vingt-trois.  Et c’est tout, je l’annonce comme ça au départ, mais oubliez, ça n’a aucune importance. Au troisième verre de whisky pour lui, et après un petit muscat pour elle, les années s’envolent. Ils évoquent d’abord leurs petites misères actuelles, pour elle de l’asthme et de l’insomnie. Pour lui, un cœur qui s’emballe parfois et sa prochaine opération des phalanges. C’est une mise en bouche, un truc pour nous endormir et nous faire croire qu’ils sont vieux. Ils espèrent qu’au troisième verre, nous serons détendus, et puisqu’ils auront perdu trente ans, nous saurons nous comporter en ados facétieux du haut de nos cinquante printemps.

Alors ils nous assènent leur voyage par le transsibérien en 81 avant de rejoindre Kyoto. Les cinq fuseaux horaires traversés en une semaine, avec pour conséquence d’arriver toujours en retard au wagon restaurant, quand il ne restait plus rien à manger. Ils évoquent les voyages en classe molle à préférer aux classes dures au milieu des russes et de leurs pots d’aisance. Et ils rient aux éclats, rougissent, alcool et asthme aidant. Puis ils se taquinent, je t’ai dit que c’était avant d’arriver à la frontière. Mais non tu te trompes c’est après. Oh et puis, pense ce que tu veux, je me tais. Ensuite ils évoquent Bangkok et ses marchés flottants, Bali et ses rizières, Tonkin et ses… Lui a un petit œil coquin, il y a prescription, c’était avant que je la rencontre. Et tout y passe, Alger, Francfort, Vienne, Cork…

Et hop, elle repart en 55 quand elle accouché de sa fille, en même temps que Gréco affirme-t-elle. Evoque sa deuxième grossesse puis la naissance du fils. Comme si c’était hier, comme si elle sortait tout juste de la maternité. Lui reparle de l’Indochine avec la voix de ses dix-neuf ans.

 

images (36)

Et hop, on passe à hier, quand les cousins de Paris sont venus pour le déjeuner, puis le petit-fils et sa femme avec leurs enfants pour le goûter. Et avant-hier, ils attendaient leur gendre à midi avec son fils, mais la petite -fille est arrivée à l’improviste avec une copine. Alors on ajouté une rallonge, fait cuire  des pâtes. Et l’autre petit-fils s’est invité, on a placé une chaise supplémentaire, et augmenté la ration de pâtes. Nouvel éclat de rires, elle se lève va chercher ses photos du réveillon, celle-ci regarde, je porte une perruque violette et C. a la banane d’Elvis. Elle repart, j’ai fait des toasts avec de la tapenade, mais non c’est rien, mangez !

Tout à coup elle s’arrête. Ils nous regardent tous les deux. Silence. Oh vous avez l’air fatigués. On ne veut pas vous chasser mais, vous avez sommeil. Alors, vous reviendrez ! C’est dommage, nous aurions dû vous inviter pour un vrai repas, demain midi, ça vous va ?

 

 

Ils n’auront jamais quatre-vingt ans, mais la cinquantaine s’agrippe à nous en une reptation subtile. Quoique, en sortant de chez eux… Si on allait en boîte ?

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Catheau 02/04/2012 18:54

Des Philémon et Baucis très "in" !

mansfield 03/04/2012 14:29



Ils sont formidables de vie!



leblogdhenri.over-blog.com 05/03/2012 11:06

Bonjour Mansfield,
Comme j'ai aimé ton petit texte, j'ai 82 ans mon épouse va fêter ses 80 ans le 22 Mars; Nos réunions de famille sont toujours un immense bonheur pour tous. Merci et à bientôt. Bises bien
amicales
Henri

mansfield 06/03/2012 10:49



Je suis ravie que tu aies apprécié mon texte et je parie que vous devez être un couple très attachant avec une mémoire extraordinaire. Par avance bon anniversaire à ton épouse, que ce jour-là
soit doux pour vous deux! Bises, Mansfield. 



Capucine 04/03/2012 23:56

Bonsoir Mansfield,

Bon, nous voilà bien, entre papi et mamie... Ca nous rajeunit ! Mais la jeunesse n'est pas une question d'âge, mais d'esprit et... Tu nous le prouves joliment.
Belle et douce nuit.
Capucine

mansfield 05/03/2012 10:45



Merci Capucine, c'est vraiment agréable de cotôyer des personnes aussi dynamiques même si à leur âge ils donnent encore le tournis ... parfois...



Suzâme 04/03/2012 22:57

Il est 23 h. Ta nouvelle m'a changé les idées. J'ai souri d'une telle vitalité pour un couple dont on ne peut pas dire qu'il soit vieillissant. Pétille la vie dans les yeux curieux, fougueux et
malicieux. Du bonheur avec la touche d'ironie et d'affection de l'observatrice. Bisous. Suzâme

mansfield 05/03/2012 10:41



Merci de ton commentaire, tu as bien percé mon point de vue.



Kri 04/03/2012 18:24

Tempus Fugit ...

mansfield 05/03/2012 10:38



Eh oui, le temps passe, il faut profiter de chaque minute...



catiechris 04/03/2012 17:27

un voyage extraordinaie au coeur de l'homme immortel ! ou plutôt plein de vigueur...

mansfield 05/03/2012 10:36



C'est tellement bon pour le moral, une énergie pareille, merci à toi.



Majorelle T. 04/03/2012 16:24

J'aime ton récit, Mansfield! Qu'il faisait bon, là, dans le salon auprès de tes "jeunes" amis si débordants d'énergie! J'étais tellement à l'aise à écouter leurs récits de voyages vers de lointains
horizons, que du coup je me suis servie une tartine de tapenade et un p'tit verre de muscat!!
Les quinquas, vont en boîte?!! Yesss! je mets du Synthol là où ça fait mal et j'arrive!! (sourire!)

mansfield 05/03/2012 10:33



Merci Majorelle, ça va chauffer crois-moi!



Rose 04/03/2012 14:52

Ton récit est léger et profond à la fois!
J'aime.
Bon dimanche, bises
Rose

mansfield 05/03/2012 10:30



A bientôt sur ton blog, merci.



Malika 04/03/2012 13:30

Je trouves cela très émouvant. Bon dimanche.

mansfield 05/03/2012 10:30



Merci Malika, à bientôt



chantal11 04/03/2012 13:20

Beaucoup d'émotion dans ton récit, j'aime. Je ne me souvenais plus du tout que J. Gréco avait accouché en 55.. comme quoi le temps passe vite!
bon dimanche
chatou

mansfield 05/03/2012 10:29



Merci d'avoir suivi mes deux "intemporels" dans leur vitalité.



Nina Padilha 04/03/2012 13:01

Un poème sur le déménagement ?
Il arrive...

mansfield 05/03/2012 10:28



Ah, j'aime beaucoup tes émotions partagées.



lizagrèce 04/03/2012 10:37

Pourquoi la cinquantaine plutôt que la quarantaine, la trentaine ou la vingtaine ... L'essentiel est de garder son coeur d'enfant

mansfield 04/03/2012 12:32



Tout à fait, il faut que la santé suive aussi bien sûr. Mes amis de 80 ans eux sont des hyperactifs.



Nina Padilha 04/03/2012 10:23

Les souvenirs ont un pouvoir rajeunissant.
On en oublie la réalité d'un corps qui n'a plus d'allant...
Bien narré.
Bisous !

mansfield 04/03/2012 12:34



C'est pourquoi raconter redonne cette impulsion, et mes amis ne s'en privent pas... Bisou à toi. Quand nous écriras-tu un poème sur ton déménagement, ou sur tes paquets?



jill-bill.over-blog.com 04/03/2012 10:13

Bonjour mansfield ! Un couple qui vaut le déplacement dirais-je... Tes parents, enfin je suppose, sont charmants dans leur âge avec un petit verre dans le nez.... plus jeune la vie ! Merci à toi !
Ok allons danser ! JB

mansfield 04/03/2012 12:35



Non ce sont des amis, qui jouent presque le rôle de parents depuis que j'ai perdu les miens. Bon dimanche à toi!



Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens