Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 novembre 2021 1 01 /11 /novembre /2021 08:00
1898, Matisse en Corse

1898, Matisse en Corse

Ce pourrait être le plein été ou l'automne. Une saison où les couleurs explosent et se plantent dans le paysage. C'est un feu d'artifices, les nuances se détachent, s'alignent, s'étirent, se posent. La broussaille au premier plan les contient toutes, les concentre. C'est un bouillonnement, une source de chaleur. Densité, moiteur, implosion latente d'une terre de caractère. 
Et puis le rivage, la fraîcheur, le clapotis des vagues, tirent les pigments vers le large. L'ocre se détache du vert et tranche sur le bleu. L'orange, le rose, le jaune forment de longs rubans jusqu'à l'horizon. Dans le ciel, une dernière salve, une pétarade, un nuage  s'évanouit comme un écran de fumée blanche.
#matisse #corse #couleurs #feudartifices #automne 
Partager cet article
Repost0
25 octobre 2021 1 25 /10 /octobre /2021 08:00
Roland Topor, Le Clown Tant Pis, 1974. (Connaissance des arts, octobre 2021)

Roland Topor, Le Clown Tant Pis, 1974. (Connaissance des arts, octobre 2021)

A l'heure de #MeToo, des féminicides, de la disparition de Delphine Jubilar, cette huile sur toile m'interpelle vraiment. Elle illustre l'absurde, la farce et l'horreur, la cruauté, la dépendance et le crime.  Le jeu, la gaucherie, le désarroi. La culpabilité peut-être. Et cependant... Elle l'a bien cherché, non? Tout en elle respire la volupté, l'abandon. Ce corps, elle souhaite qu'on en dispose, qu'on promène ses mains, qu'on en pétrisse les contours. Elle est belle, offerte, elle n'est qu'une enveloppe vide , froide, blanche, qu'on découpe et dont on fouille les entrailles. Désarticulée, inerte, les cheveux prolongeant le corps, elle est cette poupée avec laquelle on s'amuse.
Et lui, clown triomphant dans son habit doré, dirige ce cirque. Sa puissance est dans les pointes de son bonnet, ses yeux ronds étonnés, les ficelles qu'il tient comme des rennes. Sa collerette raidit son cou, lui fait une belle allure. Pourtant, derrière cette palissade, il est esseulé, mal fagoté, sans autre public que son ombre le fixant. Le sourire figé, il sait déjà qu'il doit disparaître.
#metoo #illustration #clown #rolandtopor #actualité #droitdes femmes
 
 
Partager cet article
Repost0
18 octobre 2021 1 18 /10 /octobre /2021 08:00
Claude Monet, Nymphéas, 1914-1917

Claude Monet, Nymphéas, 1914-1917

Je pensais que l'exposition"Julie Manet" avait débuté au musée Marmottan Monet. Puis j'ai réalisé une fois sur place qu'on réamémageait des salles en vue de...
Puisqu'on l'endroit ne déçoit jamais lorsqu'on s'y rend, je me suis assise dans le jardin de Monet, face aux nymphéas. J'ai chaque fois,  le sentiment en peu de temps de laisser passer les heures, les jours, les saisons. La lumière, les angles, la luxuriance de la nature, ses couleurs, changent, se déplacent, reviennent. Comme si j'avançais ou reculais, les sens en éveil, de l'émermeillement plein les yeux. Monet, c'est du GHB parce qu'on est planté, immobile, qu'on perçoit tout, on capte tout. C'est la vie augmentée, l'espace, la vitesse, un tourbillon. Une sensation de vertige devant toutes ces nuances dans des lieux identiques, peints à différentes époques.
En quittant le musée, au milieu du jardin du Ranelagh, ce ressenti, le calme après une réelle tempête intérieure.
#monet #nymphéan #muséemarmottan #vertige #emerveillement
Partager cet article
Repost0
4 octobre 2021 1 04 /10 /octobre /2021 08:00
NE GARDONS DE L'ETE
Que couleurs, et champs de blé. Chaleur et vent léger. Moiteur, thé glacé. Distances, randonnées. Bains de mer, eau chlorée. Chapeaux de paille, peau dorée. Salades vertes, viandes grillées. Villes désertes, plages bondées. Coquillages, crustacés. Ski nautique, voiles dressées. Chamois étonnés. Marmottes dressées. Bronzette acharnée. Apéros, chips et vins frais. Parties de pêche, rives argentées. Chaise longue, sieste sacrée. Soirées ivres et déjantées. 
Tournons une page du livre d'images. Automne avance avec prudence...
#ete #couleurs #images #vacances #clichés #rimes 
Partager cet article
Repost0
26 septembre 2021 7 26 /09 /septembre /2021 08:00
ON MONTRE
Avec Facebook et Instagram, on ne décrit plus, on montre. C'est ce que je viens d'entendre dans ce reportage sur La CINQ. 
Mais là vous voyez quoi, un lac artificiel, un ciel bleu, un matin d'été. Banal. Si je ne dis rien, si je ne raconte pas, ça vous parle peu. Eh bien dessous, il y a un village englouti au profit de l'énergie hydraulique. Il s'agit de Naussac en Lozère. 66 familles délogées, des habitations, une église évanouis, des terres fertiles inondées. Des agriculteurs ont ripostés vainement, on a déplacé les pâtures. Mais voilà, aujourd'hui on sait plus, on fait du pédalo, de la voile. C'est beau, c'est nouveau. La nostalgie n'est plus ce qu'elle était. Il faut bien écrire pour qu'elle ressurgisse, et qu'on imagine l'antan. L'avant 1980.

#naussac #lozere #nostalgie #villageenglouti #decrire #montrer #lac #barrage #electricite

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2021 1 20 /09 /septembre /2021 08:00
environs de Chantilly

environs de Chantilly

On les aperçoit posés au sol sur l'herbe fraîche, et puis flottant à la surface d'une eau tremblante, ils couvrent le ciel aussi. Ils sont partout, ouatés, mousseux, plumeux. Ils capitonnent le décor, forment un écrin de douceur. On resterait devant ce spectacle avec le sentiment de s'isoler, à l'intérieur d'une bulle. On fermerait les yeux, on oublierait le monde, virus, attentats, misère, violences faites aux femmes. 
Ou bien on reprendrait des forces, pour se confronter à tout ça.
#nuages #Chantilly #cygnes #ciel #nature #écrin #bulle #actualité #virus #violence
Partager cet article
Repost0
13 septembre 2021 1 13 /09 /septembre /2021 08:00
Sentier de randonnée en SologneSentier de randonnée en Sologne
Sentier de randonnée en Sologne

Sentier de randonnée en Sologne

Un chemin de halage, le silence, un sentiment de temps suspendu. Des ragondins près des berges, leurs museaux luisants, leurs regards fixes, l'onde se propageant. Le vent dans les arbres, quelques pic-verts s'acharnant sur les bois,  cachés par feuillages. De la bruyère en bordure, comme de la dentelle. A la longue cela paraît monotonne, un paysage sans rupture, pas de dénivelé. Quelques pêcheurs, peu bavards. Septembre fraîchit malgré un soleil cru, qui pique le yeux. Des maisonnettes d'éclusiers, abandonnées. Dans l'une d'elle au sol, improbable, la pochette d'un disque de Pierre Groscolas, le titre d'un succès des années 70.
Un sentiment de temps suspendu. L'humain qui déserte laisse un peu de lui quelque part. Le passant rêveur s'y attarde, avant de reprendre sa route.
#insolite #écluse #pierregrocolas #sologne #randonnée
Partager cet article
Repost0
6 septembre 2021 1 06 /09 /septembre /2021 08:00
A TRAVERS LA VITRE
Je  mets mes passions entre parenthèses depuis quelques mois. Ecrire est devenu secondaire parce que je vis, à la pharmacie, ce j'aurais préféré ne pas évoquer. Le virus me freine, le virus me bloque. Mon métier tourne autour de lui, des tests, des vaccinations, des craintes, de la hâte d'obtenir un pass, du refus de recevoir ce truc étranger quand on se sait en bonne santé. Il y a le temps que je  perds en paperasses, en discussions vaines, en résolutions fermes comme celle de refuser de tester après 19h. Parce que j'ai une vie, de la famille, des amis. Moi aussi, j'ai envie d'aller au restaurant, au cinéma, de sortir le soir.  
Je n'ai pas à faire la morale, à inciter à, à critiquer. Je ne dis qu'une chose:"facilitez-vous la vie et celle de vos proches". Prenez toutes vos précautions. 
Ce virus démontre que nous sommes de grands enfants terrorisés, déboussolés, rebelles aussi. Quand cet homme, jeune, environ 35 ans, est entré pour demander, les yeux embués, les lèvres tremblantes: "Y-a-t-il un moyen d'obtenir un pass sans faire le vaccin, me faire tester tous les trois jours, est insupportable?", j'ai regardé le ciel et les nuages, à travers la vitre. En repensant à mes vacances.
Partager cet article
Repost0
10 mai 2021 1 10 /05 /mai /2021 21:22
UN PARFUM D'APRES
Pas facile de s'offrir une après-midi de liberté quand on a décidé de seconder son fils qui vient d'acheter sa pharmacie. Je suis encore plus sollicitée que quand j'étais à mon compte.
Mais l'envie d'écrire revient, parce que les beaux jours s'annoncent, la pandémie s'essouffle un peu, la nouvelle équipe fonctionne à l'officine. 
Hier, c'était randonnée à Auvers dans les pas de Van Gogh. Evidemment, ce sont les champs de colza qui attirent l'oeil, après l'Oise et ses bords où s'accrochent des péniches, et le long desquels humains, canins, vélos et trottinettes se donnent rendez-vous.
Comme depuis six mois, je suis quasiment prisonnière non stop des murs d'une pharmacie, j'ai apprécié le bruit du vent dans les arbres et à travers champs, la caresse du soleil dans mon cou et sur mon visage démasqué pour l'occasion. Parce qu'il est essentiel de  vivre, respirer, profiter du grand air et de la nature.
J'ai hâte de pouvoir en discuter  à la terrasse d'un café, autour d'un verre, avec des amis.
Partager cet article
Repost0
29 avril 2021 4 29 /04 /avril /2021 17:20
ALLEGORIE
Je me demande où nous nous situons à l'heure actuelle. Tout en bas avec l'orchestre, portés par la musique, avec l'envie de gravir les escaliers. Mais la musique, justement, est envoûtante, rassurante. On écoute, sans bouger, on respire sans se toucher, on s'envole, en pensée. 
L'escalier, cependant. Large, lumineux, il a beaucoup d'attrait. De là on voit le ciel et la lumière, la fin d'un cauchemar. D'avant, on garde une petite valise, l'important, l'essentiel. Nous nous efforçons de grimper les marches, une à une. La pente est rude, nous devons prendre notre temps. Ne rien brusquer, c'est une question de rythme, de respiration, de souffle.
Tout en haut, une fois arrivés à destination, nous ouvrons les bras. Grand. Aux autres, aux amis, aux nôtres. À la vie, au jour, aux projets, aux voyages, aux saisons.
À quand, ce futur enchanteur?
 
 
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens