Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 10:00

 

Sherry m’a tendu la perche du flou artistique, alors j’ai tout de suite pensé à cette classe de collégiens rencontrée au Musée D’Art Moderne de Paris, tandis que je découvrais l’exposition «  L’art en guerre ».  Aller à la rencontre d’artistes dont la guerre n’a pas réussi à stopper le génie créateur n’était pas obligatoirement leur tasse de thé. Les notions d’occupant, d’exécution, d’emprisonnement paraissent aussi vagues que celle de symbolisme ou de surréalisme. De grands noms tels que Ersnt, Dali, Picasso, Matisse leurs disaient quelque chose.

 

Matisse jazz 

Matisse, Jazz

 

Car la folie, la magie, les singularités de chacun sont connues au-delà du thème de la guerre. Mais un ado s’ennuie vite, il gesticule, s’éloigne du groupe, ricane, observe les autres visiteurs, se moque, fait semblant de prendre des notes mais griffonne en réalité. La tête à Toto est source d’inspiration. Ou alors il s’assied, superbement fatigué, sur le siège d’un employé du musée et se fait vertement rappeler à l’ordre. Quant au cinéma des années quarante, en noir et blanc, « Le Corbeau », « Les enfants du paradis, bof ! Flou tout ça, très flou.

Et que penser d’un tableau tel que celui-ci :

 

Fautrier

Jean Fautrier, La Juive

 

J’avoue avoir eu beaucoup de mal à interpréter et à comprendre moi aussi. Heureusement, j’ai eu l’agréable surprise de découvrir de magnifiques peintures naïves de l’alsacien Joseph Steib.

 

Steib


Le miracle s’est produit en fin d’exposition quand ces jeunes se sont frottés à d’autres jeunes comme Guy Moquet dont le portrait leur renvoyait leur jeunesse.

 

Guy Moquet

 

Quand ils ont regardé des dessins croqués sur des feuilles de papier qui, même jaunies, étaient quasiment les feuilles de leurs carnets. Quand ils se  sont postés devant un tableau de Charlotte Salomon en gloussant qu’ils auraient pu « faire pareil ». Et qu’ils ont pris le temps de lire le texte.

 

 20-juillet-2012 2591

 

Ce fut l’unique moment où je ai les vus se grouper autour du guide comme des mouches. Ils étaient pourtant fourbus. Mais en sortant du Musée, la deuxième guerre mondiale n’était plus aussi floue à leurs yeux.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

catiechris 24/11/2012 18:31

comment j'ai fait pour te rater, cela me semble flou ...

mansfield 25/11/2012 15:05



Ah, ah pas mal...



Maous d'Autriche 21/11/2012 17:39

Je ne sais pas lequel des deux a pris plaisir à observer l'autre. Les groupes ont toujours un comportement étonnant, particulièrement dans les musées, il y a ceux qui traînent, ceux qui courent,
ceux qui crient, etc.

En tout cas, l'oeuvre la juive me fait penser à un linceul sans corps puisque disparu, tombé en cendre.

La peinture abstrait est toujours une découverte, un voyage dans l'esprit du peintre.

Et si on restait dans le flou après tout, ne pas tout savoir fait partie de notre lot quotidien.

Belle participation, bien amicalement, maous

mansfield 22/11/2012 15:11



Merci Maous, tu as raison, la peinture est là pour solliciter notre imaginaire, pas besoin de savoir ce que l'auteur avait en tête.



Renée 20/11/2012 17:16

Mansfield c'est bien vu mais franchement pas ma tasse de thé...bisouss

mansfield 21/11/2012 17:44



J'imagine, ce n'est pas toi que je convaincrais, je n'y vivrais pas non plus mais j'ai apprécié mon passage dans la région! A bientôt Renée!



juillet58edwige 20/11/2012 07:51

c'est vrai que la jeunesse à bien changé , leur mentalité est étrange , comme eux ! voilà , je les trouve étranges

mansfield 20/11/2012 19:46



Oh, je pense que les jeunes ont des valeurs qui ne sont plus les nôtres tout simplement, mais chaque génération vit cela, ils ne seront pas épargnés! A bientôt, Edwige



Quichottine 20/11/2012 01:42

Il y a des moments comme ça, où les mots se font silence, et où la pensée peut enfin prendre sa place, juste là où il faut.

Merci pour ces moments, Mansfield.

mansfield 20/11/2012 19:44



Merci Quichottine, quand l'heure est à la mémoire, on écoute et on retient! A bientôt chez toi



albireo 19/11/2012 20:42

Bonsoir Mansfield,
Merci pour ce rappel de l'histoire à travers l'art. Il est important que la mémoire ne se perde pas dans le flou du temps qui passe...
Belle soirée
Albiréo

mansfield 20/11/2012 19:43



Merci Albiréo, à bientôt sur tes sentiers de promenade



Coucou c'est l'ami Gégouska 19/11/2012 19:51

Mes amitiés du soir gros bisous

mansfield 20/11/2012 19:42



a bientôt Gégouska



mel-and-tof 19/11/2012 19:18

Toutes mes excuses en lisant ta réponse, j'ai relu mon com et j'ai vu que j'ai fait une erreur grossière, ce n'est pas "arnica"qui est pour soigner les coups mais "Guernica"
Je suis très étourdis
Bonne soirée mon amie
Gros bisous
Méline

Sherry 19/11/2012 17:00

quand le flou s'illumine ! merci pour cette super participation

mansfield 19/11/2012 18:48



Merci Sherry, je trouvais que le sujet se prêtait bien à cette visite.



Cendrine 19/11/2012 16:02

Tu décris à merveille le monde et l'attitude des adolescents. De turbulentes gangues d'énergie qui cachent bien souvent "un coeur gros comme ça"... Cette exposition doit être tour à tour poignante,
dérangeante, glaçante, magnifique! Ils n'oublieront pas ce qu'ils ont vu. je n'ai jamais oublié une exposition visitée quand j'avais 14 ans montrant les "expériences" effectuées par les
Nazis...
Très beau texte, merci Mansfield
Gros bisous
Cendrine

mansfield 19/11/2012 18:52



Effectivement Cendrine, cette exposition avait de quoi faire réfléchir, et les commentaires d'ados et ceux des adultes, prouvaient qu'on ne pouvait pas faire table rase de ce passé enrichissant
même s'il n'est pas facile de l'affronter.  Merci à toi, douce soirée, à bientôt.



fanfan 19/11/2012 14:30

une agréable façon de découvrir le "flou artistique "!
La réaction des jeunes est formidable!

mansfield 19/11/2012 19:09



Merci Fanfan, je m'en enthousiasmée autant que toi.



écureuil bleu 19/11/2012 13:56

Finalement ette exposition leur aura permis de découvrir d'autres facettes de la guerre. Bisous

mansfield 19/11/2012 19:08



C'était le but recherché en effet, découvrir que la guerre n'avait pas gelé les talents! Bonne soirée à toi.



marine D:0019: 19/11/2012 13:00

Un beau billet, l'essentiel est de les avoir amener à réfléchir...
J'aime Matisse...
bisous Mansfield

mansfield 19/11/2012 19:05



Amener à réfléchir, c'est  une belle iniative, alors je crois qu'il faut saluer le travail du corps enseignant, bonsoir Marine.



mel-and-tof 19/11/2012 12:42

Bonjour ma très chère mansfield
Tu as dû prendre beaucoup de plaisir à ce musée et voir des enfants s'intéresser c'est réjouissant, ma fille Anne peint aussi et elle aime surtout Picasso (elle est fatiguée d'essayer de me faire
aimer Arnica" que je ne comprends pas), elle aime aussi beaucoup Dali et van Gogh, en réalité, je crois qu'elle aime tous les peintres, mais elle peint surtout des copies de Picasso et de van
gogh
Merci mon amie pour ce texte très intéressant et que j'ai aimé et j'adore la toile aussi et celle-là je la comprends !lol (tu l'expliques)
Bonne journée mon amie
Gros bisous
Méline

mansfield 19/11/2012 19:02



Merci Méline, c'est vrai la peinture on aime ou on n'aime pas, on s'explique ou on ne s'explique pas, Tu as la chance d'avoir une artiste dans ta famille, ce doit être très agréable de partager
des impressions avec elle! Merci à  toi.



Carole 19/11/2012 00:06

Eh oui, les sorties pédagogiques servent "à quelque chose" ! On peine à les organiser (c'est très très compliqué), mais on le fait "pour eux".

mansfield 19/11/2012 19:00



Et les professeurs ainsi que la conférencière semblaient très impliqués quoique fatigués car c'est une grande exposition! A bientôt Carole



mariecapucine 18/11/2012 23:54

Bouleversant reportage en effet et la Juive - corps en décomposition en fait !!! - représente bien l'horreur de la barbarie des humains sur d'autres humains.

Merci Mansfield.
mariecapucine

mansfield 19/11/2012 18:58



Tu as ton interprétation, je crois que chacun de nous a la sienne ou n'en n'a pas, mais c'est un tableau qui fait parler, peut-être que c'était le but du peintre! Bonne soirée à toi. 



Rieux-Arnaud Sylvie 18/11/2012 19:47

Et oui, pour que l'ado s'intéresse à quelque chose, il faut que cette chose lui ressemble...ou fasse écho à ce qu'il est...quoi qu'en écrivant cela, je me dis qu'il en va de même pour l'adulte!
Nous vivons réagissons souvent en fonction de ce que nous sommes...La seconde guerre mondiale doit être pour eux ( à leur yeux) aussi éloignée que l'âge de fer pour nous...Quoi qu'il en soit
superbe initiative...L'ouverture d'esprit, leur enseigner cela , c'est leur permettre de s'ouvrir au monde , de s'ouvrir à la Vie!!!!

mansfield 19/11/2012 18:56



Oh oui, et j'ai adoré les observer. Je leur fais confiance, ils trouveront leurs centres d'intérêt et sauront se former sur les bases du passé.



flipperine 18/11/2012 18:10

pour la juive on se demande vraiment ce que c'est

mansfield 19/11/2012 18:39



Je suis retée très perplexe devant les oeuvres de ce peintre, oeuvres qui sont toutes du même style.... Merci Flipperine, à bientôt



Nounedeb 18/11/2012 17:10

Difficile d'intéresser des ados. Espérons que certains retrouveront d'eux-même le chemin de musées...

mansfield 19/11/2012 18:38



J'espère aussi, ou tout du moins qu'ils se trouvent de vrais centres d'intérêt



Jeanne Fadosi 18/11/2012 16:56

bel et intéressant reportage. Un passé finalement un peu moins flou, mais qui n'éclaire pas hélas le présent
belle fin de journée

mansfield 19/11/2012 18:37



Ton constat est très juste! Le présent lui est toujours aussi flou, à bientôt Jeanne



Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens