Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 octobre 2012 7 28 /10 /octobre /2012 10:00

 

Casse tête cette semaine chez Sherry: pannes et solutions

 

sommeil.jpg

 

Avec le changement d’heure, j’ai pensé à la panne d’oreiller inversée. Au réveil précoce. Parce que c’est le risque, de l’été vers l’hiver. En se couchant le soir, très tard car il y aura du rab, on abuse un peu, on croit pouvoir profiter de cette petite heure. On espère s’endormir dessus comme sur un oreiller moelleux. Cette petite heure heure-là, elle est magique, peuplée de marrons éclatés, de citrouilles évidées, de bonnets rouges bordés de fourrure blanche. Elle raconte des événements à venir, attendus et sans surprise. Elle revient tous les ans comme un cadeau sur le temps, c’est une heure pendant laquelle on ne vieillit pas. Elle devrait agir comme un élixir et stopper tous ces phénomènes hormonaux et physiologiques qui attaquent nos cellules. Et, pourquoi ne pas inverser le processus ensuite. Benjamin Button a dû connaître ça, la petite heure déboussolée….

Mais c’est sans compter sans l’horloge biologique qui traque la petite heure et la coince entre les aiguilles et la trotteuse. On peut dire que c’est de l’excès de zèle, on a beau faire, on ne se lève pas plus tard que la veille. Parce que le corps a son compte, il est persuadé d’être à l’heure. Il est en panne.  Il ne le reste pas longtemps, il s’adapte. Sa solution est là, c’est le principe de la vie. Il intègre le nouveau paramètre, il avale et digère la petite heure. Et oublie très vite qu’elle a existé.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

E
Une petite heure très poétique que tu nous proposes là. Ah! Qu'il serait doux de la connaître!
Répondre
M


Oh oui alors,on aimerait ne jamais la quitter, elle n'a que des vertus!



V
Un article surprenant et d'un humour décalé- finement analysé sur un sujet que pourtant, médecins, et médias utilisent comme marronnier chaque année.
Répondre
M


Tout à fait, on en parle beaucoup et puis plus du tout.



C
Un texte rempli de douceur tel un bon oreiller moelleux pour continuer sa nuit tout moi
Répondre
M


J'ai bien envie de dire que ça ne m'étonne pas cette connivence!



M
Bonsoir ma très chère Mannsfield
Très bien dissertré sur ce sujet
C'est l'heure d'hiver que préfére, je n'aime pas l'heure d'été, je me lève entre 5 H 30 et 6 H, je suis une lève tôt
Bonne soirée mon amie
Gros bisous
Méline
Répondre
M


Oh alors je suppose que tu t'emmitouffles en ce moment, bise à toi



S
Je supporte mieux les inconvénients de ce décalage d'octobre que ceux de celui du printemps.
Accompagné de cette belle histoire, il passe comme une lettre à la poste.
Répondre
M


Je suis comme toi quoique au printemps je me console en me disant que les beaux jours arrivent, bonne soirée.



C
Bonjour Mansfield,

Une belle illustration, en peinture, tout en douceur, pour évoquer le changement d'heure...laisser notre corps, s'y lover doucement...en prenant le temps de s'acclimater...un beau texte, auréolé de
sommeil et de lever à tout heure...merci Mansfield, belle journée. Toute mon amitié, Corinne (Cronin) ma rose d'amitié. Bises amicales.
Répondre
M


Bon début de semaine à toi et met ta rose sous cloche elle va geler!



M
Les changements d'heure et tout ce que cela apporte au corps et à la nature ! On change l'heure la semaine prochaine au Québec, une semaine après vous. Tu as bien évoqué le sujet bravo !
Répondre
M


Alors, tu sais ce que je veux dire et comme tout le monde, comme d'habitude, on n'en parlera plus!



A
Ce n'est que la douce illusion d'un soir !!!
Répondre
M


Tout à fait, mais quelle histoire!



L
Bonjour Mansfield,

Un bien joli texte pour ce changement d'heure. On s'y adapte. cela devient une habitude. Bises amicales.

Henri.
Répondre
M


Merci Henri, à bientôt sur ton blog



B
J'ai vécu la même chose quand je suis arrivé à la retraite: les premières semaines, je me réveillais automatiquement à 6h du matin!!! comme les 40 années précédentes
Répondre
M


Aïe, je me demande si je ne serai pas un peu comme ça... dans dix ans!  Pas tout de suite pour moi... Merci Bruno.



C
Bonjour je viens me réchauffer sur ton beau blog car il ne fait pas chaud en Lot et Garonne gros bisous
Répondre
M


Merci Gégouska, j'ai une tendresse particulière pour ton sud ouest, je t'embrasse!



C
Oui, tu as raison, une heure "en plus", cela semble précieux, et puis, on la gaspille, et tout reprend son cours aussitôt. Chaque année cela étonne.
Répondre
M


On en parle beaucoup avant et puis on prépare Noël! Bise à toi Carole



F
Un petit décalage horaire d'une heure suffit à nous chambouler , c'est vrai.Il faut que le corps s'adapte à son rythme .
Répondre
M


Eh oui, mais une vraie corse ne se laisse pas facilement déboussoler!



J
sourires ... j'ai pris mes précautions (privilège de retraitée sans contrainte d'heure de lever). J'ai progressivement décalé mes horaires et cette année, je suis synchrone avec le changement
d'heure (mais pas avec le temps qui me gèle les pieds ... belle fin de soirée
Répondre
M


Oh je vois, petite frileuse précautionneuse, tu as bien raison de t'inventer des trucs!



M
Saluons l'adaptation , et pour moi en tout cas, une heure de plus ou une heure de moins, comme je l'a déjà dit, ça ne fait pas une grande différence quand on a régulièrement des problèmes de
sommeil, ça va , ça vient, demain sera un autre jour, je n'en fais pas un plat , ce qui n'empêche que encore une fois ton texte est parfait Mansfield
Répondre
M


Merci à toi Marine, j'ai un peu les mêmes soucis que toi, alors je m'adapte, bonne soirée 



P
Une petite heure qui a fait couler une bien jolie encre Mansfield !
Bisous, Plume .
Répondre
M


Merci Plume, je te l'ai empruntée ( ta plume), pour la tremper dans l'encrier!



L
Dommage que l'oreiller ait une mémoire !
Répondre
M


On aimerait qu'il la ferme un peu et cesse de hurler qu'il faut se lever!



R
tout a fait d'accord avec ce récit. J'y ai pris bp de plaisir à le lire... Remarquable de vérité et une pointe d'humour qui est un plus pour le lecteur.
GROS BISOUS ET MERCI
Régine
Répondre
M


Merci Régine, ton billet me fait très plaisir, bonne semaine à toi.



A
Bonjour Mansfield,
Que voilà un casse-tête brillamment relevé ! Finesse et poésie, j'adore...
Belle journée
Albiréo
Répondre
M


Merci à toi, et bonne semaine.



C
Une petite heure échappée du cadran : beaucoup de fantaisie légère dans ce texte.
Répondre
M


Merci Catheau, à bientôt.



Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens