Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 08:00
Le 8 novembre 1942, les armées US et anglaise débarquèrent en Afrique du Nord, à Casablanca et Oran notamment, afin de préparer le débarquement de 44 en Normandie. C'était l'opération ",Torch".

Le 8 novembre 1942, les armées US et anglaise débarquèrent en Afrique du Nord, à Casablanca et Oran notamment, afin de préparer le débarquement de 44 en Normandie. C'était l'opération ",Torch".

C’est Jill Bill qui pilote ce 123ème jeudi en poésie pour les Croqueurs de mots : sujet libre pour moi (Hommage à Robert Bonneton)
 
C’était un ami de mon père
Trop jeune pour mourir à la guerre
Quand l’Armée US débarqua
Sur les plages de Casablanca
 
Depuis déjà plusieurs semaines
On en avait la bouche pleine
Il avait décidé d’en être
Ne pas attendre à la fenêtre
 
Conscient de vivre une page d’histoire
Qui aiguillonnerait sa mémoire
 Il aimait traîner au dehors
Dans sa poitrine ça cognait fort
 
Et, fasciné,  sur la jetée
Il allait souvent se poster
Obnubilé par l’or du phare
Par ses faisceaux  dans la nuit noire
 
Il frissonnait, s’impatientait
Vers l’horizon les yeux plaqués
Scrutait le ballet des étoiles
Rêvait parfois d’une grand’ voile
 
Jusqu’au soir où il avisa
Un scintillement bien trop bas
Pour s’être étourdiment coupé
Du tourbillon d’argent lacté
 
Une lueur, puis deux, puis trois
Et à cent, son cœur explosa
Il détala, les joues en feux
Hurlant, beuglant : « là, ce sont eux ! »

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Ce réalisme est impressionnant. Bravo - LBami
Répondre
M
Merci, un témoignage qui m'a ému et j'ai voulu relater!
E
un peu de légereté pour moi
je suis ravie d'être née en 58
bise
Répondre
A
Un très bel hommage ! Combien ont-ils été à attendre ce moment et à vibrer de tout leur être quand il est arrivé ?
Répondre
M
Nombreux je crois, et aucun n'a oublié certainement! Bonne semaine à toi!
E
un beau dimanche s'annonce
Répondre
M
Mais c'est que je t'attends demain pour le croissant, bonne semaine à toi!
E
coucou de samedi !!
Répondre
M
Eh oui, ce fut un grand jour !
Belle page Mansfield
Bisous et bon WE
Répondre
M
Bonne semaine à toi Marine, à très bientôt!
C
Beaucoup d'émotion à lire ce poème. Le père de mon mari est mort à 33 ans, à Maison-Carrée, en 1943 lors du Débarquement en Algérie. Il laissait cinq enfants et un sixième à naître.
Répondre
M
C'est très émouvant Catheau, dans quel dénuement a-t-il dû laisser toute une famille! Merci à vous et bonne semaine
L
un bel espoir d'humain qui nous a permis d'être là aujourd'hui dans ces conditions, merci à eux. Ne les oublions pas.
Répondre
M
Tu as le mot juste, souvenir, c'est ce qui compte, que d'autres n'aient pas agi pour rien! Bonne semaine à toi.
E
très bel hommage !!
Répondre
M
Un très beau souvenir que Robert racontait avec des étoiles dans les yeux!
C
Un poème émouvant et qui "sonne vrai".
Répondre
M
Comme j'aimais entendre cet homme raconter cette histoire! Merci Carole!
U
Un très beau poème pour remémorer ces guerres qui ont fait tant de mort et oublier malheureusement. Bisous bonne soirée et bonne fin de semaine Mansfield
Répondre
M
Voilà, toujours une phrase, un mot, un poème pour ne jamais oublier justement!
H
Bonjour Mansfield,

Un poème magnifique, que de souvenirs qui me reviennent à l'esprit (Je sui né en 1929) ! MERCO! Bises bien amicales.

Henri.
Répondre
M
J'imagine Henri, tu sais tellement bien nous les faire vivre, merci à toi!
R
un très bel exercice bravo bisousssss
Répondre
M
Merci Renée, les commémorations arrivent, j'ai pensé que c'était bien d 'en parler
M
Merci beaucoup, c'est un émouvant hommage à tous ces américains, canadiens.... qui sont venus nous libérer au prix de leur vie... et à l'ami de ton père. Mon papa était né en 1921 et ma maman en 1927. Ils ont connu cette époque, maman nous parlait souvent de cette époque difficile, papa nous parlait du Gnééral de Gaulle à qui il vouait une grande admiration. Amitiés
Répondre
M
Merci Martine pour ton témoignage, mon père était né en 27 aussi et considérait cet ami comme un grand frère qui lui ouvrait les yeux!
J
Superbement raconté l'émotion qui tenaille le coeur et l'esprit de celui qui attend et espère. Amitiés; Joëlle
Répondre
M
Merci Joëlle, il y avait tellement d'espoir à ce moment là que l'émotion était encore palpable quand ce monsieur m'en a parlé, il y a maintenant 17 ans de ça!
F
que de souvenirs espérons ne plus les vivre
Répondre
M
exactement, pour cela il ne faut pas laisser de côté ce que d'autres ont vécu, bonne soirée à toi!
J
Merci Mansfied... ma mère est née en 25 et nous parla souvent de son adolescence en plein dedans... Bises de jill
Répondre
M
Et oui, j'ai toujours écouté les amis de mes parents lorsqu'ils évoquaient la guerre. Ils me fascinaient!

Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher

Liens